Le Drian / Archives

Inde/Rafale : Le contrat est (enfin) signé!

« Nos partenaires indiens ont fait le choix d’acquérir 36 Rafale. Une décision historique qui ouvre un nouveau chapitre de nos relations ». C’est par ces mots que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a commenté le contrat qu’il venait de signer, ce 23 septembre, avec son homologue indien, Manohar Parrikar. C’est en avril

M. Le Drian explique la mission des militaires français en Libye

Depuis l’audition, le 26 juillet, du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, devant les députés et les sénateurs des commissions concernées et dont le compte-rendu [.pdf] a été publié deux mois plus tard, la situation politique en Libye n’a pas fondamentalement changé. Ce pays compte toujours deux gouvernements : l’un, dit d’union nationale et

Chammal : La mission du porte-avions Charles de Gaulle devrait être très courte

  Peu après l’attentat de Nice, commis le 14-Juillet, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était invité à faire le point sur les opérations en cours devant les députés et les sénateurs des commissions parlementaires concernées. Le compte-rendu de cette audition vient d’être publié [.pdf], deux mois après avoir eu lieu. Cela étant,

Des canons français sont en cours de déploiement en Irak, à une trentaine de kilomètres des positions de l’EI

Quelques jours après l’attentat de Nice, revendiqué par l’État islamique (EI ou Daesh), le président Hollande avait annoncé, le 22 juillet, sa décision de « mettre à la disposition des forces irakiennes des moyens d’artillerie », dans le cadre de l’opération Chammal, sans donner plus de précision. Ce 6 septembre, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le

Le Drian : Une « fenêtre d’opportunité » pour des initiatives européennes fortes en matière de défense

Au coeur de l’été, les ministres italiens de la Défense (Roberta Pinotti) et des Affaires étrangères (Paolo Gentiloni) ont publié une tribune dans le quotidien « Le Monde » pour lancer un appel à un « Schengen de la défense » afin d’exploiter les perspectives ouvertes en la matière par le Brexit [sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, ndlr].

M. Le Drian évoque un risque d’éparpillement des jihadistes libyens

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a été l’un des premiers à avertir de la présence de jihadistes en Libye, en particulier dans le sud du pays, qu’il avait qualifié de « hub terroriste » en 2014. Depuis, l’État islamique (EI) s’est implanté dans ce pays, où il compte, selon les estimations, entre 4.000

Le Koweït signe une commande de 30 hélicoptères Caracal

En juin 2015, le Koweït fit par de son intention d’acquérir 24 hélicoptères de transport H225M Caracal (+6 en option). Puis, en octobre de la même année, lors d’une visite à Paris du Premier ministre koweïtien, Cheikh Jaber Al Moubarak Al Ahmad Al Sabah, l’émirat a confirmé son intérêt pour l’appareil d’Airbus Helicopters afin d’en

La France a proposé une « capacité d’appui aérien » au Niger pour lutter contre Boko Haram

En juin, après un raid meutrier du groupe jihadiste nigérian Boko Haram à Bosso, dans le sud-est du Niger (24 tués), le président nigérien, Mahamadou Issoufou, avait estimé nécessaire le renforcement de l’opération française Barkhane, qui s’occupe essentiellement des organisations terroristes présentes dans la bande sahélo-saharienne (BSS). « Face au renforcement de l’activité des groupes terroristes

Sentinelle oblige, des militaires seront (encore) contraints de renoncer à leurs permissions

Le Conseil de défense qui s’est tenu à l’Élysée ce 27 juillet, au lendemain de l’attaque d’une église revendiquée par l’État islamique (EI ou Daesh), n’a pas donné lieu à d’annonces nouvelles, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, n’ayant confirmé que des mesures déjà annoncées précédemment. Ainsi, comme l’avait déjà indiqué le président

La force Sentinelle va être plus « orientée » vers le contrôle des flux et des frontières

En dépit des critiques contre l’opération Sentinelle faites par deux récents rapports parlementaires, dont celui émanant de la commission d’enquête relative aux moyens de l’État pour lutter contre le terrorisme, le gouvernement persiste. Alors que le format de cette opération intérieure devait être ramené à 7.000 soldats après l’Euro, l’attentat de Nice, commis le 15