ministre / Archives

Quatre soldats français ont été blessés au Mali alors que Mme Parly effectue une tournée au Sahel

« Vous pouvez compter sur ma détermination pour que vous disposiez des moyens nécessaires à l’exécution de votre mission », a déclaré Florence Parly, devant les militaires de l’opération Barkhane, N’Djamena, lors de sa première étape d’une tournée dans la bande sahélo-saharienne. « C’est mon combat, il est moins risqué que le vôtre, bien sûr, mais je veux

Japon : La ministre de la Défense démissionne pour une affaire d’informations cachées sur la sécurité de soldats déployés au Sud-Soudan

Au Japon, un chef militaire n’est pas démis de ses fonctions pour avoir rendu compte des conditions dans lesquelles ses hommes remplissent leurs missions. En revanche, il peut l’être s’il les dissimule. Et son ministre de tutelle également, comme cela vient d’arriver à Tomomi Inada, la ministre japonaise de la Défense nommée il y a

Selon Mme Parly, la Direction générale de l’armement devra trouver des « modes de financement innovants » pour équiper les armées

Le 6 juillet dernier, la ministre des Armées, Florence Parly, était invitée à s’exprimer devant les députés de la commission de la Défense. Et la lecture du compte-rendu de cette audition, qui vient d’être mis en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, ne manque pas d’être savoureuse par moment, quand l’on connaît la suite

La ministre des Armées dit avoir obtenu le dégel de 1,2 milliard d’euros de crédits

Se pencher sur le budget des armées n’est pas simple pour le néophyte, surtout en ce moment, avec l’avalanche de chiffres donnés par l’exécutif. Résumons : pour 2017, le Parlement a alloué 32,7 milliards d’euros (dont 300 millions de recettes exceptionnelles) à la mission « Défense ». Sur ce montant, il a été annoncé, puis confirmé, que

Quelles sont précisément les attributions de la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées?

Le 21 juin dernier, le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, annonçait la nomination de Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan, à la fonction de secrétaire d’État auprès de Florence Parly, la ministre des Armées. Sans plus de précisions. Allait-elle remplacer Jean-Marc Todeschini, ex-secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et

Mme Parly assure qu’elle fera tout son possible pour porter le budget des armées à 2% du PIB

Après les propos tenus par le président Macron devant le Parlement réuni en Congrès, le 3 juillet, on voit mal comment le ministère des Armées pourrait être mis à contribution pour juguler les déficits et réduire la dette publique. Pour rappel, le locataire de l’֤Élysée a avancé qu’une « déflagration mondiale » est une « hypothèse sérieuse » et

Florence Parly a été nommée ministre des Armées

L’annonce du nouveau gouvernement conduit par Édouard Philippe a réservé une surprise de taille. Alors que le nom du député européen (LR) Arnaud Danjean était cité pour remplacer Sylvie Goulard au ministère des Armées et que la rumeur parlait même de Jean-Pierre Raffarin, l’ancien Premier ministre du président Chirac qui dirige actuellement les travaux de

Ministre des Armées, Sylvie Goulard renonce à rester au gouvernement

Un mois après avoir été nommée ministre des Armées, Sylvie Goulard n’aura guère eu le temps de s’impliquer dans les affaires militaires. Car, ce 20 juin, elle vient en effet d’annoncer sa décision de quitter le gouvernement. Cette décision est motivée par l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs présumés  d’assistants parlementaires européens au sein du MoDem.

Mme Goulard s’engage sur un budget des armées à 2% du PIB d’ici 2025 en y mettant un bémol

Invitée du « Talk stratégique » diffusé par le site Internet du quotidien « Le Figaro », Sylvie Goulard, la ministre des Armées, n’a pas manqué d’être interrogée sur les moyens qui seront alloués, au cours de la prochaine législature, aux forces françaises. Et cela, alors que l’on a appris, cette semaine, que Bercy avait gelé un peu plus

M. Le Drian était-il trop « influent » pour rester ministre de la Défense?

Soutien de poids d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, Jean-Yves Le Drian aurait pu rester ministre de la Défense. D’ailleurs, les observateurs de la vie politique s’y attendaient et lui-même, dit-on, voulait conserver son portefeuille. Las, lors de l’annonce du gouvernement conduit par Édouard Philippe, l’on apprenait, non sans surprise, que Mme Sylvie Goulard le