missile / Archives

Israël n’exclut pas de mener des frappes contre des positions iraniennes en Irak

La semaine passée, l’agence Reuters a révélé que la force al-Qods, l’unité d’élite chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution iraniens, aurait livré des missiles Zalzal, Fateh-110 et Zolfaghar à la milice chiite irakienne « Kataëb Hezbollah », par ailleurs membre du Hachd al-Chaabi [Unités de mobilisation populaire]. Ainsi, plusieurs bases de lancement, placées sous

Israël va se doter de nouveaux missiles de portée intermédiaire

Actuellement, Israël dispose de missiles balistiques de portée intermédiaire Jericho 2 et Jericho 3. Les premiers qui, mis en service à la fin des années 1980, ont servi à développer le lanceur Shavit, peuvent parcourir une distance comprise entre 1.500 et 3.500 km. Les seconds, de conception plus récente, sont en mesure d’atteindre une cible

La Russie a-t-elle perdu un missile « Burevestnik » à propulsion nucléaire?

En mars dernier, lors d’une adresse au Parlement, le président russe, Vladimir Poutine, présentait de nouvelles armes censées être « invincibles », dont le missile de croisière « Burevestnik » qui, à propulsion nucléaire, aurait une portée théoriquement illimitée. Cet engin reprend en réalité un concept abandonné voilà plus de 60 ans. Dans les années 1950, en effet, l’US

L’Iran a dévoilé le Fateh Mobin, un nouveau missile balistique supposé être capable d’atteindre des cibles maritimes

Dans l’accord de Vienne relatif à son programme nucléaire, que le président américain, Donald Trump, a dénoncé en mai dernier, l’Iran devait s’abstenir « d’entreprendre d’activité liée à des missiles balistiques capables de transporter des armes nucléaires » et de « s’abstenir d’effectuer des tirs recourant à la technologie des missiles balistiques » pendant 8 ans. Ce point, développé

L’Estonie suspend les exercices de l’Otan dans son espace aérien

Le 7 août, un Eurofighter EF-2000 espagnol a tiré accidentellement un missile air-air AIM-120 AMRAAM, dans la direction  » nord/nord-ouest », alors qu’il participait à un exercice avec deux Mirage 2000-5F de l’escadron de chasse 1/2 Cigognes à 6.000 mètres d’altitude, au-dessus de la zone « réservée » de Pangodi, dans le sud-est de l’Estonie. Les Eurofighter espagnols

Pays baltes : Un Eurofighter espagnol a accidentellement tiré un missile lors d’un exercice avec des Mirage 2000 français

Le 7 août, vers 15h44, un avion de combat Eurofighter appartenant à l’ALA11 de l’Ejército de l Aire [force aérienne espagnole, ndlr] a tiré accidentellement un missile air-air AIM-120 AMRAAM alors qu’il effectuait une mission d’entraînement au-dessus de la zone réservée » de Pangodi, dans le sud-est de l’Estonie, à une centaine de kilomètres de la

Face à la pression de Pékin, Taïwan envisage d’augmenter ses dépenses militaires de 5,6%

Depuis maintenant plusieurs mois, la République populaire de Chine accentue sa pression sur Taïwan, qu’elle considère comme étant une province rebelle. Cette attitude peut s’expliquer en partie par celle, plus conciliante que par le passé, que témoigne l’administration américaine à l’égard de Taipeh. Le 12 juin, et alors que les regards étaient tous tournés vers

Échec du tir d’un missile intercontinental américain Minuteman III à cause d’une « anomalie »

Comme il le fait assez régulièrement, et afin de vérifier la fiabilité de ce type d’engin, l’Air Force Global Strike Command [AFGS] a procédé, le 31 juillet, à un tir de missile balistique intercontinental [ICBM] Minuteman III non armé depuis la base de Vandenberg, en Californie. Normalement, le missile aurait dû atteindre les environs de

Le programme de missiles air-air MICA nouvelle génération est lancé

Les actuels missiles air-air MICA [missiles d’interception, de combat et d’autodéfense] dont dotés les avions de combat de l’armée de l’Air et de la Marine nationale devant être retirés du service, la ministre des Armées, Florence Parly, a décidé le lancement du programme d’armement « MICA nouvelle génération » au cours d’un comité ministériel d’investissement, réuni le

Le renseignement américain doute de la volonté de Pyongyang à renoncer à l’arme nucléaire

Le 12 juin, à l’issue d’une rencontre avec Donald Trump, le président américain, Kim Jong-un, le chef du régime nord-coréen, a réaffirmé « son engagement ferme et inébranlable en faveur d’une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne. » Cependant, aucun calendrier n’a été fixé pour atteindre cet objectif. Pas plus qu’il n’a été prévu de mettre en