Mali / Archives

Mali : Le groupe du jihadiste Mokhtar Belmokhtar a revendiqué une attaque à Gao

Pour le moment, on ignore toujours si Mokhtar Belmokhtar, le chef du groupe jihadiste al-Mourabitoune, allié d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), est mort ou vivant. L’on sait seulement qu’il a été visé par une frappe française le 14 novembre dernier, dans le cadre d’une étroite coopération avec les forces américaines, qui ont fourni les renseignements

La Libye n’est pas la principale source d’approvisionnement en armes des groupes jihadistes

La Libye du colonel Kadhafi disposait de l’un des stocks d’armes les plus importants et diversifiés d’Afrique, ce qui lui a permis d’équiper plusieurs gouvernements amis et autres groupes rebelles à travers le continent (voire au Moyen-Orient) jusqu’à la révolution de 2011. À partir de cette année, ces arsenaux ont été soustraits au contrôle jusqu’alors

Au Mali, un convoi logistique met parfois 48 heures pour parcourir 100 km

Alors que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, rendait un dernier hommage à l’adjudant Fabien Jacq, mortellement blessé le 4 novembre par l’explosion d’une mine au passage de son véhicule de l’avant blindé (VAB) lors d’une mission de ravitaillement dans le nord du Mali, l’État-major des armées (EMA) a précisé, dans son dernier

Série d’attaques dans le centre du Mali

Le 5 novembre, le groupe jihadiste Ansar Dine a revendiqué l’attaque qui a coûté la vie au maréchal des logis-chef Fabien Jacq, du 515e Régiment du Train (RT) dans la région de Kidal (nord-Mali), où il concentre l’essentiel de ses actions. Si la situation dans le nord du Mali demeure compliquée, il n’en reste pas

Barkhane : Maréchal des logis-chef Fabien Jacq, mort pour la France

L’armée de Terre vient de préciser les circonstances dans lesquelles un sous-officier du 515e Régiment du Train (RT) a perdu la vie, le 4 novembre, au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane. Il était 14h00 environ quand deux Véhicules de l’avant blindé (VAB) du 515e RT, alors en mission opérationnelle de ravitaillement, ont subi

Un militaire du 515e Régiment du Train mortellement blessé par l’explosion d’une mine au Mali

Le bataillon logistique (BATLOG) de la Force Barkhane a une nouvelle fois été endeuillé, le 4 novembre, par la mort d’un sous-officier du 515e Régiment du Train de la Braconne. Selon le communiqué publié par l’Élysée, ce militaire est décédé des suites de blessures reçues lors de l’explosion d’une mine au passage de son véhicule

L’État islamique confirme sa présence dans la bande sahélo-saharienne

Peu après l’opération française Serval au Mali, le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) se rapprocha du groupe « Les Signataires par le sang », dirigé par Mokthar Belmokhtar, un transfuge d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), pour former l’organisation al-Mourabitoune. Mais la proclamation d’un califat par Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de

Des militaires français ont été blessés par l’explosion d’un IED au Mali

L’État-major des armées (EMA) donnera peut-être des précisions sur ce qu’il s’est passé dans la région de Kidal (nord du Mali), le 9 octobre, dans son prochain compte-rendu des opérations. En attendant, il faut se contenter de quelques éléments donnés par la presse malienne et RFI. Ainsi, au cours d’une opération anti-terroriste dans la région

Mali : L’ancien bras droit du chef d’Ansar Dine tué par l’explosion de son véhicule à Kidal

Outre les attaques commises régulièrement par les groupes jihadistes, le nord du Mali, en particulier la région de Kidal, est le théâtre de combats récurrents entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, ex-rébellion) et le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (GATIA), deux organisations pourtant concernées par l’accord de paix signé à Alger en

Le nombre d’attaques contre la Mission des Nations unies au Mali a « sensiblement augmenté »

Depuis le début de son mandat, en juillet 2013, la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) a perdu plus de 70 Casques bleus, ce qui en fait l’une des opérations de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines. Et ce n’est malheureusement pas fini… En effet, ce bilan s’est à nouveau alourdi