OPINT / Archives

L’opération Sentinelle « révisée » prévoit un dispositif « plus imprévisible », avec toujours 10.000 militaires

Durant la campagne présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait dit que, s’il était élu, l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle devait être « adaptée progressivement, en fonction de l’appréciation de la menace terroriste sur le territoire ». Et son entourage de préciser alors qu’elle n’avait pas vocation à « perdurer » et que « ses effectifs et moyens diminueront au fur et

Pour le général Bosser, l’opération Sentinelle « révisée » pourrait encore concerner 9.000 militaires

Lors de son déplacement à la base aérienne 125 d’Istres, la semaine passée, le président Macron a réaffirmé que l’opération intérieure Sentinelle, qui mobilise actuellement 7.000 soldats (plus 3.000 en réserve) serait « révisée » sur la base d’un rapport que lui remettra le général François Lecointre, le nouveau chef d’état-major des armées (CEMA). Durant la campagne

Après le coup de rabot, le Premier ministre promet des lendemains qui chantent aux Armées

Dans un long entretien publié par le quotidien Les Echos, le Premier ministre, Édouard Philippe, est revenu sur les 850 millions d’euros qu’aura à trouver, d’ici la fin de l’année, le ministère des Armées au titre de sa participation à l’effort de redressement des finances publiques. Cette somme représente environ 20% des 4 à 5

Les Armées devront trouver 850 millions d’euros pour financer les opérations extérieures et intérieures

Depuis maintenant près de dix ans, la pratique veut que les dépassements de l’enveloppe dédiée aux opérations extérieures (et intérieures) menées par les Armées soient couverts par un financement interministériel dans le cadre d’une loi de finances rectificative adoptée en fin d’année. Ce principe avait été avancé par l’article 6-3 du rapport annexé à la

Sentinelle : Un individu a tenté de saisir l’arme d’un militaire à Metz

Il était environ 22h45, le 8 juillet, dans les environs de la cathédrale de Metz, quand un individu a tenté de se saisir du FAMAS d’un des militaires d’une patrouille Sentinelle, présente sur le lieux pour surveiller l’événement culturel « Constellations » et ses milliers de spectateurs. L’homme en question, âgé d’une vingtaine d’années selon les témoins,

Un homme condamné à 5 mois de prison pour avoir menacé des militaires de l’opération Sentinelle

Des insultes aux menaces en passant par les agressions, la présence de militaires dans les rues, dans le cadre de l’opération Sentinelle, donne lieu à de nombreux incidents qui ne sont évidemment pas tous signalés par la presse. Seuls les plus importants font l’objet d’un traitement médiatique. Et les poursuites judiciaires contre leurs auteurs sont

Une patrouille de l’opération Sentinelle caillassée à Corbeil-Essonnes

Les patrouilles dynamiques de l’opération Sentinelle ne sont pas exemptes de risques, même quand elles sont effectuées à bord d’un véhicule. Ainsi, d’après des informations du Parisien, l’une d’elles a été caillassée, le 26 mai, vers 20h00, à Corbeil-Essonnes, par 10 individus encagoulés. Les faits se sont produits sur la Nationale 7, non loin du

Terrorisme : Engagée dans l’opération « Temperer », la British Army devra faire face à de nouveaux défis

L’attentat ayant visé la Manchester Arena, le 22 mai, a été commis par un certain Salman Abedi. Issue d’une famille réfugiée au Royaume-Uni pour fuir le régime du colonel Kadhafi, cet individu, âgé de 22 ans, a récemment effectué un séjour en Libye. A-t-il noué des contacts, à cette occasion, avec des membres de la

Les patrouilles dynamiques de l’opération Sentinelle supposent de lourdes contraintes

Lors de son lancement, en janvier 2015, l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle se traduisait essentiellement par la garde statique de lieux susceptibles d’être visés par une attaque terroriste. L’un des inconvénients de cette posture, au-delà de la lassitude qu’elle pouvait susciter, était que les soldats ainsi mobilisés constituaient des cibles potentielles, comme ce fut le cas

Le général Bosser estime qu’il reste « beaucoup à faire » pour faire évoluer le dispositif de l’opération Sentinelle

  Depuis l’attentat de Nice (14 juillet), le dispositif de l’opération intérieure Sentinelle a évolué. En effet, 7.000 soldats sont désormais mobilisés et 3.000 autres constituent une « réserve stratégique », susceptible d’être sollicitée à tout moment avec une préavis d’une semaine au maximum. En outre, les effectifs se partagent entre Paris et la province. Enfin, comme