Pegasus / Archives

Malgré des défauts, l’US Air Force a pris possession de son premier avion ravitailleur KC-46 Pegasus

En février 2011, le Pentagone annonça avoir choisi le KC-46A Pegasus de Boeing aux dépens du KC-45A proposé par le tandem formé par Airbus [EADS à l’époque] et Northrop Grumman pour moderniser la flotte d’avions ravitailleurs de l’US Air Force. Cette décision mit ainsi un terme à un long feuilleton… Attribué une première fois à

La mise au point du futur avion-ravitailleur de l’US Air Force finit par coûter cher à Boeing

En février 2011, après 10 ans d’un feuilleton à rebondissements, avec des appels d’offres contestés, annulés et relancés, le Pentagone annonçait finalement avoir choisi le KC-46 « Pegasus » de Boeing pour remplacer les avions ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force, aux dépens du KC-45A, c’est à dire l’A-330 MRTT, proposé par Airbus [EADS à l’époque], en

Washington autorise la vente de 4 drones MQ-4C Triton à l’Allemagne pour 2,5 milliards de dollars

En mai 2013, le gouvernement allemand annula l’achat de cinq drones EuroHawk auprès du constructeur américain Northrop Grumman et de Cassidian [Airbus Defence & Space], après avoir dépensé 508 millions d’euros pour financer un prototype. Ce programme consistait à développer un drone HALE (Haute Altitude Longue Endurance) sur la base du RQ-4 Global Hawk, avec

Le développement du futur avion-ravitailleur de l’US Air Force cause (encore) des soucis à Boeing

En 2011, le Pentagone sélectionnait l’avion ravitailleur KC-46 Pegasus de Boeing, au dépens de l’A-330 MRTT présenté par Airbus et Northrop-Grumman. Cette décision mettait ainsi un terme à long feuilleton, l’appel d’offres visant à remplacer les KC-135 de l’US Air Force ayant connu une multitudes de rebondissements. Pour remporter ce contrat, portant sur la livraison

Exercices Green Blade et Pegasus 2012 en Belgique

Alors que les contraintes budgétaires sont au menu de la plupart des forces armées européennes et que la mode est au « pooling and sharing » ou à la mutualisation, une planification optimisée des manoeuvres est de nature, quand elle est possible, à faire réaliser des économies. Ainsi en est-il des exercices Green Blade et Pegasus 2012, en