rapport / Archives

Le conflit au Soudan du Sud atteint des proportions « catastrophiques »

Ayant obtenu son indépendance par rapport à Karthoum en 2011, le Soudan du Sud ne tarda pas à basculer dans une guerre civile nourrie par la rivalité entre les deux hommes forts de ce nouvel État, à savoir le président Salva Kiir et le vice-président Riek Machar, ainsi que par les tensions éthniques et la

UE : Selon un rapport, la Marine nationale est la seule à être « réellement présente et crédible en Méditerranée »

Alors qu’elle ne représente que seulement 1% de la surface des mers, la Méditerranée concentre plusieurs enjeux stratégiques de taille. Le premier est qu’elle reste une zone de passage essentielle au commerce maritime, avec 25% du trafic global, dont 30% du trafic pétrolier mondial, notamment grâce au Canal de Suez, essentiel pour l’approvisonnement en hydrocarbures

Même affaibli, l’EI constitue toujours une « grave menace », selon les Nations unies

Chassé de Syrte, en Libye, acculé à Mossoul, encerclé à Raqqa et à al-Bab, sa faction issue du groupe jihadiste nigérian Boko Haram mise sous pression… L’État islamique est désormais sur la défensive et ce n’est pas une offensive réussie, comme récemment à Palmyre, qui peut faire évoluer cette tendance. D’autant plus que, comme le

Syrie – Selon l’ONU, un convoi humanitaire a bien été la cible de frappes aériennes en septembre

Dans la nuit du 19 au 20 septembre, un convoi humanitaire du Croissant-Rouge et du bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU, censé transporter de la nourriture fournie par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies et destinée à la population syrienne, fut attaqué à Orum al-Koubra, dans l’ouest de la province d’Alep. Ce

La modernisation de la dissuasion nucléaire française devra faire face à au moins trois enjeux

Le renouvellement des composantes aéroportées et océaniques de la dissuasion nucléaire française exigera un effort financier conséquent, qui atteindra les 6 milliards d’euros par an à l’horizon 2025. Il s’agira de construire de nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE 3G) ainsi que de développer l’ASN4G, c’est à dire le successeur du missile de croisière ASMP-A,

La modernisation de la dissuasion nucléaire va profiter à l’économie française

À partir de 2020, le bugdet dédié à la dissuasion nucléaire devra progressivement passer de 3,5 milliards à 6 millards d’euros d’ici 2025. Cet effort visera à moderniser les deux composantes de la force de frappe française, avec le développement d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) de troisième génération et du missile M51.3 ainsi que

Les Nations unies font état d’une « hausse alarmante » des violences en Centrafrique

Parce qu’elle avait atteint ses objectifs – empêcher des massacres de masse à Bangui, relancer le processus politique et assurer la montée en puissance de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la République centrafrique (MINUSCA) – l’opération française Sangaris a pris officiellement fin le 30 octobre dernier. Pour autant, les

Entre 30 et 35% des combattants européens de l’EI seraient déjà revenus dans leur pays d’origine

Les chiffres donnés par Gilles de Kerchove, le coordinateur de l’Union européenne contre le terrorisme, dans un rapport qui sera présenté le 9 décembre aux ministres de l’Intérieur des États membres à Bruxelles, donnent froid dans le dos. Ainsi, 50% des ressortissants ou résidents européens ayant rejoint les rangs de l’État islamique (EI ou Daesh)

L’AIEA met à nouveau en garde contre le risque d’attaques visant des installations nucléaires

Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ne cesse de le répéter. Comme il l’a déjà fait en mars dernier, Yukiya Amano a de nouveau mis en garde, ce 5 décembre, contre le risque d’attaques visant des installations nucléaires. « Des terroristes et des criminels vont chercher à exploiter toute faille dans le système

Le trafic de migrants reste très lucratif pour certains villes côtières libyennes

Lancé en juin 2015, l’opération navale européenne Sophia promettait de casser le modèle économique des passeurs de migrants qui opèrent depuis le littoral libyen. Seulement, près d’un an et demi plus tard, cet objectif n’est toujours pas atteint et le flux de candidats à l’émigration vers le Vieux Continent n’est pas tari. Loin de là.