Général Burkhard : « Le combat de haute intensité devient une option très probable »