Il n’y aura pas d’appel d’offres pour les futurs patrouilleurs océaniques de la Marine nationale