Libye / Archives

Migrants : À la demande de l’Italie, l’Otan pourrait déployer une force navale au large de la Libye

Pour casser le modèle économique des passeurs de migrants qui opèrent depuis le littoral libyen, l’Union européenne a lancé l’opération EUNAVFOR MED Sophia en juin 2015. Depuis l’automne, les navires engagés dans cette mission ont le droit d’arraisonner les navires suspects dans les eaux internationales. Le 16 avril, lors d’un entretien donné au quotidien Le

Selon M. Ayrault, Paris n’envisage toujours pas d’intervention militaire en Libye

Pour casser le modèle économique des passeurs de migrants et contrer l’expansion de l’État islamique (EI ou Daesh) ainsi que celle d’autres organisations jihadistes en Libye, les puissances occidentales placent leurs espoirs dans l’installation, à Tripoli, d’un gouvernement d’unité nationale. Actuellement, la Libye compte deux gouvernements : l’un, reconnu par la communauté internationale, est installé

Coopération franco-britannique pour porter assistance à 132 naufragés

Depuis octobre 2015, l’opération navale européenne Sophia peut arraisonner les bateaux utilisés par les passeurs de migrants, pourvu qu’ils soient dans les eaux internationales. Seulement, les trafiquants ont trouvé la parade : ils conduisent des embarcations, généralement surpeuplées, à la limite des eaux libyennes. À charge ensuite pour les navires européens de porter assistance aux

Libye : Selon M. Le Drian, environ 800.000 migrants attendent de passer en Europe

Selon les chiffres qui circulent, environ 800.000 migrants attendraient de passer en Europe via la Libye… Ce qu’a confirmé, ce 24 mars, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, pour qui c’est une estimation « à peu près convenable. » D’où l’importance pour l’opération navale européenne « Sophia » de pouvoir intervenir au plus près des côtes libyennes

Libye : M. Sarkozy répond au président Obama en le critiquant sur le dossier syrien

« Obama? C’est mon copain », avait assuré Nicolas Sarkozy, alors que l’actuel président américain était encore en course pour gagner la Maison Blanche, face à John McCain, son rival du Parti républicain. Près de huit ans plus tard, l’ancien président français ne voit sans doute plus Barack Obama comme son copain. Il y a quelques jours,

Le président égyptien propose une stratégie « globale » contre les groupes jihadistes en Afrique

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, n’est pas très chaud à l’idée d’une éventuelle intervention militaire occidentale contre la branche libyenne de l’État islamique (EI ou Daesh), comme d’ailleurs les pays voisins de la Libye. Et il ne s’est pas privé de le dire dans un entretien accordé au quotidien italien La Repubblica. « Il faut

La marine allemande a porté secours à 615 migrants en détresse au large de la Libye

Depuis octobre 2015, l’opération navale européenne Sophia, lancée pour lutter contre les passeurs de migrants qui opèrent depuis le littoral libyen, est entrée dans sa phase 2, laquelle autorise les navires qui y sont engagés à aborder et à contrôler toute embarcation suspecte en Méditerranée centrale, dans les limites du droit maritime international. « Depuis son

Paris redoute une prise de contrôle du trafic des migrants par la branche libyenne de Daesh

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale pour évoquer les conditions d’emploi des forces armées sur le territoire national, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, fit part de son inquiétude au sujet de possibles attaques menées depuis les territoires contrôlés en Libye par l’État islamique. « Daesh a fait des déclarations en ce sens, d’où

Libye : Le président Obama tacle Nicolas Sarkozy et David Cameron

Le président américain, Barack Obama, est presque en roue libre : au début de l’année prochaine, il quittera la Maison Blanche après deux mandats et sa carrière politique sera derrière lui. S’il écrit ses mémoires, quelques dirigeants risquent d’être piqués au vif. Surtout si elles sont de la même eau que l’entretien qu’il vient d’accorder

Un rapport d’experts des Nations unies confirme l’expansion de Daesh en Libye

Malgré l’accord de Skhirat, signé en décembre sous l’égide des Nations unies par des représentants des deux factions rivales libyennes, Tripoli n’a toujours pas de gouvernement d’unité nationale. Or, les puissances occidentales, dont la France, misent sur ce dernier pour agir à la fois contre les passeurs de migrants qui opérent depuis les côtes libyennes