Rasmussen / Archives

La présence de l’Otan en Europe de l’Est sera « beaucoup plus visible »

L’actuel secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, à qui succédera bientôt Jens Stoltenberg, l’ex-Premier ministre norvégien, a accordé au moins deux entretiens à des quotidiens européens (Le Figaro et The Guardian) au cours desquels il a largement évoqué la situation dans l’est de l’Ukraine et ses conséquences pour l’Alliance atlantique. Tout d’abord, pour M.

L’Otan va renforcer son partenariat avec l’Ukraine

En visite à Kiev, le 7 août, le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, a assuré les autorités ukrainiennes du soutien de l’Alliance atlantique face à ce qu’il appelé « l’agression de la Russie » à l’est de l’Ukraine, où des séparatistes pro-russes combattent les forces armées du pays. « Nous soutenons l’Ukraine et votre combat pour

Le secrétaire général de l’Otan veut de nouveaux plans de défense pour faire face à la Russie

Pour Anders Fogh Rasmussen, qui laissera prochainement ses fonctions de secrétaire général de l’Alliance atlantique à Jens Stoltenberg, l’ancien Premier ministre norvégien, la destruction du Boeing de la Malaysia Airlines dans l’est de l’Ukraine est un « crime de guerre » dont les séparatistes ukrainiens pro-russes sont responsables. « Nous avons de nombreuses informations que les séparatistes, appuyés

L’ancien Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg sera le prochain secrétaire général de l’Otan

Le mandat d’Anders Fogh Rasmussen, l’actuel secrétaire général de l’Otan, ayant déjà été prolongé d’un an, il fallait lui trouver un successeur d’ici le prochain sommet de l’Alliance, qui doit avoir lieu les 4 et 5 septembre au pays de Galles. Aussi, plusieurs candidats, plus ou moins officiellement déclarés, étaient en lice, dont Pieter De

Le coût du futur siège de l’Otan dérape

Quand le général de Gaulle décida le retrait de la France des structures militaires de l’Alliance atlantique, le siège du quartier général de cette dernière, alors établi à Paris, fut transféré dans l’urgence à Bruxelles, dans des locaux, qui au fil du temps, se révélèrent de plus en plus inadaptés. D’où le lancement, en 1999,

Afghanistan : L’Otan s’impatiente devant les tergiversations du président Karzaï

Les Etats-Unis envisagent de maintenir, pendant deux ans, 10.000 soldats en Afghanistan après décembre 2014, date à laquelle prendra fin le mandat de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), déployée dans le pays sous le commandement de l’Otan. Cette option proposée la semaine passée à la Maison Blanche par l’actuel chef de l’ISAF

Il n’y aura pas de mini-sommet de l’Otan en juin pour évoquer le dossier afghan

D’après l’agence Belga, il n’est plus question d’organiser un mini-sommet de l’Alliance atlantique à Bruxelles, en juin prochain, pour évoquer le futur de la mission de l’Otan en Afghanistan. « L’Otan n’a jamais décidé d’organiser un sommet en juin », a affirmé un responsable à l’agence belge. Pourtant, cette dernière a souligné que l’idée d’une telle réunion

Baisse quasi généralisée des budgets militaires des pays membres de l’Otan

Les années se suivent et se ressemblent. Malgré les appels lancés par les responsables américains à leurs homologues européens pour que ces derniers prennent davantage à leur charge leur propre sécurité, les dépenses militaires des pays membres de l’Alliance atlantique sont une nouvelle fois orientée à la baisse. Au point que cela inquiète le secrétaire

Retrait : L’Otan pourra faire passer sa logistique par le nord de l’Afghanistan

L’Afghanistan étant un pays enclavé, il est compliqué à la fois pour y ravitailler les troupes qui y sont déployées ainsi que pour rapatrier ces dernières avec leurs équipements. Un passage par l’Iran étant totalement exclu, il ne reste donc que trois solutions : utiliser des avions de transport à grande capacité, passer par le

Le secrétaire général de l’Otan plaide pour une hausse de l’effort militaire en Europe

Après le secrétaire à la Défense américain, Robert Gates, c’est au tour du secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, de pointer du doigt les insuffisances des pays européens membres de l’Alliance en matière d’effort militaire. Dans un entretien accordé au quotidien The Guardian, Anders Fogh Rasmussen a repris les arguments développés la semaine passée