programme / Archives

Le programme de missiles air-air MICA nouvelle génération est lancé

Les actuels missiles air-air MICA [missiles d’interception, de combat et d’autodéfense] dont dotés les avions de combat de l’armée de l’Air et de la Marine nationale devant être retirés du service, la ministre des Armées, Florence Parly, a décidé le lancement du programme d’armement « MICA nouvelle génération » au cours d’un comité ministériel d’investissement, réuni le

L’US Army va créer un « commandement du futur »

Quand on parle de nouvelles technologies aux États-Unis, la Silicon Valley, en Californie, vient immédiatement à l’esprit. Pourtant, d’autres régions américaines ont quelques arguments à faire valoir dans les domaines de l’électronique, de l’information, de la robotique ou encore des biotechnologies. Ainsi, la ville de Raleigh, par exemple, fait partie du « Research Triangle Park » qui

Les programmes d’armement retardés ou annulés? « C’est fini », assure Mme Parly

L’on ne compte le nombre de programmes d’armement « décalés », « réduits », voire « annulés » au cours de ces dix ou vingt dernières années. Tel a été le cas, par exemple, du programme BATSIMAR [Bâtiments de surveillance et d’intervention hauturiers] qui, bien qu’étant très importants pour le renouvellement des patrouilleurs et avisos de la Marine nationale, devrait finalement

La Direction générale de l’armement se penche sur l’intelligence artificielle

Il devrait être beaucoup question de l’intelligence artificielle dans les prochaines semaines, notamment avec la publication d’un rapport du mathématicien (et député LREM) Cédric Villani, à qui le gouvernement a confié une mission afin de développer cette technologie en France. « Il existe un imaginaire qui s’est créé avec l’intelligence artificielle, qui a enraciné le mythe

Passe d’armes entre Paris et Téhéran au sujet du programme iranien de missiles balistiques

La résolution 2231 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies pour entériner l’accord de Vienne relatif aux activités nucléaires iraniennes précise que l’Iran est « tenu de ne pas entreprendre d’activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires » et de s’abstenir de tout tir recourant la technologie des missiles balistiques

Armée de Terre : Mieux vaut accélérer le programme SCORPION que de « retaper » les vieux VAB

En 2010, dans le cadre du programme SCORPION (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation), il était prévu de doter l’armée de Terre, de 1968 Véhicules blindés multirôles (VBMR, Griffon) et de 358 VBMR légers dès 2013, de 254 chars Leclerc rénovés (à compter de 2016) et de 292 Engins blindés de reconnaissance

Le futur drone MALE européen va-t-il correspondre aux besoins des forces françaises?

Les Européens ont toujours eu du mal à s’entendre pour développer, en commun, un drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance). Ces derniers années, plusieurs initiatives furent lancées, comme le Talarion et le Telemos (coopération franco-britannique). Toutes ont échoué, à l’exception, peut-être, de l’HammerHead, un appareil qui, développé par Piaggio sur la base de l’avion P-180

L’aviation indienne a des doutes sur le programme russe d’avion furtif T-50/FGFA

En 2007, l’Inde et la Russie s’engagèrent à conjointement mettre au point un avion de combat de 5e génération, sur la base du T-50 PAK FA (Perspektivny Aviatsionny Kompleks Frontovoy Aviatsii, ou Futur Système Aéronautique de l’Aviation du Front), qui, développé par Sukhoï, effectua son premier vol en janvier 2010. Sa version indienne, appelée FGFA

Le niveau des « restes à payer » du ministère de la Défense inquiète la Cour des comptes

Quand un marché est attribué par le ministère de la Défense à un industriel, son montant correspond à un somme appelée « autorisation d’engagement » (AE) qui, comme l’explique le ministère de l’Économie, est le « support de l’engagement de dépenses qui peuvent s’étaler sur plusieurs années, comme par exemple pour des investissements, dont la réalisation et le

La marine russe pourrait attendre encore pendant longtemps pour avoir un nouveau porte-avions

Les capacités aéronavales de la marine russe devraient reposer pendant encore longtemps sur l’unique porte-avions que compte cette dernière, à savoir « l’Amiral Kouznetsov », lequel a beaucoup fait parler lors de son déploiement au large de la Syrie, en octobre 2016. En effet, selon le quotidien Kommersant, le développement d’un nouveau porte-avions ne figurerait pas parmi