SCAF / Archives

Boeing serait prêt à participer au projet d’avion de combat britannique

Présenté au premier jour du salon aéronautique de Farnborough par Gavin Williamson, le ministre britannique de la Défense, le projet d’avion de combat « Tempest », confié à BAE Systems, l’italien Leonardo, MBDA et à Rolls Royce, risque de concurrencer le programme SCAF (Système de combat aérien futur) lancé par la France et l’Allemagne avec l’idée, entre

Si elle choisit le F-35, la Belgique ne pourra pas participer au projet d’avion de combat franco-allemand

En novembre 2017, Dirk Hoke, le Pdg d’Airbus Defence & Space, avait été catégorique : dans le cas où l’Allemagne choisirait le F-35A de Lockheed-Martin pour remplacer ses vieux Panavia Tornado, alors l’industrie aéronautique européenne serait en danger, du moins pour ce qui concerne le domaine militaire. D’où son plaidoyer en faveur pour le programme

Le Pdg de Dassault Aviation charrie les Britanniques avec leur projet de nouvel avion de combat

L’avion de combat « Tempest », dévoilé le 16 juillet par Gavin Williamson, le ministre britannique de la Défense, est-il un coup de bluff pour forcer la porte du programme franco-allemand SCAF [Système de combat aérien futur] ou traduit-il la volonté de Londres de porter un projet concurrent en y association l’Italie, voire la Suède et le

Airbus salue l’engagement britannique pour le financement d’un futur avion de combat

Est-ce un coup de bluff pour s’inviter dans le programme « SCAF » [Système de combat aérien futur] franco-allemand, avec Dassault Aviation comme chef de file et Airbus Defence & Space? Ou bien s’agit-il d’une initiative concurrente dont la conséquence sera de reproduire les erreurs du passé? Toujours est-il que, lors du salon de Farnborough, le ministre

BAE Systems s’allie avec Leonardo pour developper le « Tempest », le futur avion de combat britannique

Le projet de Système de combat aérien futur [SCAF] porté par la France et l’Allemagne devrait s’ouvrir à d’autres partenaires une fois que ses bases auront été consolidées. Seulement, l’on sait désormais que le Royaume-Uni et l’Italie n’en feront pas partie, du moins pour ce qui concerne la partie « avion de combat » de ce programme.

Voici à quoi pourrait ressembler le successeur du Rafale

Le 19 juin, le programme d’avion de combat franco-allemand, appelé à succéder au Rafale et à l’Eurofighter Typhoon, a franchi une nouvelle étape avec la signature d’une lettre d’intention concernant son développement. Pour le moment, on ne sait que très peu de choses sur ce futur appareil, qui constituera l’élément central du Système de combat

L’Espagne est intéressée par le futur avion de combat franco-allemand

Le 19 juin, la France et l’Allemagne ont signé une lettre d’intention concernant le développement d’un futur avion de combat. Auparavant, Dassault Aviation et Airbus Defence & Space avait conclu un accord industriel afin de préciser leurs rôles respectifs dans ce programme – d’origine française – appelé SCAF [Système de combat aérien futur]. Cet appareil

Le projet d’avion de combat franco-allemand franchit une nouvelle étape

Après l’approbation d’une fiche d’expression des besoins commune [High level command operations requirements document – HLCORD] lors du salon aéronautique ILA de Berlin et d’un accord industriel entre Dassault Aviation et Airbus Defense & Space, en avril, Florence Parly, la ministre française des Armées, et son homologue allemande, Ursula von der Leyen, ont signé, le

La France et l’Allemagne ont signé la fiche d’expression des besoins opérationnels de leur futur avion de combat

Au lendemain de l’annonce d’un accord préliminaire entre Dassault Aviation et Airbus Defence & Space au sujet du Système de combat aérien futur (SCAF), le général André Lanata, le chef d’état-major de l’armée de l’Air, et le général allemand Bühler ont signé, ce 26 avril, à l’occasion du salon aéronautique ILA de Berlin, le « High

Dassault Aviation et Airbus ont trouvé un accord sur le Système de combat aérien futur franco-allemand

Sans attendre la signature du « High level command operations requirements document » [HLCORD, Fiche d’expression de besoins en français] par la ministre des Armées, Florence Parly, et son homologue allemande, Ursula von der Leyen, Dassault Aviation et Airbus ont annoncé, ce 25 avril, avoir trouvé un accord de « principe » relatif au développement du Système de combat