Le Terrible / Archives

Dissuasion : Depuis 1972, les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins français ont effectué plus de 500 patrouilles

En mars 1963, le gouvernement du général de Gaulle commanda le « Redoutable », le premier des six sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] devant permettre à la Marine nationale de mettre en oeuvre la dissuasion nucléaire françaises aux côtés des Forces aériennes stratégiques [FAS]. Deux ans plus tard, les travaux pour construire la base sous-marine de l’Île-Longue,

Le président Hollande en plongée à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Terrible »

Alors que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, visitait la base de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de l’Ile-Longue, le président Hollande « s’est rendu aujourd’hui (4 juillet), en tant que chef des Armées, au large de la Bretagne, auprès de l’équipage » du SNLE Le Terrible, « avant son retour de patrouille », a annoncé un

Le SNLE « Le Terrible » est entré en service

C’est en toute discrétion que le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) « Le Terrible » a été livré, le 20 septembre dernier, par la Direction générale de l’armement (DGA) à la Marine nationale. Selon le quotidien économique La Tribune, le missile balistique M51 a connu le même sort une semaine plus tard. Désormais, la Force océanique stratégique

Le Terrible est qualifié pour tirer le M51 en conditions opérationnelles

Un nouveau tir d’essai du missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) M51 a été réalisé avec succès ce 10 juillet à 9H32 par le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) de dernière génération Le Terrible, depuis la baie d’Audierne, au large du Finistère. L’objectif était alors de valider la capacité du Terrible à tirer un M51 sans

Le SNLE Le Terrible tire avec succès un missile M51

La dissuasion nucléaire française a franchi une étape importante ce 27 janvier. En effet, la Direction générale de l’armement (DGA) a procédé avec succès au tir expérimental d’un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) M51, non porteur d’une charge nucléraire, à partir du sous-marin nucléaire lanceur d’engin (SNLE) de nouvelle génération Le Terrible, alors en immersion

La maquette perdue du missile M51 a été récupérée

Le 18 avril dernier, en raison d’une défaillance de son système de flottabilité, une maquette du missile M51 coulait au large de Penmarch, lors d’essais réalisés par le sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Terrible », dont la mise en service est prévue en 2010. D’une longueur de 12 mètres pour une masse de 56 tonnes environ,

Le Terrible va commencer ses premiers essais en mer

Près de neuf mois après été inauguré par le président Sarkozy, le Sous-Marin Nucléaire Lanceur d’Engins (SNLE) Le Terrible doit entamer, à la fin du mois de janvier, une série de tests préliminaires en rade de Cherbourg, selon le site Mer et Marine. A l’issue de cette première phase, le submersible devrait gagner la haute

Sarkozy : la France « ne baissera pas la garde »

Le lancement à Cherbourg du Terrible, le dernier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE), a été l’occasion pour Nicolas Sarkozy de préciser la politique française de défense. Alors que les rumeurs et les spéculations vont bon train dans l’attente de la publication du livre blanc de la Défense qui doit réorienter la doctrine des armées françaises

Lancement du Terrible, le dernier SNLE nouvelle génération

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, va assister aujourd’hui, à Cherbourg, au lancement du Terrible, le dernier né des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la classe « Triomphant ». Avant lui, trois autres bâtiments ont été mis en service : le Triomphant, en 1997, le Téméraire en 1999 et le Vigilant en 2004. Si Le