En 2016, alors que l’Union européenne (UE) venait de lancer, quelques mois plus tôt, l’opération EUNAVFOR Sophia, en Méditerranée centrale, pour « casser » le modèle économique des passeurs de migrants opérant depuis les côtes libyennes, Roberta Pinotti, qui était alors la ministre italienne de la Défense, avait demandé à l’Otan de patrouiller au large de la