nucléaire / Archives

Un rapport s’inquiète pour la sécurité des bombes nucléaires américaines stockées en Turquie

La dissuasion nucléaire de l’Otan repose essentiellement sur environ 180 bombes tactiques américaines de type B-61, réparties dans cinq pays membres, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, les Pays-Bas et la Turquie. Ces armes sont stockées selon le principe dit de la « double clé ». En clair, si les chasseurs-bombardiers des pays hôtes ont la capacité

Désaccord au sujet de la future doctrine nucléaire américaine

En 2010, les États-Unis adoptèrent une nouvelle doctrine nucléaire stratégique – la « Nuclear Posture Review » (NPR) [.pdf] - afin de préciser les conditions d’emploi de leurs armes nucléaires. Pendant la Guerre Froide, Washington n’excluait pas d’utiliser ses armes nucléaires en réponse à une attaque conventionnelle massive lancée en Europe par l’Union soviétique et ses alliés du Pacte

La Corée du Nord construit une importante base navale pour ses sous-marins

Pour IHS Jane’s, il pourrait s’agir du plus important projet de base militaire actuellement mené par la Corée du Nord. Ainsi, selon des images prises par satellite, il apparaît que de grands travaux sont en cours à un peu plus de 2 km au sud du chantier naval de Sinpo, près de la base de

L’avenir de la dissuasion britannique bientôt scellé

Pendant longtemps, la question de savoir s’il fallait trois ou quatre nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) a été posée outre-Manche. L’ex-Premier ministre travailliste Gordon Brown avait ainsi proposé, en septembre 2009, de réduire la composante océanique de la dissuasion nucléaire britannique d’une unité, ce qui aurait remis en cause sa permanence à la mer

Succès du lancement d’un missile stratégique M51 par le sous-marin Le Triomphant

Après une Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation devant le porter au standard du sous-marins lanceur d’engins (SNLE) Le Terrible (IPER/Adaptation), Le Triomphant a procédé avec succès, ce 1er juillet, à 9h18, au lancement d’un missile balistique mer-sol M51 depuis la baie d’Audierne (Finistère). Le missile, qui n’avait évidemment aucune charge nucléaire, a ensuite été

La Corée du Nord aurait assez de matière fissile pour produire jusqu’à 21 bombes nucléaires

Dans sa dernière étude concernant les arsenaux stratégiques mondiaux, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) a estimé que la Corée du Nord disposait suffisamment de matière fissile pour produire jusqu’à 10 têtes nucléaires. Toutefois, le document s’est gardé de préciser si elles étaient – ou non – déployées et opérationnelles. Étant

Le nombre global d’armes nucléaires se réduit, sur fond de modernisation des forces stratégiques

Selon les derniers chiffres avancés par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), le nombre de têtes nucléaires dans le monde est passé de 22.600 à 15.385 entre 2010 et 2016, soit une baisse d’environ 30%. Cette réduction est essentiellement due à l’application du traité de réduction d’armes stratégiques New START, conclu

Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique insiste sur le risque d’attentat nucléaire

Le rapport relatif à l’emploi des forces armées sur le territoire national, qui a fait l’objet d’un débat au Parlement la semaine passée, a évoqué, au chapitre des menaces terroristes, la capacité de Daesh (État islamique ou EI) de produire des agents toxiques chimiques, avant d’estimer « peu probable à ce stade » l’utilisation de tels produits

Les forces américaines et sud-coréennes ont commencé leurs manoeuvres conjointes sous haute tension

Comme chaque année, les États-Unis et la Corée du Sud organisent conjointement les exercices Foal Eagle et Key Resolve. Mais l’édition 2016 de ces manoeuvres est d’une ampleur inédite puisque les forces américaines y ont engagé 17.000 hommes ainsi qu’un groupe aéronaval tandis que leurs homologues sud-coréennes ont mobilisé 300.000 soldats. Avec un tel niveau

Durement sanctionnée par une résolution de l’ONU, la Corée du Nord brandit la menace nucléaire

Suite à son 4e essai nucléaire et au lancement d’une fusée, la Corée du Nord a fait l’objet d’une nouvelle série de sanctions d’une ampleur inédite, adoptée le 2 mars à l’unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies. Ainsi, il sera imposé à Pyongyang un embargo total sur les armes conventionnelles, un renforcement