Reaper / Archives

Pour la première fois, un drone MQ-9 Reaper de l’armée de l’Air a volé dans l’espace aérien français

Si l’armée de l’Air peut faire voler ses 5 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper au-dessus de la bande sahélo-saharienne (BSS) dans le cadre de l’opération Barkhane, elle ne pouvait jusqu’à présent pas le faire pour l’espace aérien français. Et cela, en raison de restrictions réglementaires, les appareils de ce type n’étant autoriser

Un rapport du Sénat s’inquiète du risque de « sur-spécification » du futur drone MALE européen

Le 28 septembre 2016, l’Organisation Conjointe de Coopération en matière d’ARmement (OCCAR) notifiait à à Airbus, Dassault Aviation et Leonardo (ex-Finmeccanica) un contrat portant sur l’étude de définition du futur drone MALE européen, appelé MALE RPAS (Medium Altitude Long Endurance Remotely Piloted Aircraft System). Il s’agissait là d’une étape importante franchie par ce programme qui,

Les sénateurs veulent ouvrir un débat public sur les drones MALE armés

Plusieurs pays alliés de la France ont fait le choix d’armer leurs drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance). C’est évidemment le cas des États-Unis, où cette question fait l’objet de discussions, notamment au sujet des frappes ciblés effectuées contre des cadres terroristes, mais aussi celui du Royaume-Uni, de l’Italie, voire de l’Allemagne, qui va louer

Un deuxième système de 3 drones MQ-9 Reaper a été livré à l’armée de l’Air

En décembre dernier, les trois drones MQ-9 Reaper engagés par l’armée de l’Air dans l’opération Barkhane, au Sahel, ont franchi le seuil symbolique des 12.000 heures de vol depuis leur entrée en service, en 2014. Autant dire que, grâce à leur excellent taux de disponibilité (86,5%), leur activité est intense. Pour rappel, un sytème de

Plus de 12.000 heures de vol au compteur des trois drones Reaper de l’armée de l’Air

En juin 2015, les trois drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper mis en oeuvre depuis Niamey par l’escadron 1/33 Belfort dans le cadre de l’opération Barkhane, avaient franchi le seuil symbolique des 5.000 heures de vols. Et encore, le troisième appareil n’avait été livré que quelques semaines plus tôt. Près d’un an et

Des drones américains déployés en Tunisie

  Récemment, le Washington Post affirmait que des drones MQ-9 Reaper de l’US Air Force avaient été déployés sur une base tunisienne afin de mener des missions de reconnaissance et de surveillance en Libye, où les forces du gouvernement d’union nationale venaient de lancer une offensive visant à chasser les jihadistes de l’État islamique (EI)

Pour M. Le Drian, la question de l’acquisition de drones armés se pose

Un convoi terroriste est repéré dans le désert par un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper mis en oeuvre depuis Niamey par l’escadron de drones 1/33 Belfort. Mais comme cet appareil n’est pas armé, il est donc fait appel à une patrouille de Mirage 2000D pour « traiter » la cible… qui, entre-temps,

Le choix de Berlin en faveur du drone Heron TP contesté en justice

En juillet, le ministère allemand de la Défense avait confirmé son choix en faveur du drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) Heron TP en attribuant un contrat de 580 millions d’euros pour la location de 5 exemplaires de cet appareil développé par le groupe israélien IAI. Ainsi, Berlin prenait à contre-pied certains de ses partenaires

Le drone MQ-9 Reaper peut aussi être utile à la défense antimissile

Le Pentagone a annoncé, le 16 août, une nouvelle commande de 30 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper supplémentaires pour l’US Air Force. Le tout pour un montant de 371 millions de dollars. Ce type d’appareil est essentiellement utilisé pour des missions de surveillance et de renseignement ainsi que pour des

Les narcotrafiquants mexicains brouillent les drones des douanes américaines [MàJ]

Au Mexique, les cartels de la drogue ont énormément de moyens, comme l’a montré l’évasion spectaculaire Joaquin « El Chapo » Guzman, le narcotrafiquant le plus puissant du pays. Ce dernier, patron du cartel de Sinaloa, n’a eu qu’à emprunter un tunnel de plus d’un kilomètre de long creusé entre la cellule de la prison hautement sécurisé