nucléaire / Archives

Selon Pékin, la Corée du Nord disposerait de 20 ogives nucléaires

Au début de ce mois, le chef du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (North American Aerospace Defense Command, NORAD), l’amiral américain William Gortney, a affirmé que la Corée du Nord avait la capacité de lancer un missile intercontinental doté d’une tête nucléaire susceptible d’atteindre la côte ouest des États-Unis. « Notre évaluation

Désarmement : La base de Luxeuil visitée par les représentants d’une cinquantaine d’État et d’organisations internationales

En 2008, le président Sarkozy avait annoncé la réduction d’un tiers de la composante aéroportée de la dissuasion nucléaire. À l’époque, cette dernière reposait notamment sur 3 escadrons de chasse dotés de Mirage 2000N : les 1/4 Dauphiné et 2/4 La Fayette basés à Luxeuil et  le 3/4 Limousin installé à Istres. Depuis, cette configuration

Un accord définitif sur le nucléaire iranien est encore loin d’être conclu

Au lendemain de l’annonce d’un « accord-cadre » signé à Lausanne par le groupe 5+1 (les 5 membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne) et l’Iran au sujet de son programme nucléaire, les commentaires sont allés bon train. Un quotidien du soir a ainsi parlé de « pari remporté » par Barack Obama, le président américain,

Un accord cadre sur le programme nucléaire iranien a été trouvé

En novembre 2013, l’Iran et le groupe 5+1, constitué par les 5 pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (États-Unis, Russie, France, Chine, Royaume-Uni) et l’Allemagne, signèrent, à Genève, un accord intérimaire sur le programme nucléaire mené par Téhéran et se donnèrent un an de plus pour continuer les discussions et trouver

L’incroyable menace russe contre le Danemark

Au début, on a peine à y croire tant les propos de Mikhaïl Vanin, l’ambassadeur de Russie au Danemark, tels qu’ils ont été rapportés par la presse danoise, sont peu diplomatiques. On pense alors à une erreur de traduction et l’on s’attend à ce qu’ils soient éventuellement démentis. Et l’on scrute les médias officiels russes…

Les futurs avions de combat belges devront-ils avoir une capacité nucléaire?

On devrait savoir, l’été prochain, si la capacité nucléaire fera partie des critères retenus pour sélectionner le futur avion de combat, lequel remplacera le F-16 en service depuis les années 1980 au sein de la composante aérienne de la Défense belge. Et cette question est loin d’être anodine. La Belgique, comme 4 autres pays de

La Russie réaffirme son droit de déployer des armes nucléaires en Crimée

En novembre 2014, le commandant en chef de l’Otan, le général américain Philip Breedlove, s’était inquiété du déploiement par les forces armées russes de missiles « capables d’avoir à leur portée la totalité de (la région) de la mer Noire ». Et il avait également indiqué « surveiller » de près la possible installation d’armes nucléaires. La Russie, depuis

Quelle est la position de la France dans les négociations portant sur le nucléaire iranien?

« La dernière fois, les Américains étaient sur le point de signer n’importe quoi », a confié Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, lors d’une audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, au sujet des négociations portant sur le nucléaire iranien. Ces dernières se tiennent dans le droit fil d’un accord

Pour le Premier ministre israélien, « quand il s’agit de l’État islamique et de l’Iran, les ennemis de nos ennemis ne sont pas nos amis »

Pour l’administration Obama, obtenir un accord sur le programme nucléaire iranien, suspecté d’avoir une portée militaire, permettrait d’engager une politique d’ouverture à l’égard de Téhéran, qui combat également l’État islamique non seulement en Irak mais aussi en Syrie. Seulement, pour plusieurs pays du golfe arabo-persique mais aussi pour Israël, il n’est pas question d’un accord

Le président Hollande dévoile les capacités nucléaires françaises

À plusieurs reprises, le président Hollande a affirmé sa volonté de préserver les deux composantes de la force de frappe française. Il l’avait notamment fait en publiant une tribune dans les colonnes du Nouvel Observateur, en décembre 2011, puis, après avoir été élu, en embarquant à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) « Le Terrible ».