Mme Parly : Si l’évaluation des dégâts « permet de considérer que la Perle est réparable, tout sera fait pour »