MQ-9 Reaper / Archives

Les drones MQ-1 Predator de l’US Air Force seront retirés du service d’ici 2018

Cela fait maintenant plus de 20 ans que l’US Air Force met en oeuvre des drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-1 Predator, développé par le constructeur américain General Atomics. Les premières missions de ce type d’appareil furent en effet menées à partir de 1995 dans les Balkans. Puis, il fut décidé de les doter

Un deuxième système de 3 drones MQ-9 Reaper a été livré à l’armée de l’Air

En décembre dernier, les trois drones MQ-9 Reaper engagés par l’armée de l’Air dans l’opération Barkhane, au Sahel, ont franchi le seuil symbolique des 12.000 heures de vol depuis leur entrée en service, en 2014. Autant dire que, grâce à leur excellent taux de disponibilité (86,5%), leur activité est intense. Pour rappel, un sytème de

L’Italie autorise les forces américaines à utiliser ses bases pour frapper l’EI en Libye

Au cours de ces dernières heures, de nouvelles frappes américaines ont visé des positions de l’État islamique (EI) à Syrte. Ces raids sont menés dans le cadre de l’opération Odyssey Lightning, lancée le 1er août, à la demande du gouvernement libyen d’union nationale (GNA). D’après les éléments donnés par le Pentagone, ils impliquent des avions

L’aviation américaine a perdu un nombre record de drones de surveillance en 2015

Selon une enquête du Washington Post basée sur des documents obtenus en vertu du Freedom of Information Act, l’US Air Force a perdu, en 2015, 20 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper. Un nombre record, selon le quotidien. Depuis 2007, les forces américaines, dans leur ensemble, perdent en moyenne une

Le chef d’état-major de l’armée de l’Air se dit favorable à l’idée d’armer les drones de surveillance

Dans l’entretien qu’il a accordé à la revue DSI, le chef d’état-major de l’armée de l’Air (CEMAA), le général André Lanata a évoqué le débat portant sur la possibilité d’armer les drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper, dont trois exemplaires (soit un système) sont actuellement intensivement utilisés depuis Niamey (Niger) dans

Un troisième système de drones MQ-9 Reaper a été commandé pour l’armée de l’Air

L’annonce était attendue et elle vient d’être faite par la Direction générale de l’armement (DGA) : le 7 décembre, un troisième système de drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper, développé par General Atomics, a été commandé auprès de l’US Air Force, via la procédure dite des « Foreign Military Sale ». Il sera

L’Italie va pouvoir armer ses drones MQ-9 Reaper

Il aura fallu attendre 4 ans pour voir la Defense Security Cooperation Agency (DSCA), en charge du dispositif des Foreign Military Sales (FMS), de transmettre avec un avis favorable la demande italienne visant à armer les 6 MQ-9 Reaper en service au sein de l’Aeronautica Militare. « L’Italie est un membre responsable de la communauté internationale

La question d’armer les futurs drones Reaper de l’armée de l’Air reste « posée »

Pour le moment, l’escadron 1/33 Belfort met en oeuvre 3 drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) MQ-9 Reaper, acquis auprès du constructeur américain General Atomics, pour faire du « Mission Control Element », c’est à dire de la surveillance, dans la bande sahélo-saharienne (BSS). Ces appareils sont utilisés généralement utilisés avant le début d’une opération, dans la phase

L’US Air Force envisage de réduire les équipages de drones MALE à un seul opérateur

Actuellement, que ce soit aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Italie et en France, une drone MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-1 Predator ou MQ-9 Reaper est mis en oeuvre depuis une station de contrôle (ou cockpit) par un pilote et un opérateur capteurs (SENSO, pour Sensor Operator). Seulement, aux États-Unis, et comme l’a

Barkhane : Les drones MQ-9 Reaper français ont franchi la barre des 5.000 heures de vol

« L’aviation ne peut, pour des raisons connues, se maintenir longtemps dans une zone aérienne déterminée. Elle ne fait qu’y passer. L’avion ne conquiert pas, n’occupe pas. (…) L’action de l’avion a un caractère essentiellement transitoire et intermittent. L’instrument est impropre à toute opération demandant de la fixité dans l’espace et de la continuité dans le