Lockheed Martin / Archives

L’aviation belge volera « 30% d’heures en moins » pour compenser le coût d’exploitation plus élevé du F-35 par rapport au F-16

Le choix de la Belgique d’acquérir 34 avions de combat F-35 auprès des États-Unis afin de remplacer la cinquantaine de F-16 encore en dotation au sein de sa force aérienne, aura fait couler beaucoup d’encre, certains y voyant une décision allant « a contrario des intérêts européens ». Ces F-35 ne sont pas près de se poser

« Il faut que tout change pour que rien ne change! » : La Belgique choisit le F-35 américain aux dépens d’un avion européen

Dans les années 1970, quatre pays européens, à savoir la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège, s’associèrent pour acheter en commun un même type d’avion de combat pour moderniser leurs forces aériennes respectives. Deux modèles furent ainsi mis en concurrence, pour ce que la presse spécialisée appelera plus tard le « marché du siècle »

Un F-35B de l’US Marine Corps s’est écrasé en Caroline du Sud

Un F-35B, c’est à dire la version à décollage court et atterrissage vertical [STOVL] de l’avion développé par Lockheed-Martin, s’est écrasé lors d’un vol d’entraînement, le 28 septembre, à environ 8 km de la base de Beaufort, en Caroline du Sud. Le pilote a pu s’éjecter à temps. Récupéré sain et sauf, il a été

Les Pays-Bas pourraient commander davantage d’avions de combat F-35A

Initialement, la force aérienne néerlandaise espérait pouvoir acquérir 85 nouveaux avions de combat afin de remplacer ses F-16 viellissants. Ayant fait le choix du F-35A de Lockheed-Martin, elle fut contrainte de revoir ses ambitions à la baisse, avec une commande de 52 à 68 appareils au grand maximum. Seulement, le coût unitaire du F-35A ayant

Lockheed-Martin aurait proposé à l’US Air Force un avion de combat combinant les capacités du F-22 et du F-35

En avril, l’on apprenait que Lockheed-Martin avait proposé à Tokyo de mettre au point un nouvel avion de supériorité aérienne combinant les caractéristiques du F-22A Raptor et du F-35 Lightning II dans le cadre d’une demande d’informations émise pour le remplacement, à l’horizon 2030, des F-2 (basé sur le F-16) actuellement utilisés par les forces

L’Allemagne relance la procédure pour se doter du système de défense aérienne MEADS

Le ministère allemand de la Défense va-t-il (enfin) aller de l’avant pour remplacer les systèmes de défense aérienne Patriot actuellement en service au sein de la Bundeswehr? C’est possible… du moins pas avant 2019. Il y a trois ans, dans le cadre du programme TLVS [Taktisches Luftverteidigungssystem, ndlr], Berlin avait annoncé son choix en faveur

La Slovaquie confirme l’achat de 14 avions F-16V pour 1,6 milliard d’euros

Pour remplacer ses avions Mig-29 hérités de la période soviétique, la Slovaquie, membre de l’Otan, hésitait entre le JAS-39 Gripen E/F du suédois Saab et le F-16 Block 70/72 « Viper » de l’américain Lockheed-Martin. Logiquement, étant donné qu’un accord lie Bratislava et Prague dans le domaine de la défense aérienne, le Gripen avait toute ses chances

L’Italie s’interroge sur la suite à donner au programme d’avion de combat F-35

En juillet 2013, Alenia et Lockheed-Martin inaugurèrent à Cameri, près de Milan, une usine FACO [pour assemblage final et Check Out], c’est à dire la première unité industrielle dédiée à l’avion de combat F-35 installée hors des États-Unis. Cet investissement de 800 millions d’euros traduisait ainsi le statut de partenaire dit de niveau 2 de

Singapour envisage de lancer une procédure pour remplacer ses avions F-16

En consacrant 22% de son budget à ses dépenses militaires, la prospère République de Singapour entretient des forces armées dont le format peu paraître disproportionné par rapport à sa superficie (720 km2) et au nombre de ses habitants (près de 6 millions). Mais cet investissement tient à plusieurs raisons : la cité-État s’estime isolée dans

Les F-35A turcs resteront aux États-Unis si Ankara achète les systèmes russes de défense aérienne S-400

La semaine passée, malgré les réticences du Sénat américain, Lockheed-Martin a officiellement remis à la force aérienne turque son premier avion F-35A, lors d’une cérémonie organisée à Fort Worth [Texas]. Cet appareil doit être transféré à la base aérienne de Luke [Arizona] où les pilotes turcs doivent entamer leur « transformation ». Ce qui pourrait prendre un