Mali / Archives

Terrorisme/Sahel : Le président Macron aura une « exigence renforcée » à l’égard de l’Algérie

L’Algérie fait-elle preuve de mansuétude à l’égard d’Iyad Ag Ghali? En 2014, a récemment rappelé le quotidien Le Monde, ce chef du groupe jihadiste touareg Ansar Dine était dans le viseur des forces françaises. Mais Paris aurait demandé un avis à Alger avant de le neutraliser. « Ne vous occupez pas d’Iyad. Nous en faisons notre

Le président Macron veut être un chef des armées « exigeant, lucide et toujours présent »

Remontée de l’avenue des Champs-Élysées à bord d’un VLRA de commandement et visite à des militaires blessés à l’hôpital d’instruction des armées de Percy le jour de son investiture… Le président Macron a donné des signes forts à la communauté militaire et montré qu’il entendait assumer pleinement son rôle de chef des armées. Lors de

Le président Macron confirme l’engagement militaire de la France au Mali

Pour son premier déplacement en dehors de l’Union européenne depuis son élection, le président Macron a choisi de se rendre au Mali afin d’y rencontrer les troupes françaises engagées dans l’opération anti-terroriste Barkhane. Mais avant d’aller à Gao, où est installé le Groupement tactique Désert (GTD), il a rencontré, à Bamako, Ibrahim Boubacar Keïta, son

La MINUSMA va déployer une force de réaction rapide dans le centre du Mali

Pour le seconde fois en 15 jours, le camp de la Mission multidimentionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) installé à Tombouctou a une nouvelle fois été la cible de tirs de mortiers. Le bilan de cette attaque est moins élevé que la première, 4 Casques bleus et 3 soldats des

La Belgique envisage d’envoyer deux hélicoptères NH-90 Caïman au Mali en 2018

Dès le lancement, au Mali, de l’opération Serval, en janvier 2013, la Belgique avait mis à la disposition des forces françaises deux hélicoptères médicalisés de type Agusta A-109. Puis, quelques semaines plus tard, au moment de trouver les moyens nécessaires à la mission de l’Union européenne destinée à former les soldats de l’armée malienne (EUTM

La base des Nations unies à Tombouctou a été la cible d’une nouvelle attaque jihadiste

Une base de la Mission multidimentionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a une nouvelle fois été attaquée, le 3 mai, par des jihadistes à Tombouctou. Le bilan est pour l’instant d’un tué (en cours d’identification) et de 9 blessés, dont quatre sont dans un état grave. Le mode opératoire est

La Côte d’Ivoire va envoyer 150 soldats au Mali pour renforcer la mission de l’ONU

Pour la première fois, la Côte d’Ivoire va envoyer une unité « combattante » forte de 150 soldats chez son voisin malien, dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA). Selon le chef d’état-major des forces armées ivoiriennes, le général Touré Sékou, cette compagnie sera déployée à Tombouctou.

Au moins 9 soldats maliens ont été tués dans une embuscade, près de la Mauritanie

Deux jours après l’opération Bayard, menée dans le sud-est du Mali par la force Barkhane, et au cours de laquelle plus de 20 jihadistes ont été « neutralisés », un convoi de l’armée malienne (FAMa) a attaqué entre Dogofri et Nampala, dans le centre du pays, près de la frontière avec la Mauritanie. « Une mission de ravitaillement

Les forces françaises ont neutralisé une vingtaine de jihadistes au Mali

Du 27 mars au 10 avril, la Force française Barkhane mena une importante opération – appelée Panga – dans le secteur de la forêt de Foulsaré, qui, situé à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, est connu pour être une zone de repli pour le groupe jihadiste burkinabè Ansarul Islam,

La force française Barkhane a neutralisé une dizaine de terroristes ayant attaqué l’armée malienne

Le scénario est connu : à l’aube, un groupe jihadiste lance une attaque contre un camp des forces armées maliennes (FAMa) aux premières lueurs du jour, tente d’infliger le plus de pertes possibles parmi les soldats et de s’emparer de leurs véhicules avant de s’enfuir dans le désert. Sauf que, le 18 avril, les choses