logiciel / Archives

Airbus avait été prévenu d’une « faiblesse logicielle » avant l’accident d’un A400M à Séville

Le 9 mai 2015, un avion de transport A400M « Atlas » (le MSN023), destiné à la force aérienne turque, s’écrasa près de Séville, peu de temps après avoir décollé de l’aéroport San Pablo pour un vol d’essai. Quatre des six membres de l’équipage y laissèrent la vie. Selon les premiers éléments, il apparut que trois des quatre

Un escadron de F-35B des Marines brièvement cloué au sol à cause du logiciel ALIS

Suspendus pendant 11 jours après que des pilotes ont ressenti des symptômes d’hypoxie, les vols des 55 avions F-35A du 56th Fighter Wing, basé à Luke Air Force Base, ont repris cette semaine, avec cependant des restrictions, la cause du problème (qui n’a pas affecté les appareils présent au salon du Bourget) n’ayant pas encore

La retenue à la source de l’impôt et l’entrée en service de Source Solde risquent de poser des problèmes

Le 16 mars, le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, a présenté une réforme visant à instaurer un système de prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. « Le prélèvement ou retenue à la source est un mode de recouvrement de l’impôt, consistant à faire prélever son montant par un tiers

Et maintenant, c’est le radar du F-35 qui pose problème…

Échecs dans la fusion de données obtenues par différents capteurs, vulnérabilité à la foudre, souci sur les commandes de vol, soute à munitions qui s’échauffe à grande vitesse… On ne compte plus les problèmes techniques rencontrés lors du développement du Joint Strike Fighter, c’est à dire l’avion de combat dit de 5e génération F-35 Lightning

La Cour des comptes pointe de « nombreuses incertitudes » sur le futur logiciel de paiement des soldes

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes consacre un chapitre entier à la solde des militaires [.pdf]en s’intéressant plus particulièrement aux nombreux dysfonctionnements causés par le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (LOUVOIS), mis en service en 2011 alors que, manifestement, ce programme informatique était loin d’être prêt. Devant les situations ubuesques

Le successeur de Louvois replacera « l’homme au coeur du système »

Le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (Louvois) n’a cessé d’être la source d’innombrables dysfonctionnements dans le paiement des soldes dues aux militaires de l’armée de Terre, de la Marine nationale et du Service de Santé des armées depuis son entrée en service, en 2011. Et, la dissolution, dans le même temps, des 

Soldes : Et pendant ce temps, le système de paiement des soldes « Louvois » continue à faire des siennes…

Dans l’attente de l’arrivée du logiciel « Source Solde », il faut bien continuer à composer avec le système Louvois (Logiciel unique à vocations interarmées de la solde), responsable d’innombrables dysfonctionnements dans le paiement des salaires des militaires, en particulier ceux de l’armée de Terre. Ces derniers doivent faire face à des « moins-versés » ainsi qu’à des « trop-versés »,

La Direction générale de l’armement va s’occuper du sucesseur de Louvois

« La direction de projet est incontournable pour intégrer tous les aspects d’un système, selon les spécifications des utilisateurs. Je regrette que pour Louvois, elle n’ait pas été suffisamment puissante, en tout cas vu de ma position. Il s’agit d’une règle élémentaire, bien connue dans les programmes d’armement », avait avancé, en juin dernier, l’amiral Edouard Guillaud,

M. Le Drian confirme l’abandon de Louvois et refuse d' »ajouter de la polémique à la catastrophe »

Il n’aura pas fallu attendre le déplacement à Varces, le 3 décembre, du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, pour avoir la confirmation officielle de l’abandon du Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (Louvois), responsable d’innombrables dysfonctionnements dans le paiement des soldes dues aux militaires. Invité de la radio Europe1, ce 26

Soldes : Le système Louvois devrait être abandonné

Selon le quotidien Le Figaro, l’audit mené par le ministère de la Défense au sujet du Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (Louvois), responsable d’innombrables dysfonctionnements dans le paiement des salaires des militaires, est clair : ce système, mis en place en 2011, n’est pas viable. En conséquence, il devrait être abandonné, comme