KAI / Archives

L’Espagne pourrait échanger 4 à 6 A400M « Atlas » contre 54 avions d’entraînement avec la Corée du Sud

La force aérienne espagnole [Ejército del aire] envisage de remplacer prochainement l’ensemble de ses avions d’entraînement CASA C-101 Aviojet et ENAER T-35 Pillán (de conception chilienne) utilisés jusqu’à présent pour la formation de ses pilotes de combat. Or, dans le même temps, son homologue sud-coréenne cherche à accroître ses capacités en matière de transport aérien,

Séoul retient KAI et Lockheed-Martin pour son programme d’avion de combat KF-X

Après avoir décroché un contrat de 1,5 milliards d’euros pour le développement et la livraison de de 214 hélicoptères à la Corée du Sud via sa filiale Airbus Helicopters, le groupe Airbus misait sur le programme sud-coréen de futur avion de combat, appelé KF-X (Korean Fighter Xperiment). Pour cela, il s’est allié avec Korean Air

Airbus Helicopters décroche un contrat de 1,5 milliards d’euros en Corée du Sud

Généralement, il est très compliqué de décrocher des contrats dans le domaine militaire en Corée du Sud, étant donné que ce pays fait figure de « chasse gardée » de l’industrie de l’armement d’outre-Atlantique. Et quand un marché est attribué à un groupe européen, ce dernier n’est pas certain de le garder jusqu’au bout : la filiale américaine

L’Irak commande 24 avions sud-coréens FA-50 Golden Eagle

Le constructeur aéronautique sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI) vient de remporter un nouveau marché à l’exportation pour son avion d’entraînement supersonique T-50 Golden Eagle. Après l’Indonésie (16 appareils commandés) et les Philippines (un protocole d’accord a été signé pour 12 exemplaires), c’est au tour de l’Irak de passer une commande portant sur 24 unités, pour