Sécurité / Archives

Brésil : À Rio de Janeiro, la police est désormais placée sous l’autorité de l’armée

Face à une criminalité croissante et une énième flambée de violence à Rio de Janeiro, le Brésil a décidé une mesure inédite depuis la fin de la dictature militaire, en 1985. Ainsi, dans le cadre d’une programme intitulé « Intervention fédérale dans la sécurité », le 16 février, le président brésilien, Michel Temer, a annoncé que les

Édouard Philippe : « Si l’Europe ne s’intéresse pas à la guerre, la guerre ne manquera pas de s’intéresser à l’Europe »

Invité à s’exprimer, lors de la Conférence sur la sécurité de Munich, ce 17 février, le Premier ministre français, Édouard Philippe a appelé les pays membres de l’Union européenne à s’engager davantage dans les opérations militaires. « L’Europe se retrouve face à elle-même. Et, au pied du mur », a ainsi estimé le Premier ministre. « Disons les

La Chine a l’intention de disposer d’une base militaire dans le nord de l’Afghanistan

En novembre 2016, le site d’information Wion avait publié des photographies qui, prises dans la région de Pamir Khord [ou Petit Pamir], montraient des véhicules militaires chinois, dont des Dongfeng EQ 2020 (ou Mengshi) et blindé de type MRAP (Mine Resistant Ambush Protected) Norinco VP11. Quelques semaines plus tard, l’Institut américain Asie centrale-Caucase, de l’Université

Une application pour suivre l’activité sportive permet de localiser des militaires français en opérations

Utilisant la fonctionnalité GPS des téléphones mobiles, l’application développée par l’entreprise californienne Strava suit à la trace les activités sportives de ses utilisateurs. Ce service se veut être un « réseau social pour les athlètes » (tel est son slogan) en permettant aux sportifs de se suivre, d’évaluer leurs performance et de relever des défis. En outre,

Un coordonnateur national sera bientôt nommé pour superviser la protection des gendarmes et de leurs familles

Quelques jours après l’assassinat d’un couple de fonctionnaires de police commis à Magnanville par un jihadiste s’étant réclamé de l’État islamique, le 13 juin 2016, la Direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN) avait annoncé un plan d’urgence pour renforcer la sécurité des gendarmes ainsi que celle de leurs familles. L’une des mesures de ce

Selon la DGSI, la menace d’attentats préparés par des jihadistes envoyés par Daesh en France reste « très sérieuse »

Le 13 novembre 2015, un commando envoyé par l’État islamique (EI ou Daesh) semait la terreur et la mort en plein Paris. Deux ans plus tard, l’organisation jihadiste a perdu la quasi-totalité des territoires qu’elle contrôlait dans le nord de l’Irak et en Syrie. Pour autant, a-t-elle perdu toute capacité d’envoyer des terroristes en France

Le directeur de la Gendarmerie a des réserves sur les mutualisations avec la Police nationale

Dans un contexte de contraintes budgétaires, deux mots « magiques » sont régulièrement avancés : « externalisation » et « mutualisation ». Pour autant, leur efficacité est discutable en la matière. En réalité, tout dépend des modalités qui accompagnent les décisions d’externaliser et de mutualiser des capacités. S’agissant des externalisations, l’ancien Premier ministre, Bernard Cazeneuve, avait démontré, dans un rapport publié

Terrorisme : La situation dans les Balkans occidentaux préoccupe la France

Parmi les régions « porteuses de risques » et/ou susceptibles d’avoir des incidences sur la politique de défense française, la Revue stratégique publiée le 13 octobre cite, sans surprise, l’Afrique subsaharienne, l’espace méditerranée et sa rive sud, le Proche et Moyen-Orient, le flanc oriental de l’Europe ainsi que l’Asie, où une dégradation de la sécurité aurait des

En 2016, le nombre de gendarmes blessés à la suite d’une agression a augmenté de 10%

Selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), 18.721 gendarmes et policiers ont été blessés en mission ou durant les heures de service en 2016. Par rapport à l’année précédente, ce chiffre est en recul de 1,7%. Mais à y regarder de près, il couvre des réalités fort différentes. Ainsi, dans le

La Direction du renseignement et de la sécurité de la Défense manque d’agents pour contrôler les sites militaires

En 2015, peu après le vol d’explosifs et de détonateurs au dépôt du Service Inter-armées des Munitions (SIMU) de Miramas, le député (LR) François Cornut-Gentille posa une question écrite au ministère de la Défense pour savoir quand ce site avait été contrôlé pour la dernière fois par le Groupement de sécurité des installations militaires (GSIM)