Lockheed Martin / Archives

L’avion de combat F-35 pourrait coûter bien plus cher que prévu à la défense britannique

À terme, la Royal Air Force (RAF) et la Fleet Air Arm (l’aéronavale britannique) mettront en oeuvre 138 avions dits de 5e génération F-35 Lightning II, développé par l’américain Lockheed-Martin, avec l’appui d’autres industriels, comme BAE Systems. Pour le moment, Londres a commandé 48 exemplaires de la version B de cet appareil, c’est à dire

Un escadron de F-35B des Marines brièvement cloué au sol à cause du logiciel ALIS

Suspendus pendant 11 jours après que des pilotes ont ressenti des symptômes d’hypoxie, les vols des 55 avions F-35A du 56th Fighter Wing, basé à Luke Air Force Base, ont repris cette semaine, avec cependant des restrictions, la cause du problème (qui n’a pas affecté les appareils présent au salon du Bourget) n’ayant pas encore

Relancer la production du F-22 Raptor coûterait 50 milliards de dollars

En 2009, l’administration américaine décida d’arrêter la production de l’avion de combat de 5e génération F-22 « Raptor » en raison de son coût élevé (le président Obama alla jusqu’à parler de « gaspillage d’argent inexcusable ») et de son apparente inadéquation avec les engagements militaires des États-Unis. En d’autres termes, cet appareil de supériorité aérienne appartenait à une

Lockheed-Martin signe un accord avec Tata pour produire le F-16 block 70 en Inde

Début janvier, Manohar Parrikar, qui a quitté, depuis, ses fonctions de ministre indien de la Défense, avait annoncé l’ouverture prochaine d’un appel d’offres afin d’équiper l’Indian Air Force de 200 à 250 exemplaires d’un avion de combat monoréacteur qui seraient assemblés en Inde dans le cadre de la politique gouvernementale « Make in India ». À cette

Les F-35A de la base américaine de Luke resteront cloués au sol jusqu’à nouvel ordre

Normalement, les vols des 55 avions F-35A du 56th Fighter Wing, basé à Luke Air Force Base [Arizona] auraient dû reprendre le 12 juin, après avoir été suspendus trois jours plus tôt en raison de problèmes avec l’alimentation en oxygène des pilotes. Mais il n’en a rien été et la décision de maintenir au sol

Les C-130H Hercules belges cloués au sol après une série d’incidents

La Défense belge a confirmé, le 9 juin, avoir cloué au sol sa flotte d’avions de transport C-130H Hercules à cause de plusieurs incidents survenus en vol avec ce type d’appareil. Cette décision a été prise il y a déjà une quinzaine de jours. Comme l’a confié un porte-parole de la Défense belge, cette interdiction

Un démonstrateur de l’avion hypersonique SR-72, successeur du « Blackbird », sera bientôt prêt

En novembre 2013, la division Skunk Work de Lockheed-Martin levait une partie du voile sur son projet visant à mettre au point le SR-72, un bimoteur hypersonique devant être le successeur du mythique SR-71 « Blackbird », un appareil de reconnaissance conçu dans les années 1960 pour mener des missions au-dessus de l’URSS, en évoluant à plus

L’avion espion américain U-2 « Dragon Lady » n’est pas encore prêt à tirer sa révérence

Début mai, dans un contexte marqué par les tensions avec la Corée du Nord, un premier drone HALE (Haute Altitude Longue Endurance) RQ-4 Global Hawk du 69th Reconnaissance Group a temporairement été transféré de l’île de Guam à la base japonaise de Yokota afin de conduire des missions de renseignement et de surveillance. Quatre autres

L’aviation allemande s’intéresse au F-35 Lightning II

En décembre 2015, le ministère allemand de la Défense publia un rapport qui, portant sur la « stratégie militaire aérienne », évoquait des discussions avec des partenaires européens afin de lancer le programme « Next Generation Weapon System », appelé à remplacer les chasseurs-bombardiers Panavia Tornado, actuellement en service au sein de la Luftwaffe. Le dossier est important étant

Les Émirats arabes unis envisagent l’achat de 160 missiles pour le système de défense aérienne Patriot

En 2008, les Émirats arabes unis se dotèrent du système de défense aérienne Patriot, développé par les industriels américains Raytheon et Lockheed-Martin. Engagées depuis 2015 au Yémen, dans le cadre d’une coalition dirigée par l’Arabie Saoudite, les forces émiratis ont eu l’occasion de l’utiliser pour intercepter et détruire des missiles lancés par les rebelles Houthis,