OPINT / Archives

L’opération Sentinelle est toujours autant plebiscitée par les Français

Il y a trois ans, après les attaques terroristes contre la rédaction de Charlie Hebdo et du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le gouvernement décida de lancer l’opération intérieure Sentinelle en mobilisant 10.000 soldats pour protéger 830 points sensibles sur le territoire national. Cette opération ne manqua de susciter quelques critiques :

Le ministère des Armées n’aura pas à mettre la main à la poche pour financer le surcoût des opérations

Voilà un sujet de préoccupation en moins pour Mme le ministre des Armées, Florence Parly. Alors que, il y a encore quelques jours, elle ne pouvait dire avec certitude qu’elle obtiendrait de la part du ministère de l’Action et des Comptes publics les 300 à 400 millions d’euros nécessaires pour financer les opérations extérieures, c’est

Une solution « innovante » pour financer partiellement les opérations extérieures

La fin de gestion pour l’année 2017 s’annonce difficile pour le ministère des Armées, avec 700 millions d’euros de crédits encore gelés et 350 autres millions à trouver pour financer les opérations extérieures et intérieures. Et cela risque évidemment de compliquer la « remontée en puissance » que doit permettre la hausse de 1,8 milliards d’euros du

Le surcoût des opérations extérieures devrait dépasser 1,3 milliards d’euros en 2017

Après la démission, en juillet, du chef d’état-major des Armées (CEMA), le général Pierre de Villiers, le président Macron avait assuré que le budget des Armées serait identique à celui voté par le Parlement en novembre 2016. En apparence seulement car sur les 850 millions d’euros demandés au titre de la maîtrise des dépenses publiques

L’opération Sentinelle « révisée » prévoit un dispositif « plus imprévisible », avec toujours 10.000 militaires

Durant la campagne présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait dit que, s’il était élu, l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle devait être « adaptée progressivement, en fonction de l’appréciation de la menace terroriste sur le territoire ». Et son entourage de préciser alors qu’elle n’avait pas vocation à « perdurer » et que « ses effectifs et moyens diminueront au fur et

Pour le général Bosser, l’opération Sentinelle « révisée » pourrait encore concerner 9.000 militaires

Lors de son déplacement à la base aérienne 125 d’Istres, la semaine passée, le président Macron a réaffirmé que l’opération intérieure Sentinelle, qui mobilise actuellement 7.000 soldats (plus 3.000 en réserve) serait « révisée » sur la base d’un rapport que lui remettra le général François Lecointre, le nouveau chef d’état-major des armées (CEMA). Durant la campagne

Après le coup de rabot, le Premier ministre promet des lendemains qui chantent aux Armées

Dans un long entretien publié par le quotidien Les Echos, le Premier ministre, Édouard Philippe, est revenu sur les 850 millions d’euros qu’aura à trouver, d’ici la fin de l’année, le ministère des Armées au titre de sa participation à l’effort de redressement des finances publiques. Cette somme représente environ 20% des 4 à 5

Les Armées devront trouver 850 millions d’euros pour financer les opérations extérieures et intérieures

Depuis maintenant près de dix ans, la pratique veut que les dépassements de l’enveloppe dédiée aux opérations extérieures (et intérieures) menées par les Armées soient couverts par un financement interministériel dans le cadre d’une loi de finances rectificative adoptée en fin d’année. Ce principe avait été avancé par l’article 6-3 du rapport annexé à la

Sentinelle : Un individu a tenté de saisir l’arme d’un militaire à Metz

Il était environ 22h45, le 8 juillet, dans les environs de la cathédrale de Metz, quand un individu a tenté de se saisir du FAMAS d’un des militaires d’une patrouille Sentinelle, présente sur le lieux pour surveiller l’événement culturel « Constellations » et ses milliers de spectateurs. L’homme en question, âgé d’une vingtaine d’années selon les témoins,

Un homme condamné à 5 mois de prison pour avoir menacé des militaires de l’opération Sentinelle

Des insultes aux menaces en passant par les agressions, la présence de militaires dans les rues, dans le cadre de l’opération Sentinelle, donne lieu à de nombreux incidents qui ne sont évidemment pas tous signalés par la presse. Seuls les plus importants font l’objet d’un traitement médiatique. Et les poursuites judiciaires contre leurs auteurs sont