ministère des Armées / Archives

Le service militaire promis par M. Macron pourrait finalement prendre la forme d’un « parcours citoyen »

Le 18 mars 2017, lors d’un discours sur la politique de défense, Emmanuel Macron annonça son intention, s’il était élu président, d’instaurer un « service militaire universel » d’un mois, que tout jeune, fille comme garçon, serait tenu d’effectuer dans un délai de trois ans après son 18e anniversaire. « Chaque jeune Français ira ainsi à la rencontre

Le ministère des Armées a reçu le prix des « délais de paiement 2017 »

Il n’y a pas encore si longtemps, les petites ou moyennes entreprises ayant adressé une facture au ministère de la Défense (devenu « des Armées ») devaient attendre 60 à 70 jours avant d’être payée. Ce qui leur causait évidemment des problèmes de trésorerie, avec toutes les conséquences que cela supposait (difficulté pour payer ses fournisseurs et

La directive européenne sur le temps de travail pose un sérieux problème au ministère des Armées

Un repos journalier d’au moins 11 heures consécutives par période 24 heures, une pause hebdomadaire de 24 heures pour de chaque période de 7 jours, un temps de travail de nuit ne devant pas dépasser huit heures en moyenne par jour, une durée de travail ne devant pas excéder les 48 heures par semaines (heures

Le gouvernement ne sait pas encore comment il financera le service national universel

Contrairement à ce qu’avait promis Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, il n’est désormais plus question d’instaurer un nouveau « service militaire universel » mais d’un « service national universel », ce qui n’est plus tout à fait la même chose. Pourtant, l’actuel président avait bien insisté sur le caractère « militaire » que devait avoir ce service universel, d’une durée

Transport aérien stratégique : Le Centre du soutien des opérations et des acheminements a été perquisitionné

Comme les forces françaises ne disposent pas d’avions gros porteurs pour acheminer leurs matériels sur les théâtres d’opérations extérieurs, l’État-major des armées (EMA) fait appel à des sociétés privées, en leur achetant des heures de vol sur AN-124, IL-76 et AN-225. Deux types de procédures existent. La première repose sur le contrat SALIS, qui, passé

Soldes : La crise de Louvois est « sous contrôle », assure le Secrétaire général pour l’administration

Quand il a été lancé sous l’égide de la Direction générale de l’armement (DGA) en décembre 2014, le programme Source Solde devait remplacer le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (Louvois) à partir de 2017. Seulement, il faudra encore patienter pour que soit définitivement déconnecté ce programme informatique responsable de trop nombreux dysfonctionnements

Les Armées vont être plus souvent à l’affiche au cinéma

Aux États-Unis, le Pentagone a très vite compris ce que le cinéma pouvait lui apporter en matière de communication, c’est à dire de « rayonnement ». Et l’on ne compte plus les fictions produites par Hollywood qui mettent en scène les forces américaines : il doit en sortir quelques dizaines par an, les plus récents étant « Tu

Quelles sont précisément les attributions de la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées?

Le 21 juin dernier, le secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler, annonçait la nomination de Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan, à la fonction de secrétaire d’État auprès de Florence Parly, la ministre des Armées. Sans plus de précisions. Allait-elle remplacer Jean-Marc Todeschini, ex-secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et

Les Armées devront trouver 850 millions d’euros pour financer les opérations extérieures et intérieures

Depuis maintenant près de dix ans, la pratique veut que les dépassements de l’enveloppe dédiée aux opérations extérieures (et intérieures) menées par les Armées soient couverts par un financement interministériel dans le cadre d’une loi de finances rectificative adoptée en fin d’année. Ce principe avait été avancé par l’article 6-3 du rapport annexé à la

Laurent Collet-Billon, le Délégué général pour l’armement, quitte ses fonctions

Nommé à la tête de la Direction générale de l’armement (DGA) en juillet 2008, Laurent Collet-Billon aurait dû laisser la main en 2014. Mais il avait été maintenu dans ses fonctions par un arrêté pris le 21 février de cette année-là. Cette prolongation avait été soutenue, disait-on à l’époque, par plusieurs industriels, alors que l’exécution