Serval / Archives

Mali : Les forces françaises ont libéré 5 travailleurs humanitaires retenus en otage par un groupe terroriste

Le 8 février dernier, 5 travailleurs humanitaires maliens, dont 4 appartenaient au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), furent enlevés entre Kidal et Gao par des hommes armés. Plus tard, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), l’un des trois principaux groupes jihadistes qui occupèrent le nord du Mali jusqu’en

La force Epervier est passée sous le contrôle opérationnel de Serval

Selon le résumé du dernier point presse du ministère de la Défense, le général commandant Serval – le général Marc Foucaud – a pris le contrôle opérationnel de la force Epervier, engagée au Tchad, depuis le 31 mars dernier. Ce qui veut dire que l’opération Serval, lancée au Mali en janvier 2013, va prendre en

Mali : Des roquettes tirées grâce à des téléphones portables

Le journaliste américain Michael Yon a mis en ligne, sur son site Internet, des compte-rendus (SITREP) de missions menées par les forces françaises engagées dans l’opération Serval. Comment les a-t-il récupérés? Mystère… En tout cas, si ces documents ne révèlent aucune information compromettante, ils permettent d’en savoir plus sur les modes opératoires utilisés par les jihadistes encore présents dans

Une quarantaine de jihadistes tués par les forces françaises au cours des dernières semaines

« La guerre de libération du Mali est finie, elle a été gagnée », a affirmé Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, sur les ondes de RMC-BFMTV ce 20 mars. Ce n’est pas pour autant que les forces françaises engagées dans l’opération Serval, lancée en janvier 2013, restent inactives, même si un certain flou entoure

Le 1er RIMa se souvient du caporal-chef Alexandre Van Dooren

Il y a un an, dans le cadre de l’opération Serval, le caporal-chef Alexandre Van Dooren perdait la vie lors d’une mission visant à rechercher et à détruire des caches appartenant aux groupes terroristes implantés au sud de Tessalit, dans le nord du Mali. Pilote d’AMX-10 RC, son véhicule avait malheureusement roulé sur une engin

Un important responsable jihadiste aurait été tué par une frappe française au Mali

Il avait déjà été donné pour mort il y a un peu moins d’un an. Aussi, l’information est à prendre avec quelques précautions… En tout cas, selon RFI, Omar Ould Hamaha, dont la tête avait été récemment mise à prix pour 3 millions de dollars par les Etats-Unis, aurait été tué par la frappe aérienne

Mali : Un véhicule militaire français touché par l’explosion d’une mine

Un véhicule militaire français a été touché par une explosion, le 11 mars, alors qu’il était inséré dans un convoi « en déplacement de contrôle de zone » sur l’axe Tessalit-Aguelhoc, dans l’extrême-nord du Mali. Selon le service de communication de l’opération Serval, un soldat français qui se trouvait à bord de ce véhicule a été « légèrement

Un hélicoptère Gazelle visé par des tirs dans la région de Tessalit

Ce n’est qu’une semaine plus tard que l’Etat-major des armées (EMA) a communiqué sur un incident ayant eu lieu dans la région de Tessalit, dans le nord du Mali. Certes, des informations selon lesquelles un militaire français avait été « légèrement » blessé furent publiées mais il restait à en connaître les circonstances exactes. Ainsi, le 20

Al-Qaïda au Maghreb islamique menace la France pour son intervention en Centrafrique

Par un communiqué diffusé le 23 février par al-Andalous, son canal médiatique habituel, al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a dénoncé l’opération française Sangaris en République centrafricaine, en dénonçant, citation d’un rapport d’Amnesty International à l’appui, qu’elle avait favorisé un « nettoyage éthnique » concernant les populations musulmanes. La réalité est bien évidemment plus complexe et la France

Les drones Harfang de l’escadron 1/33 Belfort ont franchi le seuil des 10.000 heures de vol

Il y a du provisoire qui dure. Comme le Système intérimaire de drone MALE (SIDM) Harfang, mis en oeuvre depuis 2008 par l’Escadron 1/33 Belfort, implanté à Cognac. Retenu en août 2001 (date de la notification du contrat à EADS, qui avait proposé une offre sur la base du porteur israélien Eagle, d’IAI), cet appareil