Libye / Archives

Le Conseil de sécurité de l’ONU donne son feu vert à la destruction des dernières armes chimiques libyennes

Sous le régime du colonel Kadhafi, la Libye disposait de trois sites de production d’armes chimiques. Mais, en 2004, Tripoli adhéra à l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) et s’était donc engagé à détruire son arsenal. Mais ce processus fut interrompu par les troubles qui éclatèrent en février 2011. Et il fallut trois ans

Le gouvernement libyen d’union nationale proteste contre la présence de militaires français à Benghazi

La mort de trois sous-officiers appartenant probablement au service action  de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), lequel est rompu aux opérations clandestines (et non spéciales, par définition discrètes), dans la région de Benghazi, a mis en lumière l’engagement français en Libye, et plus précisément auprès du général Khalifa Haftar, le commandant de l’Armée

Le secrétaire général de l’ONU redoute une dissémination de l’EI en Afrique du Nord

Ne rien faire et la branche libyenne de l’État islamique (EI) continuerait son expansion en Afrique du Nord, voire même au-delà… Et la chasser de son fief de Syrte donnerait le même résultat. C’est en substance ce que l’on peut retenir d’un rapport confidentiel qu’a remis Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, au

Trois militaires français morts en service commandé en Libye (MàJ)

Le 19 juillet, des responsables militaires libyens proches du général Khalifa Haftar, cités par l’agence Associated Press, ont affirmé que deux commandos des forces spéciales françaises avaient été tués deux jours plus tôt dans la chute d’un hélicoptère touché par un missile sol-air SA-7 tiré par une milice islamiste implantée dans la région de Benghazi

La force Barkhane a évalué une piste d’aviation coupée par la frontière entre le Niger et la Libye

Dans son dernier compte-rendu, l’État-major des armées (EMA) a évoqué l’opération Scorpion 9, conduite par un sous-grouvement tactique blindé de la force Barkhane dans la passe de Toummo, au nord-est de la base avancée de Madama, au Niger. Cette mission, a-t-il précisé, a été menée en collaboration avec les Forces armées nigériennes (FAN) et a

Le service Action de la DGSE utilisé « au plein de ses capacités »

Unité militaire, le service Action (SA) de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) est chargé des opérations clandestines, lesquelles vont du recueil de renseignements d’origine humaine (ROHUM) à la libération d’otages, en passant par l’exfiltration de personnels et la « neutralisation » d’individus. Lors de son audition devant la commission d’enquête parlementaire relative aux moyens

Selon la DRM, il existe un « véritable flux maritime entre les ports turcs et la Libye » pour ravitailler Daesh

Voilà maintenant plus d’un mois que les forces soutenant le gouvernement d’union national libyen (GNA) encerclent Syrte, bastion de la branche libyenne de l’État islamique (EI ou Daesh). L’on pouvait penser, au vu des premiers éléments, que la reprise de la ville allait être relativement rapide. Sauf que les jihadistes y opposent une forte résistance.

Méditerranée : L’opération navale « Sophia » prolongée d’un an de plus

La semaine passée, en adoptant la résolution 2292, présentée par la France et le Royaume-Uni, le Conseil de sécurité des Nations unies a autorisé l’opération navale européenne « Sophia » à contrôler l’embargo sur les armes imposé à la Libye. Lancée par l’Union européenne en juin 2015, cette opération visait initialement à « casser » le modèle économique des

Pour la CIA, l’État islamique a gardé sa capacité de planifier des attentats dans le monde

Pour le moment, les services de renseignement ne sont pas arrivés à déterminer si Omar Mateen, l’auteur d’un massacre dans une boîte de nuit gay à Orlando (49 tués), et Larossi Abballa, l’assassin d’un couple de policiers dans les Yvelines, avaient des liens avec une organisation terroriste extérieure avant de passer à l’acte. Et cela,

L’ONU autorise l’opération européenne Sophia à contrôler l’embargo sur les armes imposé à la Libye

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté à l’unanimité de ses 15 membres, le 14 juin, la résolution 2292 qui autorise l’opération navale de l’Union européenne « Sophia » (ex-EUNAVFOR MED) à faire respecter l’embargo sur les armes imposé à la Libye. Le texte, préparé par la France et le Royaume-Uni, permet à l’opération Sophia,