Le Drian / Archives

Feu vert pour le développement du standard F4 du Rafale

Parmi ses dernières décisions du quinquennat, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a donné son feu vert au développement du standard F4 du Rafale, lors d’un comité ministériel des investissements tenu le 20 mars. D’après le communiqué diffusé par le ministère de la Défense, il est précisé que ce nouveau standard doit « permettre

La France va de nouveau produire des munitions de petit calibre

Au tournant des années 2000, la France perdit deux capacités industrielles, avec la fermeture du site de la Manufacture d’armes de Saint-Étienne, qui fabriquait le fusil d’assaut « FAMAS », et celle de l’établissement de Giat Industries implanté au Mans qui produisait des munitions de petit calibre. Du coup, pour s’approvisionner en cartouches 5,56 mm OTAN, les

Le H160 d’Airbus a été choisi pour être l’hélicoptère interarmées léger

À l’occasion d’un déplacement à Marignane, où il a visité le site d’Airbus Helicopters, le 3 mars, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé qu’il avait retenu le H160 dans le cadre du programme d’hélicoptères interarmées légers (HIL). « J’ai décidé, lors du dernier comité ministériel d’investissement [du 1er mars, ndlr] de faire

M. Le Drian a évoqué la présence de sous-marins russes « jusque devant les côtes bretonnes »

En novembre 2016, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait évoqué des « incursions » de sous-marins russes dans le golfe de Gascogne, ce qui, selon lui, mettait « au défi nos capacités de patrouille maritime » et confortait le « choix de la future frégate de taille intermédiaire (FTI), ainsi que d’autres programmes navals qui renouvellent et

La France renforce son soutien militaire au Niger

Le Niger est confronté à une double menace jihadiste : il doit en effet faire face aux groupes armés liées à al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) au nord et à l’ouest ainsi qu’à Boko Haram (dont une partie est affiliée à l’État islamique) au sud. Qui plus est, sa position géographique en fait une place

Selon M. Le Drian, il n’est pour l’instant pas possible de chasser l’EI de son bastion syrien de Raqqa

Même si elle a pris du retard, l’opération visant à chasser l’État islamique (EI ou Daesh) de Mossoul est en bonne voie. La partie orientale de la ville a été libérée par les forces irakiennes et ces dernières ont repris le contrôle de l’aéroport, quelques jours après avoir lancé une offensive en direction des quartiers

M. Le Drian : « La stratégie est aveugle sans le concours de l’histoire »

Normalement, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, aurait dû s’installer à l’Hexagone-Balard, le site où, depuis 2015, les états-majors et les services relevant de son ministère ont été regroupés, conformément à ce qui avait été décidé au moment de lancer la construction de ce nouveau complexe, dans le cadre d’un partenariat public-privé. Mais,

M. Le Drian fait de l’intelligence artificielle un enjeu stratégique pour la défense

En juin 2016, le centre de recherche de l’US Air Force (AFRL – US Air Force Research Laboratory) et l’entreprise Psibernetix ont réalisé une expérience ayant donné un aperçu de ce que pourrait être la façon de faire la guerre dans les décennies à venir. Ainsi, il a été mis au point une intelligence artificielle

M. Le Drian confirme que le Famas équipera la Garde nationale

Comme Zone Militaire l’avait signalé en novembre dernier, le Famas [Fusil d’assaut de l’ex-Manufacture d’armes de Saint-Etienne, ndlr] a encore de beaux jours devant lui, même s’il sera remplacé par le fusil d’assaut allemand HK-416 dans le cadre du programme d’arme individuel future (AIF). Lors d’un déplacement à Tulle, où il a visité les locaux

L’industrie française de l’armement a enregistré plus de 20 milliards d’euros de prises de commandes en 2016

L’annulation de la vente de deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral à la Russie a été vivement critiquée par certains responsables politiques, toujours prompts à jouer les Cassandre pour faire avancer leurs idées. Et, en l’occurrence, ces derniers estimaient que cela allait porter atteinte à la « signature » de la France