proposition / Archives

M. Macron veut un budget de la Défense à 50 milliards d’euros d’ici 2025 et un service militaire « universel »

En matière de défense, le programme présenté au début de ce ce mois par Emmanuel Macron, le fondateur d’En Marche, pour l’élection présidentielle, semblait convenu étant donné qu’il faisait la part belle à des mesures déjà engagées (garde nationale, force opérationnelle terrestre à 77.000 soldats, etc…) et qu’il s’inscrivait dans la continuité de la politique

M. Fillon propose une « alliance européenne de défense »

La proposition que vient de faire François Fillon, le candidat de la droite et du centre à la prochaine élection présidentielle, ne figurait pas dans son programme. Du moins jusqu’à présent. Ainsi, dans un entretien donné aux quotidiens « Le Monde » et « Frankfurter Allgemeine Zeitung », l’ancien Premier ministre a plaidé en faveur d’une « alliance européenne de

François Bayrou veut un « retour à un service national universel »

En 1996, la décision du président Chirac de suspendre la conscription et de professionnaliser les armées ne rencontra pas une vive opposition au sein de la classe politique. Mais, 20 ans plus tard, cette même classe politique regrette la disparition de ce « creuset républicain » qu’était le Service national. Certains parlementaires – et même d’anciens ministres

M. Sarkozy propose un service militaire adapté et obligatoire aux « décrocheurs »

Au début de l’année 2015, le président Hollande a annoncé l’expérimentation d’un « Service militaire volontaire » (SMV), inspiré du Service militaire adapté (SMA) en vigueur outre-Mer. L’idée est de faire remettre le pied à l’étrier à des jeunes gens en échec scolaire dans un cadre militaire. Depuis, trois centres « SMV » ont été ouverts (Brétigny-sur-Orge, La Rochelle

La Belgique souhaite la création d’une agence de renseignement européenne

En octobre 2013, Viviane Reding, alors Vice-présidente de la Commission européenne et Commissaire européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté, avait proposé la création d’un service européen de renseignement à l’horizon 2020 pour faire contrepoids, dans ce domaine, aux États-Unis. À l’époque, l’affaire Snowden continuait à faire des vagues. Un peu

La France, l’Allemagne et la Pologne affichent leurs priorités communes pour l’Europe de la Défense

Réunis le 30 mars à Berlin, les ministres de la Défense du format dit de Weimar (France, Allemagne et Pologne) ont préparé le Conseil européen de juin prochain qui abordera les questions militaires. Ainsi, Jean-Yves Le Drian, Ursula von der Leyen et Tomasz Siemoniak se sont mis d’accord sur plusieurs propositions concrètes pour « faire avancer

Syrie : L’offre russe change la donne

Le moins que l’on puisse dire est que la proposition russe de placer l’arsenal chimique syrien sous contrôle international afin d’éviter une intervention militaire contre Damas aura été un nouveau coup de théâtre dans ce dossier déjà riche en rebondissement. Cette offre a été immédiatement accueillie favorablement par le régime syrien, qui voit là un

Syrie : L’Arabie Saoudite aurait tenté d’amadouer la Russie

Depuis le début de la crise syrienne, l’Arabie Saoudite et le Qatar cherchent à accroître leur influence au sein de l’opposition armée qui se bat contre les forces de Bachar el-Assad, renforcés par des éléments du Hezbollah libanais et de combattants chiites venus d’Irak ainsi que de l’appui militaire de l’Iran et du soutien politique

Une proposition de loi pour déchoir les jihadistes bi-nationaux de la nationalité française

Le jihadiste français fait prisonnier alors qu’il venait de combattre ses compatriotes engagés dans l’opération Serval a été remis aux autorités maliennes, le 9 mars. A charge pour ses dernières de décider s’il sera expulsé ou non en France où il sera pris en charge par la justice française. Comme cela a été le cas

Assemblée nationale : La commission de la Défense se prononce contre l’encadrement des mineurs délinquants par d’anciens militaires

Le président Sarkozy avait officiellement soutenu, le 13 septembre dernier, la proposition de loi du député UMP Eric Ciotti visant à « instaurer un service citoyen pour les mineurs délinquants », lequel serait effectué au sein des centres EPIDE (Etablissement public d’insertion de la défense), dont l’encadrement compte d’anciens militaires. Pour rappel, cette structure civile est placée