En mettant l’accent sur la protection civile et la cyberdéfense, la réforme de l’armée autrichienne divise