Sentinelle / Archives

L’agresseur présumé des militaires à Levallois-Perret a été interpellé

Quelques heures après que 6 militaires du 35e Régiment d’Infanterie de Belfort engagés dans l’opération Sentinelle ont été renversés à Levallois-Perret, un suspect a été interpellé alors qu’il circulait sur l’autoroute A16, entre Boulogne-sur-Mer et Calais. C’est grâce aux indications obtenues par les caméras de surveillance ainsi que par les données de géolocalisation que la

Des militaires de l’opération Sentinelle fauchés par un véhicule à Levallois-Perret

Il était environ 9 heures, ce 9 août, quand la préfecture de police de Paris a indiqué qu’un « incident » venait de se produire à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) et qu’un véhicule était activement recherché. Puis la raison de cette alerte a ensuite été précisée : six militaires de l’opération Sentinelle, appartenant au 35e Régiment d’Infanterie (RI), ont

Une patrouille « Sentinelle » maîtrise un individu ayant forcé un des contrôles de sécurité de la tour Eiffel [MàJ]

Peu avant minuit, le 5 août, un individu muni d’un couteau, a forcé l’un des contrôles de sécurité de la tour Eiffel en criant « Allah Akbar ». Fort heureusement, cet homme de 19 ans n’a pu aller bien loin. Ainsi, a raconté une source proche de l’enquête à l’AFP, l’individu en question a franchi « un premier

Pour le général Bosser, l’opération Sentinelle « révisée » pourrait encore concerner 9.000 militaires

Lors de son déplacement à la base aérienne 125 d’Istres, la semaine passée, le président Macron a réaffirmé que l’opération intérieure Sentinelle, qui mobilise actuellement 7.000 soldats (plus 3.000 en réserve) serait « révisée » sur la base d’un rapport que lui remettra le général François Lecointre, le nouveau chef d’état-major des armées (CEMA). Durant la campagne

Sentinelle : Un individu a tenté de saisir l’arme d’un militaire à Metz

Il était environ 22h45, le 8 juillet, dans les environs de la cathédrale de Metz, quand un individu a tenté de se saisir du FAMAS d’un des militaires d’une patrouille Sentinelle, présente sur le lieux pour surveiller l’événement culturel « Constellations » et ses milliers de spectateurs. L’homme en question, âgé d’une vingtaine d’années selon les témoins,

Un militaire d’une patrouille Sentinelle agressé par un « déséquilibré » à Lille

Des militaires engagés dans l’opération Sentinelle ont un nouvelle fois été agressés, ce 3 juillet. Cette fois, c’est à Lille que les faits se sont produits. Il était 10h45 quand un homme âgé d’une cinquantaine d’années s’est approché de soldats patrouillant dans les environs de la gare Lille-Flandres, avant de tenter de porter un coup

Sentinelle/Paris : Le maire du XVe veut un autre lieu d’accueil pour les militaires après une visite de la ministre des Armées

Comme ses prédécesseurs (M. Le Drian et Mme Goulard), la nouvelle ministre des Armées, Florence Parly, est allée, le 24 juin, à la rencontre de militaires du 152e Régiment d’Infanterie engagés dans l’opération Sentinelle à Paris. La dépêche de l’AFP ayant donné cette information n’a pas précisé le lieu exact de cette visite. Mais une

Un homme condamné à 5 mois de prison pour avoir menacé des militaires de l’opération Sentinelle

Des insultes aux menaces en passant par les agressions, la présence de militaires dans les rues, dans le cadre de l’opération Sentinelle, donne lieu à de nombreux incidents qui ne sont évidemment pas tous signalés par la presse. Seuls les plus importants font l’objet d’un traitement médiatique. Et les poursuites judiciaires contre leurs auteurs sont

Une patrouille de l’opération Sentinelle caillassée à Corbeil-Essonnes

Les patrouilles dynamiques de l’opération Sentinelle ne sont pas exemptes de risques, même quand elles sont effectuées à bord d’un véhicule. Ainsi, d’après des informations du Parisien, l’une d’elles a été caillassée, le 26 mai, vers 20h00, à Corbeil-Essonnes, par 10 individus encagoulés. Les faits se sont produits sur la Nationale 7, non loin du

Les patrouilles dynamiques de l’opération Sentinelle supposent de lourdes contraintes

Lors de son lancement, en janvier 2015, l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle se traduisait essentiellement par la garde statique de lieux susceptibles d’être visés par une attaque terroriste. L’un des inconvénients de cette posture, au-delà de la lassitude qu’elle pouvait susciter, était que les soldats ainsi mobilisés constituaient des cibles potentielles, comme ce fut le cas