Opérations / Archives

Plus de 1.000 soldats français souffrent de troubles de stress post-traumatique

A la fin de l’année 2012, 550 militaires français étaient suivis par le Service de santé des armées (SSA) pour des troubles de stress post-traumatique (TSPT), causés par une tension nerveuse continue lors d’une mission sur un théâtre d’opération extérieur, la perte de camarades ou encore la vision de scènes insoutenables. Ces symptômes se traduisent

La mission européenne EUFOR RCA finalement sur les rails

Il aura fallu cinq conférences de génération de forces, un appel des ministres français des Affaires étrangères et de la Défense ainsi que du président Hollande, sans oublier un communiqué de Mme le Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, pour enfin envisager un déploiement prochain de

Les premiers gendarmes français s’envolent vers Bangui

D’abord accueillie avec scepticisme avant d’être envisagée par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’idée de déployer des gendarmes en Centrafrique a été confirmée le 14 février dernier par le président Hollande, lors de l’annonce de sa décision de renforcer des effectifs de l’opération Sangaris avec l’envoi de 400 militaires supplémentaires. Par la

La mission de l’Union européenne EUFOR RCA est menacée

Voilà maintenant plusieurs semaines qu’il est question d’une mission de l’Union européenne en Centrafrique (EUFOR RCA). Le feu vert a été donné à cette dernière le 20 janvier dernier. Son commandant, en l’occurrence le général français Philippe Pontiès, a été désigné, de même que son quartier général, qui sera situé à Larissa en Grèce. Des

Le Pentagone demande près de 80 milliards de dollars pour financer ses opérations extérieures en 2015

Qui paye? Le contexte économique actuel étant ce qu’il est, on entend souvent cette question depuis le lancement de l’opération Sangaris en Centrafrique. Il faut dire que le mode de financement des surcoûts liés aux opérations extérieures (opex) est un tantinet compliqué… Tout d’abord, l’on ne parle pas de coûts mais de surcoûts des interventions

L’ONU recommande le déploiement de 12.000 casques bleus en Centrafrique

« La perspective du déploiement d’une opération de maintien de la paix de l’ONU est aujourd’hui partagée et correspond à une attente exprimée par les autorités de transition. Notre engagement rapide, déterminé, est ainsi à l’origine d’une dynamique de la communauté internationale que nous devons continuer d’encourager », a déclaré Jean-Yves Le Drian, le ministre français de

Malgré des réserves, le Parlement autorise la prolongation de l’opération Sangaris à une large majorité

Une opération rapide, avec 1.600 hommes, un nombre alors jugé « suffisant » au moment de son lancement en Centrafrique, le 5 décembre dernier. Depuis, il est apparu que la situation centrafricaine est beaucoup plus compliquée et que les moyens militaires engagés pour y répondre étaient insuffisants. Ce qu’a reconnu Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, lors du débat

Le soutien de l’opinion publique française à l’opération française reste stable

Lancée en Centrafrique le 5 décembre 2013, l’opération Sangaris avait été soutenue du bout des lèvres par l’opinion française, avec, selon un sondage IFOP, juste 51% de personnes interrogés se disant favorables à cette nouvelle intervention militaire en Afrique. Un mois plus tard, et alors qu’il apparaissait qu’elle allait être plus compliquée qu’annoncé par le

Pour le général Soriano, il n’y a pas d’enlisement en Centrafrique

Souvent, de nos jours, il faudrait qu’une opération militaire soit terminée à peine son lancement décidé. C’était le cas en 2003, par exemple, lors de l’intervention anglo-américaine en Irak (Iraqi Freedom). Les forces alliées n’ayant pas encore pris Bagdad au bout de quelques jours que, déjà, l’on pouvait entendre des commentaires parlant d’enlisement et de

Le scorpion, le crocodile et le fleuve : 15 ans de relations franco-ivoiriennes

Un scorpion voulait traverser le fleuve. Il demande alors à un crocodile de l’aider mais ce dernier lui répond qu’il voudrait bien mais il craint de se faire piquer. Mais l’insecte arrive à le convaincre en lui promettant qu’il n’en fera rien car celui lui coûterait la vie. Mais au milieu du guet, le scorpion