Panhard / Archives

ARQUUS dévoile le Scarabee, possible successeur du Véhicule blindé léger

Pour le moment, la succession du Véhicule blindé léger (VBL) n’est pas encore officiellement ouverte. La Loi de programmation militaire (LPM) 2019-25 prévoit la « régénération » de 730 exemplaires d’ici 2025. Cette opération va consister à améliorer leur moteur, leur boîte de vitesse, leur suspension et leur système de freinage, afin de prendre en compte leur

La disponibilité des Petits Véhicules Protégés (PVP) ne cesse de se dégrader

Fin de législature oblige, le ministère de la Défense répond plus rapidement aux questions écrites qui lui sont adressées, comme celles du député François Cornut-Gentille, lequel entend honorer jusqu’au bout le mandat que lui ont confié ses électeurs. C’est ainsi que la question portant sur la disponibilité des véhicules de l’armée de Terre au 31

Renault Trucks Defense aiguise les appétits

Le groupe Renault Trucks Defense (RTD), qui contrôle Panhard et Acmat, est l’un des principaux fournisseurs du ministère français de la Défense, ce qui lui donne une importance d’autant plus stratégique que, aux côtés de Nexter et de Thales, il est impliqué dans le programme Scorpion, lequel vise à renouveler une grande partie des véhicules

Les forces spéciales recevront 443 nouveaux véhicules

Un rapport publié par le Sénat en 2014 trouvait « préoccupant » l’état des véhicules utilisés par les unités des forces spéciales. « Soit ils sont de conception ancienne, soit ils ont été commandés en trop petit nombre, soit ils ont fait l’objet d’une usure accélérée », pouvait-on lire. Et les auteurs du document d’ajouter : « Le trou capacitaire

La prolongation des Véhicules blindés légers (VBL) à l’étude

Conçu au début des années 1980 par Panhard, le Véhicule blindé léger (VBL) a été de toutes les opérations extérieures menées par l’armée de Terre depuis son entrée en service. Au total, 1.600 exemplaires ont été livrés à cette dernière. Seulement, au fil du temps, ces VBL ont vu leur masse passer en moyenne de

Retour en usine pour les Petits Véhicules Protégés (PVP)?

En 2013, l’on apprenait que le taux de disponibilité des PVP (Petit véhicule protégé), dont 1.183 étaient alors en dotation au sein de l’armée, n’était que de 50% alors que leur mise en service était très récente. Très mobile et doté d’un haut niveau de protection balistique, le PVP est un véhicule 4×4 de liaison

Un blindé Panhard démilitarisé volé près de Sarrebourg

Il était exposé sur le trajet du sentier des Hauts de Lorquin, à Xouaxange, près de Sarrebourg. Et il s’offrait ainsi à la vue des randonneurs passant dans le coin. L’on en parle au passé car l’Engin Blindé de Reconnaissance (EBR) démilitarisé dont il est question s’est volatilisé… Imaginé avant la Seconde Guerre Mondiale, ce

Un Petit Véhicule Protégé sur deux est indisponible

Passé de la commission de la Défense à celle des Finances, le député (UMP) François Cornut-Gentille garde un oeil attentif sur les questions militaires étant donné qu’il est aussi le rapporteur spécial pour les crédits de la défense. Aussi, le parlementaire pose régulièrement au ministre de la Défense des questions écrites souvent très pertinentes. Comme

Le rapprochement de Nexter avec Renault Trucks Defense n’est pas encore prêt de se faire

Pour Gérard Amiel, le patron de Renault Trucks Defense (RTD), qui contrôle également ACMAT et Panhard, la prochaine Loi de programmation militaire (LPM) en cours d’examen au Parlement est synonyme de « traversée du désert » pour les industriels français de l’armement terrestre, étant donné que les livraisons de véhicules blindés vont se faire rares. « Si le

Le patron de Renault Trucks Défense plaide pour un rapprochement avec Nexter

La prochaine Loi de programmation militaire (LPM), en cours d’examen au Parlement, n’enchante pas beaucoup Gérard Amiel, le Pdg du groupe Renault Trucks Defense (RTD). Et il ne s’est pas privé de le dire devant les députés de la commission de la Défense et des forces armées, le 17 septembre. Ainsi, selon lui, cette LPM