nucléaire / Archives

Les États-Unis maintiennent l’ambiguïté sur la possibilité de lancer une frappe nucléaire « en premier »

La doctrine nucléaire américaine, révisée en 2010, indique que les États-Unis ne solliciteront leurs forces stratégiques qu’en cas de « circonstances extrêmes » pour défendre leurs intérêts vitaux ainsi que leurs alliés et uniquement contre un adversaire doté d’armes nucléaires. En revanche, le document se garde de bien préciser si Washington serait susceptible de frapper ou non

Armes nucléaires : L’attitude de la Russie jugée plus inquiétante que celle de l’Union soviétique

Il est souvent dit que le président russe, Vladimir Poutine, conçoit les relations internationales comme une partie d’échecs. Si on ne peut pas lui envoyer un certain sens de la tactique, le comparer à un joueur de poker serait peut-être plus pertinent, dans la mesure où il semble plus enclin à saisir la moindre occasion

En cas de menace nucléaire, Séoul a un plan pour « éliminer » le chef du régime nord-coréen

Peu importe ce que peut dire la communauté internationale au sujet de ses activites nucléaires et balistiques, la Corée du Nord s’en moque. Comme elle se moque des sanctions prises à son égard. Après que son cinquième essai nucléaire, réalisé le 9 septembre, a été « fermement condamné » par le Conseil de sécurité des Nations unis,

Deux bombardiers américains ont survolé la Corée du Sud en réponse à l’essai nucléaire de Pyongyang

La Corée du Nord a balayé les condamnations (toujours fermes) internationales au sujet de son cinquième essai nucléaire, le plus puissant jamais effectué, en demandant aux États-Unis d’être reconnue comme une puissance militaire dotée d’armes stratégiques. « [Le président] Obama fait ce qu’il peut pour refuser [à la Corée du Nord] le statut stratégique d’État doté

La Corée du Nord a effectué un cinquième essai nucléaire

En mars, à l’initiative des États-Unis, le Conseil de sécurité des Nations unies a alourdi les sanctions internationales visant la Corée du Nord, suite au quatrième essai nucléaire réalisée par cette dernière le 6 janvier et au lancement, un mois plus tard, d’une fusée ayant mis sur orbite le satellite Kwangmyong 4. Ainsi, selon la

L’Iran déploie ses batteries de défense aérienne S-300 sur le site nucléaire de Fordo

En 2007, l’Iran commanda, auprès de la Russie, le système de défense aérienne S-300. Seulement, trois ans plus tard, le président russe, qui était alors Dmitri Medvedev, décida de suspendre le contrat en invoquant la résolution 1929 du Conseil de sécurité des Nations unies, laquelle interdisait alors de vendre à l’Iran des missiles et des

Création d’un commandement spécialisé pour la sécurité nucléaire sous l’égide de la Gendarmerie

Quand la police belge a perquisitionné les logements des membres de la cellule terroriste de Molenbeek, une vidéo concernant le directeur du Centre d’études nucléaires (CEN) de Mol a été trouvée au domicile de l’un d’entre-eux. Et cela a relancé les craintes d’une possible attaque contre les installations nucléaires belges. D’autant plus que, dans un

Un rapport s’inquiète pour la sécurité des bombes nucléaires américaines stockées en Turquie

La dissuasion nucléaire de l’Otan repose essentiellement sur environ 180 bombes tactiques américaines de type B-61, réparties dans cinq pays membres, à savoir l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, les Pays-Bas et la Turquie. Ces armes sont stockées selon le principe dit de la « double clé ». En clair, si les chasseurs-bombardiers des pays hôtes ont la capacité

Désaccord au sujet de la future doctrine nucléaire américaine

En 2010, les États-Unis adoptèrent une nouvelle doctrine nucléaire stratégique – la « Nuclear Posture Review » (NPR) [.pdf] - afin de préciser les conditions d’emploi de leurs armes nucléaires. Pendant la Guerre Froide, Washington n’excluait pas d’utiliser ses armes nucléaires en réponse à une attaque conventionnelle massive lancée en Europe par l’Union soviétique et ses alliés du Pacte

La Corée du Nord construit une importante base navale pour ses sous-marins

Pour IHS Jane’s, il pourrait s’agir du plus important projet de base militaire actuellement mené par la Corée du Nord. Ainsi, selon des images prises par satellite, il apparaît que de grands travaux sont en cours à un peu plus de 2 km au sud du chantier naval de Sinpo, près de la base de