MINUSMA / Archives

La force française Barkhane a neutralisé une dizaine de terroristes ayant attaqué l’armée malienne

Le scénario est connu : à l’aube, un groupe jihadiste lance une attaque contre un camp des forces armées maliennes (FAMa) aux premières lueurs du jour, tente d’infliger le plus de pertes possibles parmi les soldats et de s’emparer de leurs véhicules avant de s’enfuir dans le désert. Sauf que, le 18 avril, les choses

Un général belge a pris le commandement de la mission des Nations unies au Mali

Le général Jean-Paul Deconnick, jusqu’alors commandant de la composante terrestre de la Défense belge, a pris les rênes de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) à l’occasion d’une cérémonie organisée le 11 avril à Bamako. Il a ainsi succédé au général danois Michael Lollesgaard. Né en 1959, le

Mali : La MINUSMA n’a toujours pas les moyens militaires pour mener à bien ses missions

En juin 2016, le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) fut prolongé d’un an supplémentaire par la résolution 2295 du Conseil de sécurité. Compte tenu de l’évolution de la situation sur le terrain, ce texte prenait en compte des recommandations formulées quelques semaines plus tôt afin

Mali : Un groupe armé s’oppose à l’installation des autorités intérimaires à Tombouctou

Fin février, lors d’un déplacement au Mali, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait estimé que le processus de paix entre les groupes rebelles touareg et les autorités maliennes était sur le « bon chemin » dans le nord du pays. « Nous avons eu ces conversations très soutenues qui me permettent aujourd’hui d’avoir un

Les hélicoptères CH-47 Chinook néerlandais victimes d’une « usure excessive » au Mali

Il y a plus de deux ans, les Pays-Bas ont déployé des hélicoptères AH-64D Apache et CH-47 Chinook à Gao, dans le cadre de leur participation à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA). Seulement, et alors que les besoins dans ce domaine peinent à être satisfaits, le gouvernement

L’attentat contre un camp militaire de Gao revendiqué par le groupe jihadiste al-Mourabitoune

Selon Bamako, l’attentat-suicide commis à Gao, le 18 janvier, contre les combattants de groupes armés signataires de l’accord de paix au Mali, aurait fait, selon un dernier bilan, plus de 60 tués et 115 blessés. Et il a été rapidement revendiqué par le groupe jihadiste al-Mourabitoune, créé en 2013 lors de la fusion du Mouvement

L’Allemagne va renforcer son engagement militaire au Mali

  L’an passé, à pareille époque, Berlin avait décider de porter à 650 le nombre maximum de militaires de la Bundeswehr susceptibles d’être déployés au Mali, dans le cadre de la mission des Nations unies (MINUSMA), lancée en juillet 2013 pour stabiliser le pays. Et cela, afin de « soulager la France engagée en Syrie contre

Deux Casques bleus marocains tués lors de l’attaque de leur convoi en Centrafrique

Si l’opération française Sangaris, qui a pris fin en octobre 2016, a atteint ses principaux objectifs (empêcher les massacres de masse ainsi que la partition du pays, aider à la normalisation politique et appuyer la montée en puissance d’une mission des Nations unies), la Centrafrique reste instable, avec des groupes armés encore très actifs. Ainsi,

Mali : Le groupe du jihadiste Mokhtar Belmokhtar a revendiqué une attaque à Gao

Pour le moment, on ignore toujours si Mokhtar Belmokhtar, le chef du groupe jihadiste al-Mourabitoune, allié d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), est mort ou vivant. L’on sait seulement qu’il a été visé par une frappe française le 14 novembre dernier, dans le cadre d’une étroite coopération avec les forces américaines, qui ont fourni les renseignements

Série d’attaques dans le centre du Mali

Le 5 novembre, le groupe jihadiste Ansar Dine a revendiqué l’attaque qui a coûté la vie au maréchal des logis-chef Fabien Jacq, du 515e Régiment du Train (RT) dans la région de Kidal (nord-Mali), où il concentre l’essentiel de ses actions. Si la situation dans le nord du Mali demeure compliquée, il n’en reste pas