De par son implantation territoriale, essentiellement en milieu rural, la Gendarmerie nationale est théoriquement en mesure de détecter ce que l’on appelle les « signaux faibles » en matière de renseignement, comme par exemple des faits inhabituels. Pour améliorer cette capacité (mais pas seulement), la groupement de gendarmerie de l’Oise a signé une convention avec la Fédération