raid / Archives

Le régime syrien à nouveau accusé d’être responsable d’une attaque chimique

La Coalition nationale, une composante de l’opposition syrienne, a accusé, ce 4 avril, le régime de Bachar el-Assad d’avoir mené une attaque chimique près de la localité de Khan Cheikhoun, située dans la province d’Idleb, contrôlée en grande partie par des groupes islamistes et jihadistes. Pour le moment, le bilan de cette attaque est d’au

Les forces spéciales néo-zélandaises au centre d’une polémique pour un raid mené en Afghanistan, en 2010

Le Special Air Service de Nouvelle-Zélande (NZ SAS), c’est à dire l’unique unité des forces spéciales néo-zélandaises, a été engagé à plusieurs reprises en Afghanistan entre 2001 et 2011. Et il s’y est particulièrement bien illustré si l’on en juge par les distinctions qui lui ont été décernées. Seulement, deux journalistes d’investigation, Nicky Hager et

Accrochage sérieux entre Israël et la Syrie

Depuis le début de la guerre civile syrienne, le Hezbollah, la milice chiite libanaise qui soutient le régime de Damas, a souvent été la cible de raids aériens. Et la force aérienne israélienne a évidemment été soupçonnée d’en avoir été à l’origine. Seulement, Israël a pour ligne de conduite de ne jamais commenter ouvertement ce

Les forces spéciales américaines ont mené une opération contre al-Qaïda au Yémen

  Pendant que les troupes gouvernementales yéménites, appuyées par une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, affrontent les rebelles Houthis et les partisans de l’ancien président Ali Abdallah Saleh, les jihadistes d’al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) et, dans une moindre mesure, ceux de l’État islamique, tentent d’accroître leur influence et de prendre le contrôle de

La Force aérienne israélienne se sépare de ses avions F-16 A/B « Netz »

Après 335.000 heures de vol et 13.000 missions de guerre, les 40 avions F-16 A/B « Netz » (Faucon) de la Force aérienne israélienne ont officiellement été retirés du service actif, le 26 décembre, à l’issue d’une cérémonie organisée à la base aérienne d’Ouvda (sud d’Israël). « Aujourd’hui, nous fermons le dernier chapitre de l’histoire du ‘Netz’ dans

Irak : Première frappe dans la profondeur effectuée conjointement par des Rafale Air et Marine

Dans la nuit du 15 au 16 octobre, soit peu avant le lancement de la phase 2 de l’offensive visant à reprendre la ville de Mossoul à l’État islamique (EI ou Daesh), les Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine nationale ont, pour la première fois, effectué conjointement une mission de frappe dans

Syrie : La coalition anti-EI a visé un haut responsable de l’ex-Front al-Nosra

Le dossier syrien, et en particulier la situation à Alep, où le plus grand hôpital a été récemment détruit par des raids aériens, est une autre pomme de discorde entre les États-Unis et la Russie, au point que Washington a décidé de suspendre ses pourparlers avec Moscou sur un cessez-le-feu en Syrie. La Russie n’a

Syrie : Qui sont les responsables de l’attaque d’un convoi humanitaire près d’Alep?

Dans la nuit du 19 au 20 septembre, peu après l’annonce faite par l’armée syrienne de la fin de la trêve prévue par un plan russo-américain négocié une semaine plus tôt, un convoi humanitaire, « résultat d’un long processus d’autorisation et de préparations pour venir en aide à des civils isolés », a été attaqué dans le

Syrie : Un convoi humanitaire touché par un raid aérien

Si la trêve prévue dans le plan la Syrie négocié par Washington et Moscou tenait plus de 7 jours, alors les forces russes et américaines aurait dû coordonner leurs actions contre les jihadistes présents sur le sol syrien. Mais il était inutile de s’interroger sur la façon dont allait se passer cette possible coopération, Damas

Des avions danois, australiens et britanniques impliqués dans le raid ayant visé par erreur l’armée syrienne

Près de 48 heures après les faits, on ignore encore les circonstances exactes qui ont poussé des appareils de la coalition internationale anti-État islamique (EI ou Daesh) dirigée par les États-Unis à bombarder, par erreur, une position tenue par l’armée syrienne près du mont Thourda, qui domine l’aérodrome de Deir ez-Zor. Le bilan de ce