Lockheed Martin / Archives

Singapour veut acquérir quelques F-35 pour les évaluer avant de passer une commande plus importante

En investissant, chaque année, plus de 3% de son PIB pour sa défense et au regard de sa superficie [720 km2] ainsi que de sa population, Singapour disposent de forces armées relativement conséquentes et très bien équipées, avec, entre autres, 190 chars Leopard 2, plus de 2.000 blindés [de conception locale pour la plupart], 6

Un responsable du ministère italien de la Défense sous le feu des critiques pour avoir défendu l’achat d’avions F-35

« Dès que l’on croit savoir quelque chose, il faut l’observer sous un autre point de vue, même si ça paraît inutile ou bête », lance le professeur Keating à ses élèves, dans le film « Le cercle des poètes disparus ». Et il « ne faut pas oublier que l’on doit s’obliger sans cesse à tout regarder sous un

Le Japon confirme son intention d’acquérir 105 F-35 supplémentaires et de se doter de capacités aéronavales

Ce 18 décembre, le gouverment japonais a annoncé des mesures qui étaient dans l’air depuis quelques temps déjà. Ainsi, il a confirmé son intention de transformer les deux « destroyers porte-hélicoptères » de la classe Izumo de façon à ce qu’ils puissent accueillir des avions de combat, en l’occurence des F-35B, c’est à dire la version STOVL

Pour moderniser son aviation de combat, la Bulgarie a une préférence pour les avions de combat F-16

La modernisation de l’aviation de combat bulgare est un dossier qui traîne depuis maintenant plus de dix ans, en raison notamment de difficultés budgétaires et de décisions remises en cause au gré des alternances politiques. Et il est désormais urgent. En effet, ces dernières années, les MiG-29 bulgares ont multiplié les interventions pour identifier les

Les Pays-Bas confirment leur intention d’acquérir une quinzaine d’avions de combat F-35A supplémentaires

Selon les plans en vigueur, la force aérienne néerlandaise [Koninklijke Luchtmacht – KLu] doit disposer à terme de 37 avions de combat F-35A du constructeur américain Lockheed-Martin, afin de remplacer ses F-16. Ce qui est insuffisant dans la mesure où il faut jongler avec les opérations de maintenance, les missions d’entraînement et la formation des

Airbus et Lockheed-Martin s’allient pour tailler des croupières à Boeing dans le domaine du ravitaillement en vol

En février 2011, à l’issue d’un feuilleton qui aura connu maints rebondissements en près de huit ans, le Pentagone choisissait le KC-46 « Pegasus » de Boeing aux dépens du KC-45 [ou A330 MRTT] d’Airbus, alors associé à Northrop-Grumman, pour remplacer les avions-ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force. Pour remporter ce marché, consistant à livrer 179 appareils,

Taïwan renoncerait à l’avion de combat F-35B pour acquérir 66 F-16V

En mars, John Cornyn et Jim Inhofe deux sénateurs issus du Parti républicain américain, demandèrent au président Trump d’autoriser la vente d’avions de combat F-35 à Taïwan car ces appareils auraient un « impact positif sur les capacités de défense » taïwanaises et « agiraient comme un moyen de dissuasion nécessaire contre la posture militaire agressive de la

L’US Army charge Lockheed-Martin de développer une version militaire de l’exosquelette ONYX

En juin, l’US Army Natick Soldier Research, Development and Engineering Center [NSRDEC] a indiqué que les soldats de la 10th Mountain Division seraient les premiers à tester un exosquelette destiné à faciliter leurs mouvements alors qu’ils ont à porter plusieurs dizaines de kilogrammes d’équipements au combat. Pour rappel, généralement utilisé pour soulager les personnes handicapées

L’achat de 14 avions de combat F-16V provoque des remous au sein du gouvernement slovaque

Pour remplacer ses avions de combat MiG-29 hérités de la période soviétique, la Slovaquie, membre de l’Otan et de l’Union européenne, a annoncé, en juillet, son intention d’acquérir 14 F-16 Block 70/72 « Viper » auprès du constructeur américain Lockheed-Martin, écartant ainsi le JAS-39 Gripen E/F du suédois Saab. Et le tout pour un montant de 1,6

La Pologne est sur le point de se procurer le lance-roquettes multiple américain M142 HIMARS

Après la Roumanie, le lance-roquettes multiple M142 HIMARS [High Mobility Artillery Rocket System], conçu par Lockheed Martin Missiles & Fire Control, a séduit la Pologne. En effet, la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], c’est à dire l’agence chargé des exportations d’équipements militaires américains, a recommandé au Congrès d’approuver la vente d’un tel système à Varsovie