parapluie nucléaire / Archives

Campagne médiatique pour appeler la Corée du Sud à se doter de l’arme nucléaire

Dans les années 1970, la coopération militaire entre la Corée du Sud et les États-Unis fut réduite, le président américain, Richard Nixon, ayant en effet décidé de revoir l’engagement de son pays dans cette partie du monde. D’où le lancement d’une politique cherchant à limiter la dépendance de Séoul à l’égard de Washington, avec la

Pyongyang pique une crise de nerfs après le vol d’un bombardier B-52 en Corée du Sud

Devant les menaces répétées proférées par le régime de Pyongyang, le secrétaire américain adjoint à la Défense, Ashton Carter, a affirmé, le 18 mars, que les Etats-Unis « assureront à la Corée du Sud la protection de son arsenal nucléaire et la mobilisation de toutes (les) ressources militaires nécessaires » face à la menace nord-coréenne. « Nous restons

Le président Obama réaffirme l’engagement des Etats-Unis à protéger le Japon

Au cas où certains viendraient à l’oublier, le président Barack Obama a rappelé, dans un communiqué diffusé le 13 février, que les « Etats-Unis restaient inébranlables dans leur volonté de protéger le Japon, y compris grâce à la dissuasion offerte par le parapluie nucléaire américain. » Le chef de la Maison Blanche a fait passer ce message