Mali / Archives

Un nouveau module embarqué pour l’évacuation des soldats blessés

Les informations concernant les forces françaises déployées au Mali sont plutôt rares en ce moment. Et c’est fortuitement que le Service de Santé des Armées (SSA) a indiqué que des soldats engagés dans l’opération Barkhane ont été blessés le 24 juillet dernier. L’état de l’un d’eux a justifié son rapatriement en France pour être soigné

Mort accidentelle d’un soldat du 21e RIMa au Mali

Un jeune militaire français du 21e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) de Fréjus a accidentellemet perdu la vie le 27 août, à Gao (Mali), où il était déployé avec la 3e compagnie de son unité depuis mai, au sein du groupement terrestre désert Ouest – MISTRAL (GTD-O MISTRAL). Le marsouin de 1ere classe Baptiste Truffaux

Mali : Le Front de libération du Macina soupçonné d’être à l’origine de la prise d’otages de Sévaré

Les autorités maliennes ont revu à la hausse le bilan de la prise d’otages qui a eu lieu du 7 au 8 août dans un hôtel de Sévaré, localité proche de Mopti qui abrite un important aéroport utilisé par les forces internationales déployées au Mali. Ainsi, le bilan définitif fait état de 9 tués, dont

Mali : Fin de la prise d’otages à Sévaré

Le 7 août au matin, un groupe de jihadistes présumés a lancé une attaque contre un hôtel de Sévaré (centre du Mali) avant de s’y retrancher avec des otages. Il aura fallu près de 24 heures pour en connaître le dénouement, grâce à l’intervention des gendarmes d’élite maliens. Les informations concernant cette attaque ont souvent

Mali : Prise d’otages sanglante dans un hôtel de Sévaré

Après l’attaque revendiquée par al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) d’un camp des forces armées maliennes (FAMa) à Gourma-Rharous, à 140 km de Tombouctou, en début de semaine, des hommes armés non encore identifiés s’en sont pris, ce 7 août, au Byblos, un hôtel connu pour héberger des ressortissants étrangers à Sévaré, dans la région de

Dix soldats maliens tués lors d’une attaque dans la région de Tombouctou

Au cours de ces dernières 48 heures, les Forces armées maliennes (FAMa) ont perdu 12 hommes lors deux attaques distinctes. Le 3 août, deux soldats ont été tué et quatre autres blessés dans une embuscade tendue dans les environs de Nampala, située dans la région de Ségou (centre), proche de la frontière mauritanienne. Les assaillants

L’armée malienne a détruit un camp jihadiste situé près de la frontière ivoirienne

En juin, deux localités – Missémi et Fakola – situées dans le sud du Mali, près de la frontière avec la Côte d’Ivoire, ont été attaquées par des éléments jihadistes disant appartenir à Ansar Dine Sud, c’est à dire à une branche du mouvement fondé par Iyad Ag Ghali, lequel s’était allié avec al-Qaïda au

Les forces spéciales françaises ont neutralisé un chef d’AQMI dans la région de Kidal

Le 5 juillet, en fin d’après-midi, les forces spéciales françaises ont mené une opération au nord de Kidal (Nord-Mali) afin de neutraliser un groupe terroriste. Au cours des combats, deux jihadistes ont ainsi été capturés tandis qu’un troisième, Ali Ag Wadossene, a été tué. Responsable opérationnel d’al-Qaïda a Maghreb islamique (AQMI) pour la région de

AQMI revendique l’embuscade meurtrière qui a coûté la vie à 6 casques bleus, près de Tombouctou

À nouveau, les casques bleus de la Mission Multidimentionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) ont été la cible d’une attaque meurtrière, le 2 juillet. Cette fois, un détachement burkinabé a été pris dans une embuscade tendue à 45 km au nord de Tombouctou. Cette attaque a fait 6 tués et

Des renforts militaires envoyés dans le nord de la Côte d’Ivoire pour contrer la menace jihadiste

Le groupe jihadiste Ansar Dine a revendiqué auprès de l’AFP, ce 30 juin, les attaques menées ces jours derniers à Nara, une localité proche de la Mauritanie, et à Fakola, qui, située dans le sud du Mali, est à 20 km de la frontière ivoirienne. « Nous revendiquons l’attaque de Nara et celle de Fakola, terres