nucléaire / Archives

Les Etats-Unis vont réduire le format de leurs forces stratégiques

Entré en vigueur en 2011, l’accord dit « New START » (Strategic Arms Reduction Treaty) conclu un an plus tôt entre les Etats-Unis et la Russie prévoit, d’ici 2018, une réduction de 30% du nombre d’armes nucléaires stratégiques et de limiter à 700 celui de vecteurs déployés pour les mettre en oeuvre. Alors que les relations avec

La Chine disposera bientôt d’une capacité de dissuasion en mer crédible

Pendant longtemps, les marins américains se tapaient sur les cuisses en affirmant qu’ils pouvaient écouter les sous-marins chinois sortir de leur base depuis l’Australie. Selon une évaluations publiée en 2011 par l’US Navy indiquait que même les nouveaux submersibles de l’armée populaire de libération (APL) pouvaient être « détectés dans la première zone de convergence », c’est

La prévention du terrorisme nucléaire renforcée à l’issue du sommet de La Haye

Qu’un groupe d’activistes puisse commettre un attentat avec une arme nucléaire est peu probable, même si cette éventualité a été évoquée par plusieurs romanciers. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, la planification d’une telle attaque demande du temps. Or, généralement, les réseaux terroristes, qui, pour beaucoup, ont des objectifs et des revendications

Un rapport canadien soupçonne la France d’être responsable d’une campagne de cyberespionnage

Dans le lot des milliers de documents subtilisés par Edward Snowden, l’ex-consultant de la National Security Agency (NSA), c’est à dire les « grandes oreilles » américaines, un rapport du Centre de la sécurité des télécommunications Canada (CSTC), classé « très secret » et partagé avec les 4 autres pays appartenant au club des « Five Eyes » (Etats-Unis, Royaume-Uni, Australie

La Corée du Nord serait prête à mener un autre essai nucléaire

Pour le renseignement américain, il ne fait aucun doute que la Corée du Nord a accentué ses activités nucléaires à vocation militaire, notamment en relançant un réacteur produisant du plutonium sur le site de Yongbyon, à une 90 km au nord de Pyongyang et renforçant ses installations destinées à enrichir de l’uranium. Preuve que le

Nouveau scandale au sein des forces stratégiques américaines

Quand on parle de missiles nucléaires, l’on pourrait penser, à juste titre, que ceux à qui ils sont confiés affichent certaines qualités morales et humaines, comme la rigueur, le sérieux ou encore le sang-froid. Sauf que plusieurs scandales ont affecté les forces stratégiques américaines au cours de ces dernières années, en particulier celles relevant de

Dans un « tweet », le président iranien parle de « reddition des puissances mondiales » dans le dossier du nucléaire

En novembre dernier, à Genève, le groupe 5+1 (les membres du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne) avait conclu un accord intérimaire avec l’Iran sur son programme nucléaire. Et cela après des années de blocage. Ce texte prévoit ainsi un assouplissement « limité, temporaire, ciblé et qui pourra être annulé » des sanctions prises à l’égard

Les Forces aériennes stratégiques ont 50 ans

Signé le 14 janvier 1964 par le général de Gaulle, le décret n°64-46 marquait l’entrée de la France dans le club alors très fermé des pays capables de mettre en oeuvre l’arme nucléaire. Ce texte créait en effet le Commandement des Forces aériennes stratégiques (CoFAS), dont l’existence est aujourd’hui remise en cause par certains (et

Le programme américain de frappe conventionnelle rapide critiqué par la Russie

Advanced Hypersonic Weapon (AHW), Falcon HTV-2, X-51 Waverider… Tous ces projets américains, qui ont déjà fait l’objet de tests, entrent dans le cadre du programme Conventional Prompt Global Strike (CPGS, frappe conventionnelle globale rapide), lancé en 2001 par l’administration Bush et non remis en cause par celle de Barack Obama. Pour l’US Air Force, il

Un accord préliminaire sur le nucléaire iranien a été conclu

Finalement, les propos tenus à l’égard d’Israël par l’ayatollah Ali Khamenei, n’auront pas eu d’incidences sur les négociations entamées il y a plus de 4 jours à Genève sur le programme nucléaire mené par Téhéran. Pour rappel, le Guide suprême iranien avait affirmé, le 20 novembre, que « les fondements du régime sioniste » avaient été « affaiblis