Novator / Archives

L’Otan donne 60 jours à la Russie pour se conformer au Traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

Depuis maintenant plus de quatre ans, les États-Unis affirment que la Russie a développé et déployé le missile 9M729 « Novator », lequel enfreint le traité sur les Forces nucléaires intermédiaires [FNI] qui, signé en 1987 par Washington et Moscou afin de mettre un terme à la crise des Euromissiles, interdit les missiles balistiques et de croisière

Le retrait des États-Unis du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires vise surtout à répondre aux menaces chinoises

En 1987, le président américain, Donald Reagan, et son homologue soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, signèrent, à Paris, le Traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI) afin d’interdire les missiles balistiques et de croisière sol-sol ayant une portée comprise entre 500 et 1.000 km ainsi que ceux dont la portée est comprise entre 1.000 et 5.500 km.

Les États-Unis se retirent du traité sur les Forces nucléaires intermédiaires

La décision que vient de prendre Washington n’est pas surprenante étant donné les récentes déclarations faites récemment par Robert Wood, l’ambassadeur américain sur le désarmement, à Genève. Ainsi, le 20 octobre, et alors que son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, était à Moscou pour « poursuivre » le dialogue avec l’exécutif russe, le président Trump