Mali / Archives

Mali : Les casques bleus tchadiens encore visés par une attaque

Du 29 août auy 9 septembre, la force française Barkhane a conduit une opération dans la région d’Aguelhok, située dans le cercle de Tessalit, au Nord-Mali, en coordination avec des détachements de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali) et des Forces armées maliennes (FAMa). Les 400 militaires français,

Un casque bleu tchadien tué par une mine au Mali

Les communiqués de Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, se suivent et se ressemblent. À chaque attaque meurtrière ayant visé la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), le responsable répéte que ces dernières « n’affecteront pas la détermination des Nations unies à soutenir le peuple malien dans sa recherche

Mali : Quatre Casques bleus tchadiens tués par un engin explosif près de Kidal

Le 18 août dernier, les Nations unies dénonçaient les attaques « répétées » commises par des groupes armés contre les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), en parlant de « violence insensée ». Les Casques bleus de cette mission de l’ONU sont en effet régulièrement pris pour cible par

Mali : Les casques bleus sont la cible d’attaques « répétées »

Les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) semblent être de plus en plus souvent pris pour cible par les groupes armés terroristes qui sévissent encore dans le nord du pays. La semaine passée, ils ont en effet été attaqués à trois reprises. Ainsi, le 14

Barkhane : Première opération « tripartite » dans l’ouest du Mali

Les militaires français engagés dans l’opération Barkhane, qui a pris le relais de Serval et d’Épervier dans la bande sahélo-saharienne (BSS) ont pris part, pour la première fois, à une mission tripartite du 27 juillet au 15 août. Cette opération, qui a mobilisé plusieurs compagnies de combat, a consisté à effectuer une reconnaissance dans la

Mali : La force française Barkhane a arrêté au moins 3 jihadistes d’AQMI près de Tombouctou

Le 10 août, un correspondant de la BBC indiquait qu’une intervention française était en cours dans la région d’Essakane, à l’ouest de Tombouctou, ville tenue par al-Qaïda au Maghreb islamique (AMQI) avant d’en être chassé lors de l’opération Serval, lancée en janvier 2013. A priori, la force Barkhane, était sur la trace de jihadistes dont

Mali : Capturé par les forces françaises, un ancien cadre jihadiste a été libéré à Bamako

Fin juillet, Yoro Ould Daha, un ancien cadre du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) avait été arrêté à Gao (Nord du Mali) par les militaires français de la force Barkhane. Avant l’opération françaises Serval, lancée en janvier 2013 pour chasser les groupes jihadistes (Mujao, al-Qaïda au Maghreb islamique, Ansar

Mali : Iyad Ag Ghali, le chef des jihadistes d’Ansar-Dine, refait surface

Chef du groupe jihadiste Ansar Dine (ou Ansar Eddine), Iyad Ag Ghali s’est fait très discret depuis le lancement, en janvier 2013, de l’opération militaire française Serval, visant libérer le Nord du Mali, qui était alors sous sa coupe ainsi que sous celle de ses alliés d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et du Mouvement pour

Une page se tourne : les opérations Serval et Épervier sont désormais terminées

Désormais, il faudra parler des opérations Épervier (Tchad) et Serval (Mali) au passé. Conformément à ce qui été annoncé ces derniers jours, elles sont en effet remplacées par l’opération Barkhane, qui est officiellement lancée ce 1er août en appui aux pays partenaires de la Bande sahélo-saharienne (BSS), avec la mission de lutter contre les groupes

Mali : L’ex-responsable de la police islamiste de Gao a été arrêté par les forces françaises

Une source gouvernementale a confirmé, auprès de l’AFP, l’arrestation d’un certain Yoro Ould Daha par les forces françaises de l’opération Barkhane au Mali. L’opération a été menée au cours de la nuit du 27 au 28 juillet dans le nord du pays. Cette information avait été auparavant révélée par RFI. C’est un gros poisson de