résolution 2118 / Archives

La violation par Damas de la résolution 2118 des Nations unies justifie les frappes, selon M. Le Drian

Le 12 avril, lors d’une audition au Congrès, le chef du Pentagone, James Mattis, avait admis ne pas avoir encore de preuves sur l’implication du régime syrien dans l’attaque chimique ayant visé Douma cinq jours plus tôt. Finalement, le lendemain, la diplomatie américaine a assuré en avoir, comme, du reste, le président Macron. « L’attaque a

Les Nations unies adoptent une résolution encadrant la destruction de l’arsenal chimique syrien

Pour le président américain, Barack Obama, il s’agit d’une « énorme victoire pour la communauté internationale » en parlant de l’accord sur un projet de résolution portant sur le démantèlement de l’arsenal chimique syrien, lequel, pour Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, « marque un pas un avant » et « reprend les exigences » formulées par la France.