recrutement / Archives

Si les chiffres du Bilan social de la Défense sont justes, le recrutement féminin des armées aurait fortement augmenté en 2017

En raison de la confidentialité qu’exige leur nouvelle affectation, on ne sait que très peu de choses de ces quatre jeunes femmes qui viennent d’effectuer leur première patrouille à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins [SNLE] « Le Vigilant ». Si ce n’est que l’une a occupé la fonction de médecin de bord, que deux sont des

Les armées peinent à atteindre leurs objectifs en matière de recrutement

En 2017, le ministère des Armées était autorisé à créer 2.433 postes [ou Équivalents temps plein travaillé, ETPT, ndlr] supplémentaires par rapport à l’année précédente. Cette décision, commes celles prises en 2015 et en 2016, devait permettre de prendre en considération leur intense activité opérationnelle. Seulement, cet objectif en matière de recrutement n’a pas été

La division des projets « avancés » de Lockheed-Martin embauche à tour de bras : Programme « secret » en vue ?

Il arrive que des avions inconnus soient photographiés dans les cieux américains. Ce fut ainsi le cas en 2008, où un cliché montrant la silhouette d’un appareil jusqu’àlors inédit avait été diffusée sur le site de partage Liveleak. Même chose en 2014, où une formation de trois « ailes volantes » fut répérée aux abords de l’aéroport

Pour recruter les spécialistes dont elle a besoin, la DGSE soigne sa communication

Comment recruter des experts dans le domaine des nouvelles technologies, soumis à une rude concurrence du secteur privé, tout en étant relativement discret? Telle est l’équation que doit résoudre la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). « C’est la maison qui doit, dans l’État, recruter le plus d’ingénieurs, le plus de spécialistes, le plus de

L’armée de Terre veut recruter des sous-officiers récemment rendus à la vie civile

Au cours de ces trois dernières années, l’armée de Terre a recruté près de 46.000 soldats afin de pouvoir porter les effectifs de sa Force opérationnelle terrestre (FOT) à 77.000 hommes. Et, en 2018 encore, elle devra trouver 13.000 recrues supplémentaires. Cet effort en matière de recrutement concerne également les cadres de l’armée de Terre.

En 2017, 1.544 cas de désertion ont été constatés dans les armées

Depuis la suspension de la conscription, le nombre de cas de desertion devrait être anecdotique. Avec la professionnalisation des armées, les raisons pour un soldat (aviateur ou marin) de ne pas rejoindre sa caserne ou sa base n’ont théoriquement plus lieu d’être dans la mesure où, désormais, l’état militaire n’est plus imposé comme jadis mais

La Direction du renseignement militaire peine à recruter au sein des armées

Renseignement géo-localisé et géo-référencé, traitement de volumes de données toujours plus importants, cyber, intelligence artificielle… Le métier du renseignement évolue et cela n’est pas sans conséquence sur la gestion des ressources humaines des services concernés. Tel est le cas de la Direction du renseignement militaire (DRM), qui se devant être à la pointe dans ces

Avec un carnet de commandes bien rempli, le missilier MBDA va recruter 1.200 personnes en 2018

Malgré une concurrence américaine (mais aussi russe) acharnée et la perte d’appels d’offres emblématiques pour la défense européenne (comme en Roumanie, en Pologne et plus récemment en Suède), le missilier MBDA affiche une forme étincelante. En 2017, et pour la cinquième année consécutive, l’industriel a en effet enregistré un niveau « élevé » de prises de commandes,

L’armée de Terre est obligée d’innover pour recruter de nouveaux soldats en nombre et en qualité

Entre 2015 et 2017, dans un contexte marqué par la menace terroriste et les attentats qui ont durement frappé la France, 46.000 jeunes français ont rejoint l’armée de Terre dans l’active et 10.500 ont souscrit un engagement à servir dans la réserve. Les flux annuels de recrutement de militaires du rang a bondi de 80%

LPM 2019-2025 : Le ministère des Armées veut simplifier le recrutement du personnel civil

Le projet de Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 prévoit la création de 6.000 nouveaux postes, dont 3.000 concerneront le renseignement et la cyberdéfense, c’est à dire deux domaines qui exigent souvent des savoir-faire rares. Cela vaut aussi pour d’autres métiers, comme par exemple ceux liés au maintien en condition opérationnelle (MCO). « Afin de s’adapter