service national universel / Archives

M. Macron veut un service national obligatoire de 3 à 6 mois, pouvant avoir une « ouverture sur la chose militaire »

Le projet d’instaurer un service national universel d’un mois – une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron – n’en finit pas de susciter des interrogations et des réserves, notamment sur ses modalités de mise en oeuvre, son contenu et son coût, estimé à 2,4/3 milliards par an. Et le fait qu’il soit obligatoire ou

Le service national universel sera-t-il obligatoire ou pas?

Le service national universel voulu par le président Macron (qui avait parlé d’un « service militaire » lors de la campagne présidentielle de 2017) sera-t-il obligatoire? Pour le moment, on ignore le contenu qu’il aura, les modalités de sa mise en oeuvre ainsi que le niveau d’implication des armées. « C’est un projet formidablement enthousiasmant et ambitieux puisque

Un rapport commandé par le Premier ministre est très réservé sur le projet du Service national universel

Les cinq inspections générales (Armées, Administration, Jeunesse et Sports, Éducation, Finances) à qui le Premier ministre, Édouard Philippe, a commandé un rapport sur l’instauration du Service national universel, sont pour le moins très réservées sur la faisabilité de cette initiative voulue par le président Macron. Pour rappel, lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron fit

Malgré les réserves, le président Macron réaffirme son intention d’instaurer un service national universel

Lors de la course à l’Élysée, Emmanuel Macron avait surpris tout le monde en proposant d’instaurer un « service militaire universel » obligatoire d’une durée de seulement un mois (période devant correspondre à celle des « classes » de l’ancien service, suspendu en 2001, expliquera-t-il plus tard, sur les ondes d’Europe1). Depuis, il n’est plus question de « service militaire »