LOUVOIS / Archives

La hausse de la CSG n’a pas (encore) été compensée pour tous les fonctionnaires, notamment chez les militaires

Normalement, la hausse de 1,7% de la Contribution sociale généralisée (CSG) à compter du 1er janvier 2018 devait être compensée, pour la Fonction publique, par une indemnité prévue par le décret n° 2017-1889 du 30 décembre 2017. Or, des centaines de milliers de fonctionnaires n’en ont pas vu la couleur sur leur salaire de janvier,

La hausse de la CSG ne sera compensée qu’à partir de mai prochain pour les militaires « soldés » par Louvois

Depuis le 1er janvier, la Contribution sociale généralisée (CSG) a augmenté de 1,7% afin de financer la supprimer la cotisation salariale maladie et de réduire de 2,4 à 0,95% la cotisation chômage, qui finira par disparaître de la fiche de paie en octobre. D’après le magazine économique Capital, qui a fait ses calculs, un salarié

Soldes : Au minimum, les surcoûts induits par les ratés de Louvois ont atteint 145 millions d’euros

Peu après avoir été mis en service pour le paiement des soldes des militaires de l’armée de Terre et de la Marine nationale, le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (Louvois) fit rapidement parler de lui par ses multiples dysfonctionnements de deux types. Ainsi, soit le militaire ne touchait que partiellement sa solde

Soldes : La crise de Louvois est « sous contrôle », assure le Secrétaire général pour l’administration

Quand il a été lancé sous l’égide de la Direction générale de l’armement (DGA) en décembre 2014, le programme Source Solde devait remplacer le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (Louvois) à partir de 2017. Seulement, il faudra encore patienter pour que soit définitivement déconnecté ce programme informatique responsable de trop nombreux dysfonctionnements

À cause des défaillances de Louvois, la Commission des recours des militaires croule sous les dossiers

Si le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (Louvois) défraient moins la chronique ces derniers temps, il n’en demeure pas moins qu’il continue à générer des erreurs lors du paiement des salaires des militaires, en particulier ceux de la Marine nationale, de l’armée de Terre et du Service de santé des armées (SSA).

Soldes : Au mieux, le système Louvois ne sera pas retiré du service avant 2021

Le paiement des soldes dues aux militaires risquent de connaître encore des aléas au cours des quatre ou cinq années qui viennent. En effet, le système Louvois (Logiciel unique à vocation interarmées de la solde), à l’origine d’innombrables dysfonctionnements (et de situations financières très délicates chez les intéressés), ne sera pas débranché définitivement avant 2021!

Sentinelle : Selon le chef d’état-major de l’armée de Terre, il y a du retard dans le versement des primes

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale portant sur le projet de loi de finances (PLF) 2017, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général Jean-Pierre Bosser, s’est dit particulièrement vigilant à l’évolution du moral des troupes qu’il commande. Si ce dernier est « plutôt bon » grâce, selon lui, à la « dynamique positive dans laquelle

La mise en service du logiciel de paie Source Solde repousée, au mieux, à la fin 2017

Responsable d’innombrables dysfonctionnements dans le paiement des soldes (salaires) des militaires, essentiellement de l’armée de Terre, le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (LOUVOIS) doit être abandonné quand un remplaçant, plus fiable, sera au point. Pour cela, la Direction générale de l’armement (DGA) a été chargée de piloter le développement du logiciel Source

La retenue à la source de l’impôt et l’entrée en service de Source Solde risquent de poser des problèmes

Le 16 mars, le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, a présenté une réforme visant à instaurer un système de prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. « Le prélèvement ou retenue à la source est un mode de recouvrement de l’impôt, consistant à faire prélever son montant par un tiers

La Cour des comptes pointe de « nombreuses incertitudes » sur le futur logiciel de paiement des soldes

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes consacre un chapitre entier à la solde des militaires [.pdf]en s’intéressant plus particulièrement aux nombreux dysfonctionnements causés par le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (LOUVOIS), mis en service en 2011 alors que, manifestement, ce programme informatique était loin d’être prêt. Devant les situations ubuesques