opération / Archives

Sahel : Le général Frédéric Blachon a pris le commandement de la force Barkhane

Le 30 juillet, la ministre des Armées, Florence Parly, a félicité le général Bruno Guibert, le commandant « sortant » de la Force Barkhane, pour les « résultats remarquables obtenus au cours de cette année et l’évolution positive de la situation telle qu’elle a pu le mesurer au cours de ses déplacements » dans la bande sahélo-saharienne [BSS], notamment

Mme Parly qualifie les fuites sur les « ratés » de l’opération Hamilton de « malveillantes »

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les forces françaises, américaines et britanniques ont frappé des sites du programme chimique syrien, après une attaque commise une semaine plus tôt à Douma [Ghouta orientale], avec « divers produits chimiques organiques chlorés », selon les conclusions préliminaires de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques [OIAC] publiées le 6

Avec 84% de bonnes opinions, les armées ont toujours la cote auprès des Français

Étant donné qu’un sondage est une photographie de l’opinion à un moment donné, il faut en comparer plusieurs pour en dégager une tendance. Et cet exercice montre que les armées bénéficient d’une importante cote de confiance auprès des Français. Ainsi, selon les chiffres clés de la défense, que vient de publier le ministère des Armées

Paris envisagerait une opération pour déminer le port d’Hodeïda, au Yémen

Depuis trois jours, les forces gouvernementales yéménites, avec le soutien de la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, ont lancé une offensive pour prendre le contrôle de la ville portuaire d’Hodeïda, actuellement tenue par les rebelles Houthis. Cette ville de près de 600.000 habitants (en compatant ses environs) est stratégique dans la mesure ou 4/5e des

L’Estonie donne le détail de sa participation à l’opération Barkhane

Le 9 mai, le Parlement estonien a donné son accord à écrasante majorité (69 voix contre 2) à l’envoi d’un contingent de 50 militaires au Mali, au titre de l’opération Barkhane. La ministre française des Armées, Florence Parly, a salué cette décision, qui « promet de renforcer une coopération bilatérale déjà particulièrement étroite » et qui « témoigne

Comment le Mossad a-t-il pu subtiliser plus de 10.000 documents relatifs au programme nucléaire iranien?

Le 30 avril, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a présenté une masse de documents censés démontrer que les dirigeants iraniens avaient menti quand qu’ils affirmaient que l’Iran ne cherchait pas à mettre au point une arme nucléaire. Au total, 55.000 pages de documents et 55.000 fichiers stockés sur 183 CD-ROM ont ainsi été dérobés

Harpie : Les Forces armées en Guyane mettent le paquet contre l’orpaillage clandestin

Les chiffres présentés au début de cette année au sujet de l’orpaillage clandestin, en Guyane, pouvaient être décourageants. Ainsi, 10 après le lancement de l’opération Harpie, qui vise à lutter contre ce phénomène qui génère de la violence et des dégâts à l’environnement (en raison du rejet de mercure dans la nature), le nombre de

Mali : Un jihadiste « expert » en armement tué par la force Barkhane?

Depuis le début de l’année, la force française Barkhane a mis hors de combat plusieurs responsables jihadistes, notamment lors de trois raids menés simultanément contre des camps du Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin (Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans, GSIM), dans la nuit du 13 au 14 février, entre Boughessa et Tin-Zaouatène [nord

Mali : L’Estonie va renforcer la force française Barkhane en déployant 50 soldats à Gao

Que ce soit au sein de l’Otan ou de l’Union européenne, les pays membres ne partagent pas tous la même vision des enjeux et des menaces. Ainsi, en avril 2016, Witold Waszczykowski, alors chef de la diplomatie polonaise, avait estimé que le terrorisme était une « menace très sérieuse » sans pour autant être une « menace existentielle

En un mois, la force Barkhane a mis une soixantaine de jihadistes « hors de combat »

Au cours de ces dernières semaines, la force Barkhane a mené plusieurs opérations dans la zone dite des trois frontières, située aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger. C’est d’ailleurs au cours de l’une d’entre-elles que deux militaires du 1er Régiment de Spahis ont trouvé la mort, leur véhicule blindé léger (VBL)