mines / Archives

Selon l’ONU, les « instructeurs militaires civils » russes font plus que former les forces centrafricaines

Dans la nuit du 30 au 31 juillet, Kirill Radtchenko, Alexandre Rastorgouïev et Orkhan Djemal, trois journalistes russes expérimentés chargé d’enquêter sur la présence de la société militaire privée (SMP) Wagner en Centrafrique par le Centre de gestion des investigations financé par l’opposant Mikhaïl Khodorkovski, ont été assassinés dans les environs de Sibut. Selon Moscou,

La France s’oppose à des livraisons d’armes chinoises à la Centrafrique

En décembre 2017, au Conseil de sécurité des Nations unies, la France ne s’était finalement pas opposée à une demande d’exemption sur l’embargo sur les armes appliqué à la Centrafrique formulée par la Russie. Toutefois, à l’instar des États-Unis et du Royaume-Uni, elle avait exprimé quelques réserves. Ces dernères furent levées quand la partie russe

La Russie cherche à étendre son influence en Centrafrique

Malgré la présence de près de 13.000 Casques bleus de la MINUSCA [Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la Répulique centrafricaine, ndlr], le contexte sécuritaire demeure tendu en Centrafrique. Ainsi, le 10 avril, et pour la première fois depuis 2016, une vingtaine de personnes ont été tuées lors d’affrontements entre une

La réalisation du projet franco-britannique de lutte contre les mines est lancée

Quelques semaines après la validation du concept « Espadon » par Thales Underwater Systems, le Délégué général pour l’armement (DGA), Laurent Collet-Billon, et son homologue britannique, Harriett Baldwin, ont officiellement lancé, ce 20 octobre, la réalisation du programme de lutte contre les mines appelé MMCM (Maritime Mine Counter Measures), conformément au traité de Lancaster House, signé en

Le concept du système de lutte anti-mines du futur a été validé

En 2009, le programme Espadon a été confié par la Direction générale de l’armement (DGA) à DCNS, ECA Group, spécialiste de la robotique, et Thales Underwater Systems. Il s’agissait alors de préparer le système de lutte anti-mines futur (SLAMF), destiné à remplacer, à l’horizon 2020, les moyens actuellement utilisés contre les mines. Le concept du

Thales et BAE Systems remportent un contrat pour le futur système franco-britannique de lutte contre les mines

Le traité de Lancaster House, signé en novembre 2010, renforce la coopération militaire entre la France et le Royaume-Uni. Et cela, au niveau opérationnel et dans le domaine de l’armement. En janvier 2014, suite au sommet franco-britannique de Brize-Norton, des engagements furent pris par les deux pays pour le lancement d’une nouvelle phase de travaux

Les dauphins ukrainiens enrôlés dans la marine russe

Dans les années 1960, la marine américaine lança le programme NMMP (US Navy Marine Mammal Program) consistant à exploiter le système d’écholocation des dauphins. Pour évoluer dans leur environnement, ces mammifères marins émettent en effet des signaux sonores leur permettant de fonctionner comme un sonar. D’où l’idée de les utiliser pour repérer des mines sous-marines

M. Le Drian se dit préoccupé par le risque d’une partition de la Centrafrique

Quand des combattants de l’ex-coalition rebelle de la Séléka prirent position à Sibut, il y a quelques jours, la présidente centrafricaine de transition, Catherine Samba Panza y avait vu une de tentative de déstabilisation et des « velléités de sécession ». Depuis, la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), épaulée par un détachement français la

Serval : 4 Maliens tués par l’explosion d’une mine (MàJ)

Selon un officier de la gendarmerie malienne, dont les propos ont été rapportés par l’AFP et confirmé par une source militaire française, 4 soldats maliens ont été tués, le 6 février, par l’explosion d’une mine alors qu’ils circulaient à bord d’un véhicule sur la toure reliant Douentza à Gao. (MàJ : Il semblerait que ce

Important exercice anti-mines au Moyen-Orient

Le commandant en chef des Gardiens de la Révolution iraniens l’a encore dit, lors d’une conférence de presse donnée le 16 septembre : en cas d’attaque des sites nucléaires de son pays, « il ne restera rien d’Israël compte tenu de sa petite taille et de nos capacités balistiques ». Et comme, selon lui, une telle opération