P-400 / Archives

Faute de moyens, la Marine nationale a laissé filer des pêcheurs illégaux en Nouvelle-Calédonie

Depuis plusieurs semaines, et dans le cadre de l’opération UATIO, les Forces armées en Nouvelle-Calédonie (FANC) ont arraisonné, à plusieurs reprises, des « blue boats » vietnamiens, pêchant illégalement dans les eaux françaises. C’est ainsi que plusieurs tonnes d’holothuries (ou « concombres de mer ») ont été saisies par la Marine nationale. L’objectif de cette opération, appelée à s’inscrire

Le patrouilleur ‘La Tapageuse » retiré du service

Bien que le programme (Bâtiments de surveillance et d’intervention maritime), qui consistera à renouveler notamment les patrouilleurs de la Marine nationale, n’a pas encore été lancé, les navires de type P-400 continuent à être progressivement retirés du service. Cela a déjà été le cas pour La Fougueuse, L’Audacieuse, La Boudeuse, La Railleuse et La Rieuse.

Le patrouilleur « La Tapageuse » va reprendre du service aux Philippines

En mai 2012, le patrouilleur P-400 « La Tapageuse » quittait Papeete (Polynésie française) où il était affecté pour rallier Brest. Après un périple de 14.000 milles en passant par l’océan Pacifique, puis le canal de Panama, les Caraïbes et l’Atlantique, le bâtiment, alors commandé par le lieutenant de vaisseau Thibault Lavernhe, a été retiré du service

Insécurité au large de la Guyane

Avec l’orpaillage illégal impliquant des bandes armées violentes, au point que les membres de l’une d’entre elles sont activement recherchés par la Gendarmerie nationale pour avoir tué deux militaires du 9ème Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) au cours d’une mission le mois dernier, la Guyane est confronté à une autre problème, à savoir l’insécurité au