Sivens / Archives

Un gendarme condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir blessé une opposante au barrage de Sivens

rie Durant l’automne 2014, gendarmes mobiles et policiers furent aux prises avec des manifestants particulièrement déterminés à empêcher la construction d’un barrage à Sivens [Tarn]. Ces derniers, ayant instauré une « zone à défendre » [ZAD], étaient bien décidés à en découdre avec les forces de l’ordre, qui eurent 56 blessés dans leurs rangs entre septembre et

Sivens : Le gendarme qui a lancé la grenade fatale à un activiste placé sous le statut de témoin assisté

Dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, lors d’une manifestation violente impliquant des activistes fermement opposés à la construction d’un barrage à Sivens (Tarn) et désireux d’en découdre avec les forces de l’ordre, les gendarmes mobiles furent contraints d’utiliser des grenades offensives (OF/F1), qui, contrairement à ce que leur nom peut laisser supposer,

Le général Favier ne suspendra pas le gendarme qui a lancé la grenade suspectée d’avoir causé la mort d’un manifestant à Sivens

Tout d’abord, une mise au point. De nombreux médias affirment qu’un manifestant ayant trouvé la mort lors d’affrontements avec les forces de l’ordre à Sivens a probablement été tué par une grenade offensive « tirée » par un gendarme. Cette affirmation est fausse car ce type de munition, non létale, qui provoque un effet assourdissant en explosant,

Comment les gendarmes ripostent-ils face à des manifestants violents

Dans la nuit du 25 au 26 octobre, à l’issue d’affrontements violents avec des gendarmes mobiles, le corps sans vie de Rémi Fraisse, 21 ans, a été découvert aux abords du chantier contesté du barrage de Sivens (Tarn). Le lendemain, le procureur de la République d’Albi, Claude Dérens, a précisé que « la plaie importante située