ministre / Archives

Le ministère des Armées n’aura pas à mettre la main à la poche pour financer le surcoût des opérations

Voilà un sujet de préoccupation en moins pour Mme le ministre des Armées, Florence Parly. Alors que, il y a encore quelques jours, elle ne pouvait dire avec certitude qu’elle obtiendrait de la part du ministère de l’Action et des Comptes publics les 300 à 400 millions d’euros nécessaires pour financer les opérations extérieures, c’est

Mme Parly ne veut pas « lâcher l’affaire » des futurs sous-marins polonais

Après l’affaire de l’annulation de l’appel d’offres remporté par Airbus Helicopters avec le H225M Caracal et les critiques émises par le président Macron à l’encontre de l’actuel gouvernement polonais, il paraît compliqué pour la France de décrocher des contrats d’armement en Pologne. Pour autant, Mme le ministre des Armées, Florence Parly, ne désespère pas vendre

Mme Parly sort les rames pour boucler le budget 2017 des Armées

Après la coupe de 850 millions d’euros qui, décidée l’été dernier, a eu pour conséquence le décalage de plusieurs programmes d’armement, le ministère des Armées va-t-il devoir mettre la main à la poche pour boucler l’année 2017? Pour le moment, il n’y a aucune certitude. Deux sujets sont particulièrement préoccupants : la prise en charge

Après la démission de Michael Fallon, Gavin Williamson nommé ministre britannique de la Défense

Dans la foulée de l’affaire Weinstein, ce producteur de cinéma américain accusé d’avoir commis des viols et des agressions sexuelles, au moins 40 parlementaires et ministres britanniques, appartenant au Parti conservateur, font, à leur tour, l’objet d’accusations similaires. Et parmi eux, figure Michael Fallon, actuel ministre de la Défense (MoD) et « poids lourds » du gouvernement

Le budget des Armées augmentera finalement de 1,7 milliard d’euros par an jusqu’en 2022

Quand il n’était encore qu’un candidat parmi d’autres à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron s’était engagé à porter, d’ici 2025, les dépenses militaires française à 50 milliards d’euros, hors pensions et hors surcoûts liés aux opérations extérieures (OPEX). Au regard de cette promesse, la trajectoire budgétaire que vient de préciser le gouvernement lors de la présentation

L’opération Sentinelle sera revue pour que les militaires soient « présents au bon endroit au bon moment »

Le chef d’état-major des armées (CEMA), le général François Lecointre, fera prochainement connaître les conclusions de l’étude « approfondie » demandée cet été par le président Macron au sujet de l’évolution de l’opération intérieure (OPINT) Sentinelle. Pour rappel, cette dernière mobilise actuellement 10.000 militaires, dont 7.000 sur le terrain 3.000 autres en réserve, prêts à être déployés

Le flou persiste dans les annonces faites au sujet de la hausse du budget des Armées en 2018

Fin 2016, le Parlement a voté un budget de la Défense d’un montant de 32,7 milliards d’euros, comprenant 300 millions d’euros de recettes exceptionnonnelles (REX). Soit une enveloppe en hausse de 600 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent. Dans ce budget, 450 millions d’euros ont été alloués aux opérations extérieures dont le coût, cette

UE : Les ministres de la Défense sollicités pour un exercice simulant une cyberattaque

En pointe en matière de risques d’attaques informatiques pour en avoir été la victime en 2007, l’Estonie, qui assure actuellement la présidence du Conseil de l’Union européenne, a organisé un exercice de cyberdéfense impliquant, pour la première fois, les ministres de la Défense des 28 pays membres. Organisé en partenariat avec l’Agence européenne de Défense

Industrie : La ministre des Armées s’engage à augmenter de 30% l’effort en matière de recherche

Comme le gouvernement entend faire preuve de « pédagogie » sur les mesures qu’il envisage, le ministère des Armées n’a pas tardé à fournir des explications sur le budget dont il disposera en 2018, alors même que le projet de loi de finance initiale n’est pas connu. Cela étant, conformément aux annonces faites par le président Macron

Le ministre de l’Intérieur annonce un dispositif Sentinelle « plus mobile » avec 7.000 militaires

Il n’est pas commun de voir le ministre de l’Intérieur, en l’occurrence Gérard Collomb, faire une annonce au sujet d’une opération qui relève de son homologue aux Armées (Florence Parly). En tout cas, c’est ce qu’il a fait ce 22 août en parlant de l’évolution du dispositif Sentinelle, qui mobilise actuellement 7.000 soldats (et 3.000