ONERA / Archives

La ministre des Armées annonce un « financement exceptionnel » pour la recherche aérospatiale française

L’événement n’a pas suscité autant d’attention qu’il en aurait mérité… À l’heure où l’on parle pourtant de plus en plus de développer des engins hypersoniques, le projet « HEXAFLY-INTernational » a officiellement été lancé en octobre 2018. D’origine européenne, ce programme visait initialement à mettre au point un concept d’avion civil de transport de classe Mach 8.

Les forces spéciales françaises intéressées par le « Flyboard Air », la planche de surf volante de Zapata Industries

En mars 2017, Franky Zapata était convoqué par la Gendarmerie de l’Air, qui lui reprochait plusieurs infractions à la réglementation pouvant donner lieu à de fortes amendes, voire à une peine de prison. En cause? Son Flyboard Air, une sorte de planche de surf volante, pouvant voler à 10.000 pieds d’altitude à la vitesse maximale

La DGA a lancé la rénovation du système de surveillance spatiale GRAVES

Mis en service en 2005, le système radar GRAVES (Grand réseau adapte à la veille spatiale), qui permet de suivre des débris spatiaux ainsi que les satellites d’observation et d’écoute étrangers évoluant à une altitude comprise entre 400 et 1.000 km, est exploité par le centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux (COSMOS), installé

Des essais en soufflerie concluants pour le ravitaillement en vol des hélicoptères par l’A400M

Ravitailler en vol des hélicoptères est désormais une capacité essentielle au point qu’elle figurait dans le cahier des charges de l’avion de transport A400M, développé par Airbus. Or, il est vite apparu que cet appareil n’en était pas capable, ce qui a conduit le ministère français de la Défense a recherché une solution alternative, en

Le constructeur naval DCNS a signé un accord-cadre avec l’ONERA pour doper l’innovation

À première vue, le constructeur naval DCNS et l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) n’ont pas du tout le même domaine d’activité. Pourtant, ils ont signé, le 20 juin, un accord-cadre visant à favoriser et à accélérer l’innovation. Mais à y regarder de plus près, cet accord a une certaine logique dans la

Les défis technologiques posés par l’ASN4G, le futur missile des Forces aériennes stratégiques

Pour le moment, il n’est absolument pas question de remettre en cause la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire française, même si certains responsables politiques voudraient bien la supprimer pour faire quelques économies qui, au final, seraient bien minces dans la mesure où les Forces aériennes stratégiques (ainsi que la Force d’action navale nucléaire) assurent

Des essais « non demandés » seraient à l’origine de certains problèmes de l’A400M Atlas

Extraction de charges lourdes par la rampe arrière, parachutage par les deux portes latérales, autoprotection contre les missiles de courte portée à guidage infrarouge, ravitaillement en vol des hélicoptères… Telle était la liste des problèmes rencontrés par l’avion de transport A400M « Atlas » dressée en mai dernier par Laurent Collet-Billon, le Délégué général pour l’armement (DGA),

Premier vol français d’un radar passif aéroporté, une technologie prometteuse pour la détection des avions furtifs

C’est une première en France. Dans le cadre de recherches menée depuis 2013 par le Centre de recherche de l’armée de l’Air (CReA), l’Office national d’études et de recherches spatiales (ONERA), et le laboratoire SONDRA (qui réunit l’ONERA et l’école Centrale-Supélec), un radar passif aéroporté a effectué un premier vol à bord d’un motoplaneur Busard, lequel

L’ONERA va piloter la recherche sur des systèmes anti-drones

Depuis l’automne dernier, de petites drones ont survolé, à maintes reprises, des sites sensibles, comme des centrales nucléaires, la base des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de l’Île-Longue ou bien encore le Centre de transmission de la Marine (CTM) de Sainte Assise (77). « Les petits drones ne constituent pas une menace, et même les plus

La DGA lance l’évaluation en condition opérationnelle de SYSIPHE

La Direction générale de l’armement (DGA) a confié à l’Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) un marché d’une durée de 44 mois visant à évaluer en condition opérationnelle le démonstrateur aéroporté franco-norvégien SYSIPHE (Système Spectro Imageur de mesure des Propriétés Hyper spectrales Embarqué). L’ONERA développe ce système depuis déjà quelques temps. Il s’agit