Lockheed Martin / Archives

M. Trump envisage une « grosse commande » d’avions F/A-18 XT

Pendant la période de transition ayant précédé son entrée à la Maison Blanche, Donald Trump s’en était pris au programme d’avion de combat dit de 5e génération F-35 Lightning II en critiquant ses coûts beaucoup trop élevés, allant jusqu’à les estimer « hors de contrôle ». Et il avait demandé à Boeing de soumettre une alternative, basée

Un responsable italien dénonce les promesses non tenues du programme F-35

L’Italie tient un place importante dans le programme d’avion de combat F-35 (ou Joint Strike Fighter, JSF) ou F-35 puisque, avec les Pays-Bas, elle fait partie des partenaires dits de niveau 2 de ce projet conduit par le groupe américaine Lockheed-Martin. Ainsi, plusieurs entreprises transalpines, emmenées par Leonardo (ex-Finmeccanica), fournissent des composants destinés à équiper

Le général Mattis demande d’évaluer le F/A-18 Advanced Super Hornet comme alternative au F-35C

Confié en 2001 à Lockheed-Martin, le programme Joint Strike Fighter (JSF) promettait de moderniser l’ensemble des forces aériennes américaines à moindre coût, compte-tenu de l’effet d’échelle. Trois versions de cet appareil ont alors être développées : le F-35A pour l’US Air Force, le F-35B (STOVL) pour le Corps des Marines et le F-35C pour l’US

Premier déploiement à l’étranger pour les F-35B des Marines

Le corps des Marines (USMC) a annoncé, le 10 janvier, l’envoi à Iwakuni, au Japon, de 10 avions F-35B du Marine Fighter Attack Squadron (VMFA) 121. Il s’agit du premier déploiement à l’étranger de ce type d’appareil dont la capacité opérationnelle initiale (OIC) a été prononcée en juillet 2015. Le F-35B est l’une des trois

M. Trump demande à Boeing de soumettre une alternative au F-35

Les pays qui ont commandé des F-35 peuvent être inquiets car les signaux envoyés par Donald Trump, qui prendra ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier prochain, ne sont franchement pas favorables à cet avion de 5e génération, développé par Lockheed-Martin. Ainsi, après avoir affirmé, dans un message posté sur le réseau social

Une agence fédérale américaine propose d’arrêter le programme F-35

Le Bureau du Budget du Congrès américain (CBO), une agence fédérale américaine créée en 1974, vient de jeter un pavé dans la mare. Afin de réduire le déficit budgétaire des États-Unis d’ici 2026, cet organisme vient de publier une liste de 115 propositions qui risque d’en faire tousser plus d’un. Notamment au Pentagone et chez

Israël a reçu ses deux premiers avions F-35A « Adir »

Les deux premiers avions de combat F-35A destinés à la force aérienne israélienne ont atterri à Nevatim (sud d’Israël) avec quelques heures de retard, en raison de mauvaises conditions météorologiques. Ces appareils sont « capables de voler » par mauvais temps mais les règlements en vigueur en Italie, où ils étaient en escale, interdisent de décoller en-deçà

Le programme F-35 est « hors de contrôle », dénonce Donald Trump

À vrai dire, on s’y attendait. Quelques jours après sa menace d’annuler le contrat attibué à Boeing pour l’acqusition de deux avions B-747-8 destinés à renouveler la flotte présidentielle, Donald Trump, qui se préparer à succéder à Barack Obama, s’en est pris à l’avion F-35, développé par Lockheed-Martin, d’abord dans un entretien diffusé le 11

Lockheed-Martin a présenté un nouveau concept pour le ravitaillement en vol (MàJ)

Le drone MQ-25 Stingray, développé dans le cadre du programme UCLASS (Unmanned Carrier-Launched Airborne Surveillance and Strike, ou MQ-XX) de l’US Navy, devra finalement assurer principalement des missions de ravitaillement en vol au chasseurs-bombardiers embarqués à bord d’un porte-avions. Pour la marine américaine, disposer de 10 drones ravitailleurs permettrait de donner un allonge supplémentaire à

Lockheed-Martin fournira le système de combat des sous-marins australiens construits par DCNS

En avril, le gouvernement australien avait annoncé être entré en négociations exclusives avec le groupe français DCNS pour la livraison de 12 sous-marins de type Shortfin Barracuda. Le montant total de cette opération est estimé à 38 milliards d’euros. Et, visiblement, l’affaire de la fuite de données sensibles concernant le programme « Scorpène », en Inde, n’a