nucléaire / Archives

Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique insiste sur le risque d’attentat nucléaire

Le rapport relatif à l’emploi des forces armées sur le territoire national, qui a fait l’objet d’un débat au Parlement la semaine passée, a évoqué, au chapitre des menaces terroristes, la capacité de Daesh (État islamique ou EI) de produire des agents toxiques chimiques, avant d’estimer « peu probable à ce stade » l’utilisation de tels produits

Les forces américaines et sud-coréennes ont commencé leurs manoeuvres conjointes sous haute tension

Comme chaque année, les États-Unis et la Corée du Sud organisent conjointement les exercices Foal Eagle et Key Resolve. Mais l’édition 2016 de ces manoeuvres est d’une ampleur inédite puisque les forces américaines y ont engagé 17.000 hommes ainsi qu’un groupe aéronaval tandis que leurs homologues sud-coréennes ont mobilisé 300.000 soldats. Avec un tel niveau

Durement sanctionnée par une résolution de l’ONU, la Corée du Nord brandit la menace nucléaire

Suite à son 4e essai nucléaire et au lancement d’une fusée, la Corée du Nord a fait l’objet d’une nouvelle série de sanctions d’une ampleur inédite, adoptée le 2 mars à l’unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies. Ainsi, il sera imposé à Pyongyang un embargo total sur les armes conventionnelles, un renforcement

Vers un contrôle systématique de toute cargaison en provenance ou à destination de la Corée du Nord?

Après l’essai d’une « bombe thermonucléaire » (mais qui est propablement une bombe atomique à effet dopé) et le lancement d’une fusée pour mettre en orbite le satellite Kwangmyong 4, la Corée du Nord doit s’attendre à un renforcement des sanctions internationales dont elle fait l’objet pour ses activités nucléaires et balistiques. Seulement, pour cela, une nouvelle

Hausse des incidents sur les réacteurs nucléaires des sous-marins Astute de la Royal Navy

En 2015, le nombre d’incidents signalés sur les réacteurs nucléaires des sous-marins d’attaque de type Astute, mis en oeuvre par la Royal Navy, a quasiment doublé par rapport à l’année précédente, passant de 12 à 21. Au total, en 4 ans, ce sont 69 incidents qui ont été constatés, soit une moyenne de 17 par

Les États-Unis avaient planifié une vaste cyber-offensive en cas d’échec des discussions sur le programme nucléaire iranien

En 2010, la découverte du virus « Stuxnet » avait mis la communauté de la sécurité informatique en émoi. Ce programme malicieux, sans doute la première « cyberarme » de l’histoire, s’en prenait aux systèmes de contrôle industriels SCADA, notamment ceux des sites du programme nucléaire iranien. Deux ans plus tard, l’on apprenait que Stuxnet avait été développé conjointement

Un bombardier stratégique américain a volé à 70 km de la frontière nord-coréenne

En 2013, après le troisième essai nucléaire nord-coréen, les États-Unis envoyèrent à plusieurs reprises des bombardiers stratégiques B-2 Spirit et B-52 Stratofortress en Corée du Sud. Il s’agissait alors d’assurer Séoul de la protection du parapluie nucléaire américain en cas de confrontation avec Pyongyang. De leur côté, les autorités nord-coréennes, comme à leur habitude, menacèrent

La Corée du Nord affirme avoir testé une bombe thermonucléaire

En septembre dernier, l’agence officielle nord-coréenne KCNA reprenait les propos du directeur de l’Institut de l’énergie atomique (IEA) de Corée du Nord qui annonçait la reprise des activités du complexe nucléaire de Yongbyon, lequel compte un centre d’enrichissement d’uranium et un réacteur de 5 mégawatts fournissant du plutonium de qualité militaire. Et ce responsable de

Guerre Froide : La liste des cibles du Strategic Air Command dévoilée

Dans les années 1950, nombreuses étaient les fictions où il était redouté une « apocalypse nucléaire ». Et à lire le document de 800 pages classé « secret défense » jusqu’à sa divulgation récente par l’association National Security Archive (NSA), installée dans les locaux de l’université George Washington, ces craintes étaient plus que fondées. Ainsi, en vue de se

Nucléaire iranien : L’Agence internationale de l’énergie atomique ouvre la voie à l’application de l’accord de Vienne

Une semaine après avoir rendu public son rapport sur la dimension militaire du programme nucléaire iranien, l’Agence internationale internationale de l’énergie atomique (AIEA) a adopté, à la majorité des 35 pays membres de son exécutif, une résolution dans laquelle elle a pris acte qu’elle a pu mener à bien ses investigations « selon le calendrier convenu »