Raytheon / Archives

La marine américaine opte pour le Naval Strike Missile norvégien pour ses frégates légères polyvalentes

Le groupe norvégien Kongsberg a indiqué, le 4 juin, que son missile anti-navire longue portée « Naval Strike Missile » avait été retenu par la marine américaine dans le cadre d’un programme visant à doter ses frégates légères polyvalentes de type LCS [Littoral Combat Ship] d’une telle capacité. Ce marché était également disputé par Boeing, qui présentait

La Pologne a trouvé un accord sur les compensations relatives à l’achat du système américain Patriot PAC-3

Bien qu’ayant trouvé la note salée, le gouvernement polonais est résolu à acquérir le système de défense aérienne américain Patriot PAC-3, dans le cadre du programme Wisla, pour lequel le consortium Eurosam (Thales et MBDA) avait été écarté en 2015 alors qu’il proposait le SAMP-T (Sol-Air Moyenne Portée – Terrestre), déjà en service en France

Le système américain de défense aérienne Patriot PAC-3 est trop cher pour la Pologne

En avril 2015, le gouvernement polonais libéral-conservateur dirigé par Mme Ewa Kopacz fit part de son intention d’acquérir 50 hélicoptères Caracal auprès d’Airbus Helicopters. Dans le même il indiqua avoir retenu le système américain Patriot PAC-3 (Raytheon) pour moderniser les capacités de défense aérienne de ses forces armées [programme Wisla, ndlr]. Et cela, aux dépens

La Suède choisit le système de défense aérienne américain Patriot aux dépens du SAMP/T

L’envoi de deux sections Mamba (ou SAMP-T pour Système air-sol moyenne portée – Terrestre) de l’Escadron de défense sol-air (EDSA) 1/950 « Crau » en Suède pour participer à l’exercice Aurora 17, organisé en septembre dernier, n’aura pas joué dans le choix de Stockholm pour moderniser les capacités de ses forces armées en matière de défense aérienne.

La Lituanie commande le système anti-aérien norvégien NASAMS

Avec un budget de la Défense dont le montant devrait être équivalent à 2% de son PIB d’ici 2018, la Lituanie n’a pas encore les moyens de de se doter d’une aviation de combat digne de ce nom pour surveiller et protéger son espace aérien. Cette tâche relève en effet de l’Otan, via la mission

Lockheed-Martin et Raytheon vont plancher sur le futur missile de croisière nucléaire de l’US Air Force

Le remplacement des missiles de croisière AGM-86B qui, pouvant être munis d’une tête thermonucléaire W80 de 200 kilotonnes, figurent actuellement dans l’inventaire de l’US Air Force, a franchi un étape supplémentaire le 24 août. En effet, dans le cadre du programme LRSO (Long Range Stand-Off), le Pentagone a confié à Lockheed-Martin et à Raytheon le

La Roumanie opte pour le système américain Patriot pour sa défense aérienne

En avril dernier, le général Nicolae-Ionel Ciuca, chef d’état-major des forces armées roumaines, avait indiqué que son pays comptait acquérir le système antimissie américain Patriot afin de renforcer la protection de son espace aérien. Et c’est donc sans surprise que la Defense Security Cooperation Agency (DSCA), l’agence chargée des exportations d’équipements militaires américains, a recommandé

Pour la première fois, un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache a utilisé une arme laser avec succès

Par un communiqué diffusé le 26 juin, Raytheon a indiqué avoir mené, en collaboration avec l’US Army et l’US Special Operations Command (USSOCOM), le test d’un système laser à haute énergie intégré (High Energy Lasers, HEL) à bord d’un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache. Cet essai, le premier du genre, a été réalisé avec succès sur

Le système antimissile américain GMD a réussi l’interception d’un engin intercontinental

Le système antimissile américain Ground based Midcourse Defense (GMD) a réussi à intercepter, pour la première fois, un missile balistique intercontinental « cible » lancé depuis le Reagan Test Site, situé dans les îles Marshall (Pacifique), dans le cadre d’un essai conduit le 30 mai sous l’égide de la Missile Defense Agency (MDA). Le missile intercepteur –

Les Émirats arabes unis envisagent l’achat de 160 missiles pour le système de défense aérienne Patriot

En 2008, les Émirats arabes unis se dotèrent du système de défense aérienne Patriot, développé par les industriels américains Raytheon et Lockheed-Martin. Engagées depuis 2015 au Yémen, dans le cadre d’une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, les forces émiratis ont eu l’occasion de l’utiliser pour intercepter et détruire des missiles lancés par les rebelles Houthis,