Marina Militare / Archives

Le maréchal Haftar menace les navires italiens qui seront déployés dans les eaux territoriales libyennes

Le 2 août, le Parlement italien a autorisé une mission de la Marina Militara dans les eaux territoriales libyennes afin de répondre à une sollication du gouvernement d’union nationale (GNA) qui, conduit par Fayez al-Sarraj, est reconnu par la communauté internationale. Et, dans la foulée, le patrouilleur Comandante Borsini a mis le cap vers Tripoli.

Le Parlement italien a donné son feu vert à une mission navale en Libye

Annoncée par le président du Conseil italien, Paolo Gentiloni, la semaine passée, la mission navale que doit mener la Marina Militare dans les eaux territoriales libyennes a été approuvée par le Parlement transalpin le 2 août. À cette occasion, les modalités de cette mission, demandée par Tripoli, ont été précisées. Ce qui était attendu étant

Confusion autour du déploiement de navires militaires italiens dans les eaux territoriales libyennes

L’une des faiblesses majeures de l’opération navale européenne EUNAVFOR MED « Sophia » est qu’il lui est impossible d’agir dans les eaux territoriales libyennes pour lutter contre le trafic de migrants. Tout simplement parce qu’elle n’en a pas reçu l’autorisation des autorités du pays (reconnues ou non). Le 27 juillet, l’Italie, qui est en première ligne face

Choc entre un sous-marin italien et un cargo

Il y a parfois de drôles de coïncidences. Ce 11 mai, le chantier naval de Muggiano, appartenant à Fincantieri, a livré le sous-marin S-529 « Romeo Romei » à la Direction des armements navals de la marine italienne (NAVARM). Dérivé des submersibles de Type 212 développés par le constructeur allemand ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), ce bâtiment sera

Méditerranée : La marine italienne interpelle 17 passeurs présumés… mais pas dans le cadre de l’opération Sophia

La marine italienne a annoncé, le 21 octobre, avoir intercepté d’un bateau de pêche tirant une embarcation utilisée pour le transport des migrants sur les côtes européennes, grâce à l’intervention des frégates Luigi Durand de la Penne et Virginio Fasan (photo). L’arraisonnement de ce bateau suspect, « précédemment impliquée dans l’activité de trafic d’êtres humains » a

La marine italienne commande 7 nouveaux navires

Après la confirmation de la commande des 2 dernières Frégates multimissions (FREMM) qui lui étaient promises, la Marina militare [ndlr, marine italienne] disposera bientôt de 7 nouveaux navires après l’attribution, ce 7 mai, de deux contrats d’une valeur totale de 3,5 milliards d’euros au consortium formé par Finmeccanica et Fincantieri. Cette nouvelle commande prévoit la

L’Italie confirme la commande de deux frégates multimissions

Ce n’était pas gagné au vu des restrictions budgétaires qui affectent les forces armées italiennes… Mais la Marina Militare pourrait bel et bien sur 10 frégates multimissions (FREMM), l’option portant sur les deux derniers exemplaires ayant été levée et la commande passée auprès d’Orizzonte Sistemi Navali, une co-entreprise détenue par Fincantieri (51%) et Finmeccanica (49%),

Les gardes-côtes italiens veulent être armés

Le « Corpo delle capitanerie di porto – Guardia Costiera« , c’est à dire le Corps des capitaineries de port – Garde côtière, est une branche de la marine militaire italienne dont la mission concerne l’action de l’État en mer. Pour cela, il dépend de plusieurs ministères, dont celui des Transports. Bien qu’ayant un statut militaire, donc,

L’Italie prend ses dispositions pour éventuellement évacuer ses casques bleus déployés au Liban

Lors du débat parlementaire concernant la situation syrienne, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait tenu à rassurer Jean-Louis Borloo, le chef de file des centristes à l’Assemblée nationale, sur les menaces pouvant peser sur les soldats français engagés au Liban au titre de la Finul (Force intérimaire des Nations unies au