Sécurité / Archives

Les pays de l’Union africaine se mobilisent contre les groupes jihadistes

Le dernier sommet de l’Union africaine, qui s’est tenu ls 25 et 26 juin à Malabo, en Guinée équatoriale, a été marqué par la participation le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, dont le pays avait été suspendu de cette instance après le coup d’Etat qui renversa, l’an passé, Mohamed Morsi, qui, issu de la mouvance

Le Parlement autorise définitivement les « Entreprises privées de protection des navires »

L’une des raisons qui expliquent le recul du nombre d’actes de piraterie au large de la Somalie est la présence de gardes armés à bord des navires civils croisant dans les eaux de l’océan Indien et la mer Rouge. « Nous constatons que les bateaux embarquant des gardes privés armés ne sont plus la cible des

Le président Obama promet 1 milliard de dollars pour financer un plan de sécurité pour l’Europe de l’Est

En visite en Pologne, ce 3 juin, le président Barack Obama, a réaffirmé l’engagement des Etats-Unis en faveur de la sécurité de l’Europe de l’Est, dont la plupart des pays redoutent d’être dans la ligne de mire de Moscou, comme l’est actuellement l’Ukraine. Par le passé, bon nombre d’entre eux ont eu des relations plus

Le Français assassiné au Yémen était un ancien du 3e RPIMa

Dans un communiqué, le président Hollande a condamné « avec la plus grande fermeté le lâche attentat perpetré » le 5 mai « à Sanaa au Yémen contre deux de nos compatriotes », dont un a perdu la vie. « Les services de l’Etat mettront tout en oeuvre pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet

Asie-Pacifique : La France doit être capable « d’agir militairement » face à une menace pouvant affecter sa sécurité

L’on pourrait penser que le conflit entre la Chine et le Japon au sujet de quelques « cailloux » perdus en mer de Chine orientale ne concerne pas l’Europe en général et la France en particulier. Eh bien l’on aurait tort. « Notre prospérité est liée à celle de l’Asie, toute crise dans cette zone affecterait nos intérêts »,

Bientôt de nouvelles mesures pour rassurer les pays d’Europe de l’Est membres de l’Otan

Le rattachement de la Crimée à la Russie et les tensions séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine ont ravivé les craintes des pays d’Europe de l’Est membres de l’Otan face à Moscou. Déjà, il a été décidé de renforcer les patrouilles aériennes au-dessus des Etats baltes et d’envoyer des avions de surveillance de type AWACS

Centrafrique : Le président Hollande évoque des fauteurs de troubles dotés « d’armes modernes »

Pendant que l’Etat-major des armées (EMA) met en avant la reprise de l’activité économique à Bangui, François Hollande, qui a reçu, le 1er avril, à l’Elysée, Catherine Samba Panza, la présidente centrafricaine, a fait part de son inquiétude au sujet de la situation sécuritaire en Centrafrique. Après avoir toutefois rappelé les avancées obtenues depuis le

Un directeur issu de la DGA pour l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information

Le poste de directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations (ANSSI), créée en juillet 2009 suite aux recommandations du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale publié un an plus tôt, était vacant depuis le départ de son titulaire, Patrick Pailloux, parti à la tête de la Direction Technique de

Les insuffisances de l’aide extérieure de l’Union européenne en matière de sécurité et de défense

Ancien commandant de la Force maritime des fusiliers marins et commandos (ALFUSCO) et de la zone maritime de l’océan Indien et commandant des forces françaises aux Émirats Arabes Unis (ALINDIEN COMFOR EAU), l’amiral Marin Gillier est actuellement à la tête de la Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD), qui a succédé,

Pour l’Otan, la Russie menace la sécurité et la paix en Europe

Le chef du gouvernement de transition ukrainien, Arseni Iatseniouk, a demandé à Moscou, le 1er mars, de retirer « immédiatement ses troupes » de Crimée, dont les effectifs, selon ses informations, compteraient 6.000 hommes. Dans le même temps, et après l’autorisation donnée par le Parlement russe au président Poutine d’intervenir militairement en Ukraine « jusqu’à la normalisation de