Qatar / Archives

Le Qatar négocie l’achat du système russe de défense aérienne S-400 « Triumph »

En matière de défense aérienne, le Qatar est déjà bien équipé, notamment avec les systèmes américains Patriot PAC-3 et THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), lesquels viennent s’ajouter à d’autres équipements du même type à la portée plus courte. Pour autant, et à première vue, Doha considère que ce n’est pas suffisant. En octobre 2017,

Le Qatar et les Émirats arabes unis s’accusent mutuellement d’être à l’origine d’incidents aériens

Mis au ban des monarchies sunnites du Golfe arabo-persique (GAP) pour son soutien aux Frères musulmans et sa relation avec l’Iran et soumis à un blocus économique imposé par ces dernières, le Qatar a fait savoir, le 12 janvier, qu’il s’était plaint auprès des Nations unes d’une violation de son espace aérien par un avion

Le Qatar confirme l’acquisition de 24 avions de combat Eurofighter pour 6,8 milliards d’euros

En septembre dernier, le Qatar annonçait son intention d’acquérir 24 avions de combat Eurofighter Typhoon auprès du Royaume-Uni. Les discussions en vue de cette acquisition sont allées bon train puisque, le 10 décembre, l’accord finalisant cette transaction a été signé par Khalid bin Mohammed al Attiyah, le ministre quatari de la Défense, et son homologue

Le Qatar commande 12 Rafale de plus et signe une lettre d’intention pour acquérir 490 VBCI

Le président Macron n’aura pas fait le déplacement au Qatar pour rien. Au soir de ce 7 septembre, il repartira de Doha après avoir signé plusieurs contrats d’un montant total dépassant les 10 milliards d’euros. Dans le détail, la vente de 50 Airbus A321 a été conclue et la concession du métro de Doha ainsi

Mme Parly a confirmé l’intérêt du Qatar pour l’achat de 12 avions Rafale supplémentaires

Quand, en mai 2015, le Qatar a signé un contrat portant sur l’acquisition de 24 avions Rafale auprès de Dassault Aviation, il était question d’un option sur 12 appareils supplémentaires. Depuis quelques semaines, l’on prête à Doha l’intention de lever cette dernière. Ce qu’a confirmé Mme le ministre des Armées, Florence Parly, sur les ondes

Le Qatar et la Russie renforcent leurs liens militaires

En septembre 2016, le Qatar et la Russie annoncèrent la signature d’un accord militaire à l’occasion d’un déplacement, à Moscou, de Khalid ben Mohammad al-Attiyah, le ministre qatari de la Défense. Il s’agissait alors d’une première, les deux pays ayant jusqu’alors entretenu des relations tendues, en raison des prises de position de Doha au sujet

Le Qatar a l’intention d’acquérir 24 avions de combat Eurofighter Typhoon

Quelle est la logique suivie par le Qatar pour moderniser sa force aérienne? Après avoir commandé 24 avions Rafale en 2015, puis 36 F-15 EQ en juin dernier, Doha vient de signer une lettre d’intention en vue d’acquérir 24 Eurofighter Typhoon « avec tous leurs équipements. » Cet accord préliminaire, intervient alors que la crise diplomatique entre

Le Qatar confirme la commande de 7 navires de guerre auprès du constructeur naval italien Fincantieri

En plein bras de fer entre Paris et Rome sur l’avenir du chantier naval STX France et alors qu’une proposition française portant sur le renforcement de la coopération franco-italienne en matière de construction navale a été mise sur la table, le Qatar a confirmé, le 2 août, une commande de 7 navires de guerre qui

Les tensions entre Djibouti et l’Érythrée au sujet de la zone de Ras Doumeira se réveillent

La brouille diplomatique entre plusieurs pays musulmans, emmenés par l’Arabie Saoudite, et le Qatar a une conséquence inattendue. En effet, l’émirat a décidé, cette semaine de retirer les troupes qu’il avait déployées en 2010 (450 hommes) à la frontière entre l’Érythrée et Djibouti, précisément dans la zone de Ras Doumeira, objet d’un vieux contentieux entre

Le Qatar signe une commande de 12 milliards de dollars pour une trentaine d’avions F-15EQ

Dans la brouille qui oppose plusieurs pays emmenés par l’Arabie Saoudite et le Qatar, le président américain, Donald Trump, a clairement pris parti, comme le montrent ses propos tenus le 9 juin dernier. En effet, M. Trump a accusé « la nation du Qatar » d’avoir « historiquement financé le terrorisme à un très haut niveau » et appelé