ravitaillement en vol / Archives

Japon : Un F/A-18 et un KC-130 Hercules américains sont entrés en collision lors d’un ravitaillement en vol [MàJ]

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, un F/A-18D Hornet biplace et un KC-130J Hercules de l’US Marine Corps [USMC] sont entrés en collision lors d’une phase de ravitaillement en vol, alors qu’ils évoluaient à environ 300 km au large des côtes japonaises. Les deux membres de l’équipage du F/A-18 ont a priori pu

Airbus et Lockheed-Martin s’allient pour tailler des croupières à Boeing dans le domaine du ravitaillement en vol

En février 2011, à l’issue d’un feuilleton qui aura connu maints rebondissements en près de huit ans, le Pentagone choisissait le KC-46 « Pegasus » de Boeing aux dépens du KC-45 [ou A330 MRTT] d’Airbus, alors associé à Northrop-Grumman, pour remplacer les avions-ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force. Pour remporter ce marché, consistant à livrer 179 appareils,

La ministre des Armées confirme l’accélération des livraisons d’avions ravitailleurs A330 MRTT « Phénix »

Pour l’armée de l’Air, le remplacement de ses 14 avions ravitailleurs KC/C-135, dont la mise en service de premiers appareils remonte aux années 1960, était devenu, au fil du temps, un dossier très urgent. « Nous prenons un risque excessif avec cette flotte de C-135, car nous ne sommes plus en mesure de prévoir et de

La mise au point du futur avion-ravitailleur de l’US Air Force finit par coûter cher à Boeing

En février 2011, après 10 ans d’un feuilleton à rebondissements, avec des appels d’offres contestés, annulés et relancés, le Pentagone annonçait finalement avoir choisi le KC-46 « Pegasus » de Boeing pour remplacer les avions ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force, aux dépens du KC-45A, c’est à dire l’A-330 MRTT, proposé par Airbus [EADS à l’époque], en

Les essais de ravitaillement en vol du Rafale par un A400M Atlas sont « concluants »

En décembre dernier, Airbus a annoncé qu’un avion A400M « Atlas » avait été en mesure de ravitailler en vol six F/A-18 Hornet de l’Ejército del aire au cours d’une seule mission. Au total, 11,6 tonnes de carburant furent délivrées, via une perche centrale [HDU – Hose Drum Unit] et deux nacelles fixées sous voilure. Six mois

Boeing a présenté son prototype de drone embarqué pour le ravitaillement en vol

Initialement, la marine américaine entendait se doter d’un drone de combat (UCAV, pour unmanned combat aerial system) capable d’opérer depuis le pont d’un porte-avions. D’où le programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike) et les essais conduits par Northrop Grumman avec le démonstrateur X-47B. Ce qui donna lieu à plusieurs premières mondiales pour un

L’armée de l’Air recevra bientôt un A400M « Atlas » capable de ravitailler les avions de chasse en vol

La France a reçu, le 22 novembre, son 12e avion de transport A400M « Atlas », à savoir le MSN62, sur les 50 qu’elle a commandés. La Direction générale de l’armement (DGA) vient de l’annoncer via un communiqué diffusé ce jeudi. Cet appareil rejoindra la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy d’ici les prochains jours. Par rapport aux précédents

La base aérienne d’Istres prépare l’arrivée de l’avion ravitailleur A330 MRTT « Phénix »

C’est peut-être une pierre lancée dans le jardin de ceux qui prônent les externalisations à tout-va, sous couvert d’économies… Ainsi, il n’aura fallu que 8 mois seulement à la Brigade aérienne d’appui à la manœuvre aérienne (BAAMA) pour faire sortir de terre, sur la base aérienne 125 d’Istres, le bâtiment destiné aux 70 aviateurs de

Vers une capacité de ravitaillement en vol et d’alerte avancée pour les MV-22 Osprey des Marines

Après des débuts difficiles, l’appareil hybride V-22 Osprey, développé par Bell et Boeing, n’en finit pas de laisser espérer de nouvelles fonctionnalités susceptibles d’améliorer significativement les capacités des forces américaines, et en particulier celle du corps des Marines (USMC). Déjà, des études sont en cours pour améliorer la puissance de feu de cet appareil, qui,

Un avion-ravitailleur C-135 FR et deux Rafale contraints à une escale technique à Malte

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ne le cache pas (ou plus) : en Libye, les forces françaises ont la mission de « recueillir le maximum de renseignements, par différents moyens », avait-il expliqué lors d’une audition à l’Assemblée nationale, en septembre 2016. Et cela, afin de surveiller l’évolution des organisations jihadistes, dont l’État islamique,