Pakistan / Archives

Pakistan : L’attaque d’une école par un commando taleb fait au moins 130 tués à Peshawar

Entre 5 et 6 hommes armés ayant dissimulé des ceintures d’explosifs sous des uniformes de l’armée pakistanaise ont attaqué, ce 16 décembre, à 10h30 (heures locales) une école de Peshawar, où de nombreux enfants de militaires sont scolarisés. Étant donné que plus de 500 personnes étaient présentes dans cet établissement au moment de l’assaut, le

Le Pakistan veut doper ses exportations d’armes grâce à l’avion JF-17 Thunder

En 1995, la Chine et le Pakistan signèrent un protocole d’accord afin de développer et de produire conjointement un nouvel avion de chasse. Ce qui donna naissance, en 2003, au FC-1 Xiaolong pour les militaires chinoises et au JF-17 Thunder pour leurs homologues pakistanais. Il s’agissait pour les uns de remplacer les Chengdu J-7 (une

Un nouveau chef pour les services de renseignement pakistanais

Chaque changement à la tête des services de renseignement pakistanais est à suivre de près, quand on connaît les liens de ces derniers avec le mouvement taleb afghan et les doutes dont ils ont fait l’objet depuis le raid des forces spéciales américaines contre Oussama Ben Laden, le chef d’al-Qaïda, en mai 2011, à Abbottabad.

L’armée pakistanaise prétend avoir tué 910 insurgés lors de son opération menée dans la région du Nord-Waziristan

Avec les événements en Ukraine, à Gaza, au Liban, en Syrie, en Irak, en Centrafrique ou encore dans la bande sahélo-saharienne, on en viendrait presque à oublier l’opération menée depuis le 15 juin dernier contre les mouvements islamistes implantés dans la zone tribale du Nord-Waziristan par l’armée pakistanaise. Appelée Zarb-e-Azb, cette opération a été lancée

Le Pakistan demande aux autorités afghanes de bloquer les jihadistes en provenance du Nord-Waziristan

Pour la troisième journée consécutive, l’aviation pakistanaise s’est livré à de nouveaux bombardements dans le Nord-Waziristan, une zone tribale où avaient trouvé refuge la plupart des mouvements jihadistes liés de près ou de loin à al-Qaïda. « Avaient » car, visiblement, et comme cette offensive était attendue, beaucoup d’entre eux ont levé le camp pour rejoindre l’Afghanistan.

Les autorités pakistanaises se décident enfin à passer à l’offensive dans le Nord-Waziristan, fief des jihadistes

Cela faisait des années que les Etats-Unis demandaient aux autorités pakistanaises de lancer une grande offensive au Nord-Waziristan, une région tribale reconnue comme étant un bastion des mouvements jihadistes liés à al-Qaïda, de groupes de taliban afghans, comme le réseau Haqqani, et du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), le mouvement taleb pakistanais, responsable d’une vague d’attaques sanglantes

Les mouvements proches d’al-Qaïda reviennent en Afghanistan

D’après une dépêche de l’AFP datée du 13 juin, les jihadistes des mouvements proches d’al-Qaïda ont quitté massivement ces dernières semaines le Nord-Waziristan, la région tribale pakistanaise où ils avaient trouvé refuge suite à l’intervention de l’Otan en Afghanistan. Selon des sources sécuritaires à Islamabad, la tendance serait lourde puisqu’il est question du départ de

Attaque meurtrière du mouvement taleb pakistanais contre l’aéroport international de Karachi

Quel était l’objectif du mouvement taleb pakistanais en s’attaquant à l’aéroport international Jinnah de Karachi, le soir du 8 juin? S’agissait-il de démontrer qu’il était en mesure de mettre en échec les services de securité en s’en prenant à une cible stratégique ou bien l’ambition était-elle d’aller plus loin encore, en s’emparant d’un avion ou

La Russie lève son embargo sur les armes à destination du Pakistan

Depuis l’époque de l’URSS, la Russie s’interdisait de vendre des armes au Pakistan. Au moins deux raisons expliquent cette posture. La première est qu’il était incevable, pour les dirigeants de l’époque, de livrer des matériels militaires à un pays ennemi de l’Inde. Dans les années 1960, cette dernière devint en effet le premier client (hors

Kaboul accuse les services de renseignement pakistanais d’être à l’origine de l’attentat contre l’hôtel Serena

D’habitude, quand les autorités afghanes rendent responsable le Pakistan d’attaques terroristes visant notamment des intérêts indiens sur leur territoire, elles parlent de « puissance étrangère ». Quand l’on connaît l’histoire des relations – compliquées – qu’entretiennent ces deux pays, personne n’est dupe. Et on l’est d’autant moins quand l’on sait que les services de renseignement pakistanais, l’ISI