missile / Archives

Le Pentagone va envoyer une batterie Patriot en Pologne tandis que la Russie déploie des missiles Iskander-M à Kaliningrad

En 2010, il avait été convenu entre Washington et Varsovie que les forces américaines déploieraient, pendant un mois et quatre fois par an, une batterie antimissile Patriot en Pologne, plus précisément à Morag, c’est à dire à environ 60 km de l’enclave russe de Kaliningrad, où Moscou avait indiqué vouloir envoyer des missiles balistiques Iskander

La Pologne veut des missiles de croisière pour ses trois futurs sous-marins

Le ministre polonais de la Défense, Tomasz Siemoniak, a confirmé, ce 12 mars, une information selon laquelle la Pologne prévoit de doter ses trois futurs sous-marins de missiles de croisières et, qu’à ce titre, elle a interrogé les États-Unis sur la « disponibilité » de ses  BGM-109 Tomahawk, actuellement mis en oeuvre par l’US Navy. « Je confirme

C’est bientôt le printemps : les forces sud-coréennes et américaines s’entraînent tandis que la Corée du Nord s’énerve

Cela relève du réflexe pavlovien. Chaque année, à la même époque, les forces américaines et sud-coréennes mènent conjointement les exercices militaires Key Resolve et Foal Eagle. Ces derniers, à vocation « purement défensive », sont importants de par leur ampleur puisqu’ils mobilisent plus de 200.000 militaires. Seulement, comme à chaque fois, la Corée du Nord s’énerve et

L’Inde a tiré un missile balistique Agni V depuis un lanceur mobile

En 2012, l’Inde lança avec succès, et pour la première fois, un missile balitistique Agni V (« feu » en sanscrit) d’une portée de 5.000 km, ce qui plaça le pays au seuil du club des puissances dotées d’engins intercontinentaux (ICBM), lesquels sont en mesure de parcourir des distances d’au moins 6.400 km. Pour autant, cette avancée

Mali : La force Barkhane a trouvé deux missiles sol-air incomplets dans une cache d’armes

Avant les fêtes de Noël, un compte-rendu de l’État-major des armées (EMA) concernant l’opération Barkhane avait fait état de la découverte, par les militaires français, d’une quantité importante d’armes et de munitions cachées au nord de Bourem, à environ 180km au Nord de Gao, par les groupes jihadistes qui cherchent à s’implanter de nouveau au

Pour la coalition, le F-16 jordanien n’a pas été abattu par l’EI

Comment le lieutenant (et non capitaine, comme cela a pu être dit) Maaz al-Kassasbeh, un pilote jordanien de 26 ans, a-t-il pu être capturé le 24 décembre par les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) dans les environs de Raqqa, en Syrie? Selon les affirmations de l’EI, le F-16 jordanien a été abattu par

L’ASN4G sera le futur missile des forces aériennes stratégiques

Au vu de l’évolution du contexte international, la dissuasion nucléaire est « plus que jamais pertinente » pour Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Et d’ajouter que ceux qui « entendent » la « délégitimer fondamentalement la dissuasion nucléaire se trompent de combat ». « Nous devons éviter que l’appel généreux à un monde ‘sans armes nucléaires’ ne prépare un

Le renseignement allemand accuse les séparatistes d’avoir abattu le vol MH17 avec un missile dérobé aux forces ukrainiennes

Le rapport préliminaire du Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité (OVV) concernant le B-777 de la Malaysia Airlines (vol MH-17) qui s’était écrasé dans l’est de l’Ukraine le 17 juillet dernier n’a établi aucune responsabilité. Le document ne fait juste qu’indiquer que l’avion a été touché par un « grand nombre de projectiles » avant de tomber.

Ukraine : Le Boeing de la Malaysia Airlines a été touché par « un grand nombre de projectiles »

Il aura fallu un mois et demi aux experts du Bureau d’enquête néerlandais pour la sécurité (OVV), l’organisme qui coordonne les équipes internationales chargées des investigations, pour remettre leur rapport préliminaire concernant l’affaire du Boeing 777-200 de la Malaysia Airlines, lequel s’était écrasé dans l’est de l’Ukraine le 17 juillet dernier, avec 298 personnes à

Irak : Berlin veut armer au moins 4.000 combattants kurdes

  La chancelière allemande, Angela Merkel, va expliquer devant les députés du Bundestag (chambre basse du Parlement) le projet de livrer des armes aux combattants du Kurdistan irakiens (les Peshmergas) afin de les aider à lutter contre les jihadistes de l’État islamique, lesquels ont établi un califat à cheval entre la Syrie et l’Irak, à