Forces navales / Archives

Syrie : Les navires de guerre russes ont presque tous quitté la base navale de Tartous

Après que le président Trump a annoncé des frappes imminentes contre le régime syrien en réponse à l’attaque chimique présumée de Douma, Washington a donné le sentiment de chercher à calmer le jeu, d’autant plus que Moscou a agité le spectre d’une possible guerre entre les États-Unis et la Russie (proche alliée de la Syrie).

Yémen : Le rebelles Houthis menacent de bloquer la navigation maritime en mer Rouge

En novembre, après le tir d’un missile balistique en direction de l’aéroport de Riyad, la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite accentua son blocus du Yémen, où elle mène une opération militaire pour soutenir les troupes du président Abdrabbo Mansour Hadi, aux prises avec des rebelles Houthis, liés à l’Iran. Si, depuis, il a été partiellement

La Corée du Sud et le Japon songent à doter leurs bâtiments d’assaut amphibie d’avions F-35B

À quelques années d’intervalle, le Japon et la Corée du Sud ont commandé, auprès des États-Unis, respectivement 42 et 40 avions de combat dits de 5e génération F-35A, c’est à dire la version « classique » de l’appareil développé par Lockheed-Martin. Seulement, avec les tensions dans la péninsule coréenne et les ambitions chinoises, en particulier dans le

Une frégate de la Royal Navy a escorté un navire de guerre russe près des eaux territoriales britanniques

Alors que, le chef du Foreign Office, Boris Johnson, revenait de Moscou où il s’était rendu pour tenter d’améliorer des relations passablement dégradées entre le Royaume-Uni et la Russie, la Royal Navy a sollicité sa seule frégate actuellement disponible, le HMS St. Albans pour surveiller un navire de guerre russe évoluant à proximité des eaux

La vulnérabilité des câbles sous-marins de communication est un enjeu de sécurité majeur

Le sujet de la protection des câbles de communication sous-marin n’est évoqué que du bout des lèves en France. Ainsi, la récente Revue stratégique aborde cette question dans un cadre plus général. « Les espaces maritimes sont au cœur de tensions croissantes, par leur rôle central dans la mondialisation des flux de toutes natures, y compris

Le porte-hélicoptères HMS Ocean vient d’effectuer sa dernière mission sous pavillon britannique

Après avoir participé aux opérations de secours menées aux Antilles après le passage de l’ouragan Irma et intégré ensuite le Standing NATO Maritime Group Two (SNMG-2) en tant que navire amiral, le porte-hélicoptères britannique HMS Ocean vient de rentrer, avec un jour d’avance, à sa base de Devonport… pour ne plus jamais appareiller sous le

La Chine a inauguré, à Djibouti, sa première base navale à l’étranger

L’affaire n’a pas traîné : un an et demi après avoir signé un accord avec Djibouti, la Chine a en effet inauguré, ce 1er août, soit pour le 90e anniversaire de la création de l’Armée populaire de libération (APL), sa première base outre-mer dans cette ancienne colonie française située dans la corne de l’Afrique. Cette

La Chine a lancé son nouveau et imposant destroyer de type 055

Alors qu’un 13e destroyer lance-missiles de type 052D, appelé Qiqihar, vient d’être lancé au chantier naval Dalian [nord de la Chine], un autre navire, plus imposant et aux capacités accrues, a été mis à l’eau, le 28 juin, à Shanghaï, près de 8 ans après le début de son développement. Affichant un déplacement d’environ 10.000

La Chine a officiellement lancé son second porte-avions

Après le Liaoning, désormais pleinement opérationnel, la Chine vient de lancer officiellement, ce 26 avril, son second porte-avions, dont la construction avait débuté à partir de 2013. Contrairement au premier, acquis auprès de l’Ukraine en 1998 avant d’être remis en état, ce nouveau bâtiment a entièrement été conçu et réalisé par un chantier naval chinois,

Le porte-avions russe « Amiral Kouznetsov » va être modernisé

Après avoir été déployé pendant 3 mois en Méditerranée orientale afin de soutenir l’action militaire russe en Syrie, le porte-avions « Amiral Kouznetsov » va être immobilisé pendant plus de deux ans afin d’être modernisé. L’information a été donnée le 6 mars par l’agence TASS, qui a cité une source anonyme du ministère russe de la Défense.