Libye / Archives

Le président tchadien demande à l’Otan d’assurer le « service après-vente » en Libye

Depuis plusieurs mois maintenant, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ne cesse de mettre en garde contre ce qu’il est en train de se passer dans le sud de la Libye, qu’il qualifie de « hub » pour terroristes. Le fait est, plusieurs groupes jihadistes en ont fait une base arrière à partir de

Les islamistes libyens ont lancé leur premier raid aérien

Depuis le 13 décembre, la milice islamiste Fajr Libya, qui soutient le gouvernement installé à Tripoli contre celui d’Abdallah al-Theni, reconnu par la communauté internationale et replié dans l’est de la Libye, a lancé une opération visant à opération visant à prendre le contrôle de la région d’Al-Hilal, et donc des terminaux pétroliers d’Al-Sedra, Ras

Les islamistes libyens tentent de s’emparer des principales infrastructures pétrolières

Trois ans après la chute du régime du colonel Kadhafi, la situation est plus que jamais confuse en Libye. Le pays a deux gouvernements : l’un, islamiste, installé à Tripoli, l’autre, soutenu par les libéraux et reconnu par la communauté internationale, a dû se replier Al-Baïda, dans l’est. Les deux camps cherchent à prendre le

En un an, les forces françaises ont « neutralisé » 200 jihadistes dans la bande sahélo-saharienne

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a indiqué que les forces françaises ont neutralisé au moins 200 jihadistes en un an dans la bande sahélo-saharienne (BSS). « Depuis le 1er août, nous avons pu neutraliser une soixantaine de jihadistes, essentiellement dans le nord du Niger et du

Des camps d’entraînement de l’État islamique dans l’est de la Libye

Récemment, la ville de Derna, située dans l’est de la Libye et contrôlée par la milice Majlis Shura Shabab al-Islam (Conseil consultatif de la jeunesse islamique), a fait allégeance à l’État islamique et à son chef, Abou Bakr al-Baghdadi. À vrai dire, ce n’était pas vraiment une surprise : lors des opérations menées par les

Un aéroport de Tripoli visé par des raids aériens

La situation est plus que jamais confuse en Libye, qui compte deux gouvernements et autant de Parlements. Sans oublier le sud du pays, devenu un « hub » pour les terroristes de la bande sahélo-saharienne et l’est (Cyrénaïque), gangrené par les jihadistes, voire même par l’État islamique, auquel la ville de Derna a prêté allégeance. À Tripoli,

M. Valls insiste sur la menace jihadiste dans le sud de la Libye

En septembre, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait alerté sur la situation dans le sud de la Libye, qualifié de « hub » pour terroristes. « Nous devons agir en  Libye », avait-il dit, sans pour autant en préciser les modalités. Depuis la chute du régime du colonel Kadhafi, les nouvelles autorités libyennes n’ont jamais réussi

Les ambassades d’Égypte et des Émirats arabes unis visées par deux voitures piégées à Tripoli

L’été dernier, de mystérieux raids aériens furent menées à Tripoli contre les positions de la milice islamiste Fajr Libya (Aube Libyenne), laquelle cherchaient à chasser les brigades de Zenten, proches des milieux libéraux libyens. Le tout sur fond d’une crise politique profonde qui est encore loin d’être réglée. À l’époque, le général Khalifa Haftar, qui

La formation des militaires libyens au Royaume-Uni a tourné court

Afin d’aider le gouvernement libyen à imposer son autorité dans le pays, aux prises avec des milices qui refusent de rendre leurs armes et des affrontements entre libéraux et islamistes, le Royaume-Uni avait proposé de former 300 membres des forces armées libyennes à la caserne de Bassingbourn, dans le Cambridgeshire, dans l’est de l’Angleterre. Les

M. Le Drian : « Un jour ou l’autre se posera la question du sud-libyen »

À nouveau, lors d’un entretien accordé à RFI, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a évoqué la situation dans le sud de la Libye, devenu une base arrière de différents groupes jihadistes actifs dans la bande sahélo-saharienne. C’est en effet à partir de ce territoire que les mouvements terroristes régionaux se ravitaillent en